Partagez|

Retrouvailles surprise (Mathew)

avatar

Anaïs Wilson

Admin ღ It's up to you.Admin ღ It's up to you.
Nombre de message : 22
Age : 28
Date de naissance : 01/07/1989
Date d'inscription : 01/02/2018 Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Célébrité choisie : Marie Lopez
Multicomptes : Alexanne, Angela, Daniella, Jenna & Annabelle
Gifs :
Ven 2 Fév - 22:12

Mathew

Anaïs


Retrouvailles surprise



Aujourd'hui doit être une journée assez classique. Je travaille à la bibliothèque avec ma grand-mère pour l'aider, mais aussi parce que ça me plait. C'est d'ailleurs entre autre pour ça que j'ai accepté de venir ici, de reprendre ma vie presque à 0 en laissant mon passé derrière moi ainsi que les gens que j'aime. Ils me manquent, parfois. Je n'ai pourtant pas à me plaindre. J'ai tout ce dont j'ai besoin,  j'ai des animaux, des amis et ma grand-mère. C'est déjà pas si mal quand on y pense ! C'est d'ailleurs avec ces pensées positives que je me lève de mon lit. J'avale un rapide petit-déjeuner avant de filer à la douche. J'enfile un jeans et un pull en laine ainsi qu'une paire de talons histoire de rendre le tout plus féminin. Je me maquille très légèrement et naturellement avant de me rendre à la bibliothèque.

Je m'installe à ma place, accueillant les gens avec le sourire et gentillesse. Je m'occupe des clients lorsqu'ils veulent prendre un ou plusieurs livres, enregistrant le nom de la personne qui a prit tel livre, la date pour laquelle il doit être rendu et j'en passe. Je viens juste de terminer de m'occuper d'une cliente qu'un homme vient, lui aussi, emprunter des livres. Je les prends le temps de faire mon boulot, lui souriant. C'est alors que je le reconnais. Mathew. Lui qui m'a mit un râteau que je peux d'ailleurs comprendre. Je le regarde donc.Mathew? Je pensais pas te voir ici... Je regarde rapidement ma montre, ma pause est dans 5 minutes. Écoutes, je... Il faut que je t'expliques quelque chose. Tu t'es mépris sur notre dernière discussion. Laisse moi une chance de t'expliquer, s'il te plait. Je souffle un coup. Ma pause est dans cinq minutes. Je veux juste que tu comprennes. Si mes explications ne te conviennent pas, je n'insisterais pas. Je te le promets. Notre dernière discussion s'est très mal passé. Sur le moment, j'étais tellement sur le cul que je n'ai pas osé insister mais aujourd'hui ? J'ai envie qu'il comprenne ce que je ressentais réellement.


Koalavolant
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Missed
Oh no, I won't let you get me down, you tried to hurt my feelings, you stopped me dreaming, but here I draw the line, I wish you luck in life and goodbye
avatar

Matthew Nardraw

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 37
Age : 34
Date de naissance : 24/12/1983
Date d'inscription : 30/01/2018 Emploi/loisirs : Mannequin
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Multicomptes : Nop
Lun 5 Fév - 13:37

Retrouvaille surprise

Anaïs & Mathew


But I’m only human And I bleed when I fall down I’m only human And I crash and I break down Your words in my head, knives in my heart You build me up and then I fall apart I’m only human, yeah



En me réveillant ce matin, en m'étirant dans mon lit, en posant un pied sur le parquet froid, je pensais vivre une journée ordinaire, une journée des plus banal. Pas de projecteur, pas de flash. Juste des groupies me demandant des autographes, un café par ci par là en terrasse, et une séance shopping avec mon assistant. Rien de plus ordinaire... Ouais c'est ce que je pensais. Seulement quand j'ai allumé la télé, j'ai ressenti comme une sorte d'ennui profond à rester là, à rester dans ma routine. J'ai cogité dans ma tête sur ce que je pouvais bien faire de nouveau, quelque chose qui sortent un peu de mon train train quotidien

Quand je suis sortie de chez moi, je n'avais toujours pas trouvé ce que j'allais faire de ma journée de repos. Je me suis dis qu'en me promenant dans la rue, j'allais certainement avoir une envie particulière. Et bien je dois avoué que j'ai du en faire de la marche pour enfin trouver mon occupation de la journée. J'en devenais presque fous! Tout en marchant, je me suis retrouvé face à un grand bâtiment. La bibliothèque. Plus par curiosité, que par envie, je franchis les portes, me pavanant dans les rayons. Je suis un grand adepte de la littérature française. Je ne dis pas ça parce que je le suis moi même, simplement parce que c'est celle qui m'évade aussi facilement, le style d'écriture est si parfait à mes yeux. Ce n'est donc pas une surprise que de me voire dans les rayons étrangers à la quête d'une pépite. Je fais mon tour comme beaucoup, prenant des livres, les reposant pour en reprendre d'autre. Je me perds dans les romans policiers, les plus noires de préférences. Ceux qui vous prenne aux tripes du début jusqu'à la fin.

J'ai du mis perdre pendant une bonne partie de l'après midi. Disons que pour les livres, le temps ne sont compte jamais, surtout quand on a rien de prévu ensuite. Alors que je passe à la "caisse", je ne fais pas attention à qui je donne mes trouvailles. Je n'y fais vraiment attention lorsque j'entends mon prénom sortir de sa bouche. Je relève les yeux sur son visage, restant con devant cette femme qui m'a fais souffrir comme beaucoup. Je réponds d'un ton froid, voulant à tout pris fuir ce qui allait se produire. Anaïs... Je n'ai pas le temps pour parler. Je fais en sorte d'éviter son regard, je n'ai pas envie de m'attarder sur le sujet, je veux simplement rentrer chez moi, partir loin d'ici loin d'elle! Laisse tomber je viens de te dire que j'ai pas envie. Il s'est passé ce qu'il s'est passé.. Je te regarde les sourcils légerement froncés, tendant la main pour réccupérer mes livres. Tu as finis, je peux y aller maintenant ? Je n'attend même pas sa réponse, que je prends mes affaires m'en allant d'ici sans même me retourner. Je monte dans ma voiture deposant les livres sur la banquette arrière. Je passe mes mains dans mes cheveux poussant un long soupire. Quelque chose ne va pas. Je meurs d'envie de rentrer chez moi, et pourtant je reste ici sans même allumer la voiture. Je serre le volant retenant un cri de sortir de ma bouche. Fais chier! J'attrape une clope, la coince dans ma bouche et l'allume. Je sors de ma voiture me rapprochant de la bibliothèque attendant que sorte de là. Je suis certainement maso, au fond de moi j'ai besoin d'entendre ce qu'elle a à me dire, même si se sera difficile pour moi de faire face à une personne qui m'a profondément bléssé malgré mes sentiments naissent pour elle.



DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anaïs Wilson

Admin ღ It's up to you.Admin ღ It's up to you.
Nombre de message : 22
Age : 28
Date de naissance : 01/07/1989
Date d'inscription : 01/02/2018 Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Célébrité choisie : Marie Lopez
Multicomptes : Alexanne, Angela, Daniella, Jenna & Annabelle
Gifs :
Lun 5 Fév - 14:18

Mathew

Anaïs


Retrouvailles surprise



Bibliothécaire, c'est un boulot que j'adore énormément. Entourée de ma passion pour les livres, que demander de plus quand on aime réellement ça ? Absolument rien, c'est le paradis sur Terre. Je me sens dans mon élément ici, je ne me vois même plus travailler ailleurs ! D'ailleurs, je n'ai jamais hésité à quitter Paris. Pourquoi rester ? Rien ne m'y retenait, on m'offrait un superbe boulot, auprès de ma grand-mère que j'idolâtre depuis toute petite. C'était une occasion qu'on m'offrait sur un plateau d'argent. J'allais tout de même pas refuser cette si jolie proposition. Je n'avais pas grand chose hors de ma famille à Paris, et il allait bien falloir que je prennes mon envol tôt ou tard, c'était le moment de le faire. Si mes parents me manquent ? Tous les jours. Si je regrette ma décision? Absolument pas.

Forcément, ma journée est déjà toute tracée. Je sais déjà ce que je vais faire : travailler. J'aime réellement ça, même si j'aime aussi profiter de mes moments de libres. Un peu comme tout le monde à mon âge, je dirais. Après tout, je suis encore jeune. Je n'ai même pas la trentaine d'années ! En prime, je vis au jour le jour. Je ne m'inquiète pas trop du lendemain et profite comme si aujourd'hui serait le dernier jour que j'allais vivre. Pourquoi ? Simplement parce que je ne veux pas faire comme tous le monde et m'inquiéter de l'avenir, prévoir à quel âge j'aurais des enfants, l'année où je me marierais et j'en passe. Ma vie me convient telle qu'elle est et c'est ainsi que je me sens réellement heureuse. Je sortirais sûrement ce soir, mais d'abord le travail ! Heureusement que je vois ça comme un plaisir et non une corvée...

Je me montre toujours souriante avec les personnes qui se déplacent jusqu'ici, agréable aussi. Et puis, je suis à l'écoute des moindres questions, si ils ont besoin d'aide ou recherchent quelque chose de particulier, je suis là pour les guider. C'est définitivement quelque chose que j'aime : le contact avec les autres. Étant moi-même une très grande lectrice, je me montre toujours de très bons conseils. Maintenant, je trouve qu'on ne va plus assez souvent dans les bibliothèque avec les livres qu'on peut lire sur une tablette mais heureusement, tout le monde n'abandonne pas ces petits plaisirs d'avoir un livre entre les mains, sentir les pages qu'on tourne les unes après les autres. C'est vraiment ce que j'aime. Voilà donc que Mathew arrive face à moi, je suis vraiment sur le cul mais que dire face à ça ? Il se braque, refusant de parler. Je cache ma déception face à son refus de me parler. Que pourrais-je ajouter d'autre ? Rien. Il insiste, me disant qu'il veut réellement pas me parler, ce à quoi je réponds assez brusquement, j'ai l'impression qu'on m'enfonce un poignard en plein coeur. Ça va, j'ai compris ! Je suis pas sourde. Je lui tends ses livres, répondant quand même afin d'être un minimum polie. Bonne journée. Je souffle un coup, m'occupant d'une cliente. Je reste très calme avec elle, elle n'a pas à payer pour ça. Une fois que j'ai fini avec elle, je décide cependant d'aller prendre l'air. J'en ai vraiment besoin ! À ma grande surprise, Mathew est encore là. Il me semblait que tu ne voulais pas parler, tiens. Je croise mes bras en le regardant.


Koalavolant
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Missed
Oh no, I won't let you get me down, you tried to hurt my feelings, you stopped me dreaming, but here I draw the line, I wish you luck in life and goodbye
avatar

Matthew Nardraw

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 37
Age : 34
Date de naissance : 24/12/1983
Date d'inscription : 30/01/2018 Emploi/loisirs : Mannequin
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Multicomptes : Nop
Lun 5 Fév - 15:26

Retrouvaille surprise

Anaïs & Mathew


Je me souviens de cette soirée, de cette soirée maudite. Il y avait beaucoup d'alcool, de drogue et des personnes qui disparaissaient au bras d'autres se rejoignant dans les chambres. Je ne me souviens même plus pourquoi j'avais accepter cette fête. J'ai horreur de ça et pourtant je me souviens y avoir mis les pieds. Je me souviens de cette fille dans le coin de la pièce qui me regardait, je me souviens avoir eu des sentiments pour elle, seulement je ne laissais rien paraître. J'avais peur de souffrir en m'ouvrant ainsi, alors je ne disais rien, à personne.
Elle s'est approché de moi, m'a fait signe de la suivre. Je sais pas ce qu'elle souhaitait au fond, elle m'avait simplement dit qu'elle devait me parler. Est-ce que je me suis douté de la tournure qu'allait prendre cette conversation ? Pas du tout. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me balance tout dans la figure, qu'elle m'annonce qu'elle a des sentiments pour moi, qu'elle n'est pas insensible à mon charme. Je me souviens de la façon dont je l'ai envoyé boulé, de ce sentiment de trahison, de cette peine, de cette douleur qu'elle me faisait subir une fois de plus. J'avais mis un terme à cette discussion très vite. Les gens qui se fichent de moi, je l'ai connais que trop bien, j'en vois tout les jours. Elle ? J'en étais sur qu'elle faisait partie du lot. Après tout c'est toujours plus simple de ridiculiser les gens qui sont différents.

Avec le temps vous vous rendez compte des erreurs que vous avez pu faire dans la vie. Des décisions prisent à la vas vite, des gestes ou des paroles qui changent tout le sens de la conversation. Je n'ai jamais repensé à cette soirée en ayant cru que j'avais fais une bêtise. J'ai toujours pensé qu'elle avait agis avec comme simple intention de me blesser. Comme beaucoup avant l'avaient déjà fait. Aujourd'hui alors que j'ai croisé son regard, j'ai sentie du regret dans le sien. Et même si elle m'avait fait souffrir auparavant, je n'avais pas eu envie de lui parler, je me revoyais encore à cette soirée merdique. Maintenant, je suis un autre homme, une personne responsable et franche. J'accepte mieux les vérités, je sais me remettre en question. C'est surement ça qui m'a fait changer d'avis, ce besoin de connaitre la vérité, de savoir à côté de quoi je suis peut être passé..

La ramène pas tu veux... Je m'adosse au mur tirant une longue taff. Balance ce que tu as à me dire qu'on en finisse vite. J'ai l'impression que je vais regretter cette conversation, mais si il faut en passer par la pour qu'on en finisse,
alors faisons le...




DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anaïs Wilson

Admin ღ It's up to you.Admin ღ It's up to you.
Nombre de message : 22
Age : 28
Date de naissance : 01/07/1989
Date d'inscription : 01/02/2018 Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Célébrité choisie : Marie Lopez
Multicomptes : Alexanne, Angela, Daniella, Jenna & Annabelle
Gifs :
Lun 5 Fév - 15:48

Mathew

Anaïs


Retrouvailles surprise

Je n'ai jamais pu oublier cette soirée, même si j'évitais d'y penser. J'étais la jolie fille populaire, celles que les garçons s'arrachaient. Pourtant, je voulais pas de ces garçons superficiels, qui voulaient simplement aller balancer à leurs copains qu'ils ont réussi à m'avoir dans leur lit. Je voulais quelqu'un de différent, quelqu'un que je pouvais aimer et j'en passe. Cette personne pour qui mes sentiments se sont dirigés, c'était Mathew. Pourtant, quand je me suis dirigée vers lui, je me suis pris le plus gros râteau de toute ma vie. C'était monumental. J'étais pas habituée à ça mais comment lui en tenir rigueur? Je sais qu'on se moquait de lui pour son physique, pour son poids ou un tas d'autres trucs. Je n'ai même pas eu le temps de lui expliquer que ce n'était pas ce qu'il croyait, que c'était bien ce que j'éprouvais et que je ne me fichais pas de lui, il a coupé court à la discussion sans me laisser l'occasion d'en placer une. Je suis retournée auprès des amies avec lesquelles je suis venue à cette fichue soirée sans jamais leur raconter ce moment, ça m'a fait mal mais j'avais pas le choix que d'accepter son refus. Je n'allais pas non plus le forcer après tout. J'ai agis comme si de rien était, même si mon coeur était ailleurs ce soir là. J'ai essayé de m'amuser, de penser à autre chose.

Je n'aurais jamais pensé le revoir, à vrai dire, je ne pensais plus à cette soirée. Je ne voulais pas me focaliser sur le passé au risque d'oublier le présent. Je pourrais potentiellement passer à côté de belles choses si je ne pense qu'aux mauvais moments. Non, je suis quelqu'un qui aime le positif, qui vois le verre à moitié plein. Il ne veut pas parler ? Et bien tant pis, je ne vais pas lui courir après non plus ! Il est adulte et sait savoir ce qu'il veut, je ne peux pas lutter contre ça. Alors que je sors pour prendre l'air, il est là. Je soupire. Alors déjà de un, je suis pas un chien. Je le regarde avant de m'asseoir sur le petit muret. Je ne veux pas faire durer le suspens au risque qu'il s'en aille. Depuis toutes ces années, tu te méprends à mon sujet. J'éprouvais vraiment des sentiments pour toi mais t'as probablement pensé que je me fichais de toi, j'imagine. C'était pas le cas du tout. Je blesse pas les gens, c'est pas mon style. Puis, j'ai jamais été d'accord avec les moqueries. On a tous des imperfections desquelles les autres peuvent se moquer mais c'est pas le sujet. Je marque une courte pause avant de reprendre. Je voulais juste que tu puisses comprendre que c'était faux, tu as cru des choses totalement bidons à mon sujet depuis toutes ces années, j'avais juste envie que tu le saches. Maintenant que je lui ai dis, il peut partir si il le désire ou même si il refuse de me croire. J'ai la conscience tranquille.



Koalavolant
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Missed
Oh no, I won't let you get me down, you tried to hurt my feelings, you stopped me dreaming, but here I draw the line, I wish you luck in life and goodbye
avatar

Matthew Nardraw

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 37
Age : 34
Date de naissance : 24/12/1983
Date d'inscription : 30/01/2018 Emploi/loisirs : Mannequin
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Multicomptes : Nop
Lun 5 Fév - 20:42

Retrouvaille surprise

Anaïs & Mathew


J'ai envie de prendre ma tête et me l'écraser contre un mur. Juste pour que je comprennes à quel point je ne suis qu'un con. Enfin à l'écouté, elle semble dire la vérité. Avec le temps j'ai su différencier les vrais des faux. Les menteurs, les manipulateurs, aux véritables personnes. Exemple à la con. Ne jamais faire confiance aux journalistes. Dieu sait que j'en ai vu défiler, tous des menteurs. Je le devinais à chaque fois que je rentrais dans la pièce que je m'installais en face d'eux, qu'il me détaillé du regard. A toujours vouloir l'information du siècle! Elle n'est pas comme eux. Je me maudis d'avoir été si con toutes ses années. Je ne parles pas que pour ce qui c'est passé avec elle. Mais avec tout le monde, tout les personnes que j'ai voulu éviter parce que je n'avais aucune confiance en moi, j'avais peur de me retrouver à nouveau seul. Et si je n'avais pas réagis ainsi qu'est-ce que je serais maintenant ?

A cause de tous ces connards, j'ai passé ma vie dans l'ignorance, à me cacher des autres de peur d'être jugé, d'être méprisé. Je me renfermé toujours lorsqu'une femme venait à moi, qu'une personne prétendait être mon amie pour au finale m'abandonner comme une vielle chaussette.. Je soupire baissant les yeux sur mes pieds, je repousse d'un geste la jeune femme pour pouvoir m'asseoir sur le banc à côté d'elle. Tout les jours on m'insulter, tout les jours on me faisait des crasses, on me tabasser. J'ai perdu toute confiance en moi, chaque jour était un pas vers l'enfer. Imagine toi avec des kilos en trop, peu d'amie, toujours puceau, bref le loosers de service et d'un coup, la fille la plus populaire du bahut vient te voire et te balance ses sentiments. Je ferme les yeux tirant une longue taffe sur ma clope. Imagine la réaction que cela te fait dans ton cerveau. Tu ne sais même plus quoi penser. Tu as envie de dire,
parce que toi aussi tu l'es, mais tu as peur de la réponse de l'autre tu as peur que ce soit un mauvais tour une fois de plus, limite tu en est persuadé. Tu te demandes même ou se trouve la caméra. C'est tellement le bordel là haut
Je tapote ma tempe. Que tu ne sais plus ce que tu dois faire, tu paniques et tu refuses parce que c'est le mieux à faire. Je soupire étirant mes jambes. Ce n'est pas une question de croire ou non, mais bien histoire de vécu. J'ai souffert durant toute mon enfance, j'ai voulu me protéger d'une nouvelle moquerie. Il est vrai que durant toute ses années je t'ai pris pour une personne que tu n'étais pas. Mais au fond de moi, je me demandais encore comment une si jolie jeune fille que toi, une personne aussi intelligente aurait pu faire ça. Les moqueries sont si simples et abordable à tous que pour c'était bien plus facile de croire cela qu'autre chose... Me confier ainsi à une personne que je ne connais que peu, mets un peu difficile, mais c'est le seul moyen pour qu'elle puisse comprendre ce qui se passait dans ma tête à cette époque.



DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anaïs Wilson

Admin ღ It's up to you.Admin ღ It's up to you.
Nombre de message : 22
Age : 28
Date de naissance : 01/07/1989
Date d'inscription : 01/02/2018 Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Célébrité choisie : Marie Lopez
Multicomptes : Alexanne, Angela, Daniella, Jenna & Annabelle
Gifs :
Lun 5 Fév - 21:14

Mathew

Anaïs


Retrouvailles surprise

Je n'ai jamais été ainsi, à me moquer des autres. C'est trop facile de se moquer d'autrui. Personne n'est parfait, tout le monde a des faiblesses et des points faibles. C'est trop facile d'appuyer dessus et d'en jouer, mais ce que les gens oublient souvent, c'est qu'on peut leur faire la même chose. Je ne comprends pas pourquoi les gens s'amusent autant à se faire souffrir l'un l'autre... Quelle satisfaction tirent-ils de tout ça ? Sûrement aucune. Et puis, trop de gens se suicident à cause des moqueries, c'est juste qu'on en parle plus maintenant qu'avant, avec les réseaux sociaux et autres...  Enfin, il ne pouvait pas le deviner non plus, même si j'aurais aimé qu'il m'accorde un peu plus sa confiance à ce moment-là.

Je lui fais donc une petite place à côté de moi, posant mon regard sur lui. Je l'écoute attentivement et ses paroles me brisent le coeur. Tu sais, j'étais populaire, c'est vrai. Pourtant, tu crois que combien de ces fameux "amis" répondaient à mes appels tard le soir, quand j'avais besoin d'une oreille attentive ? Mais j'ai conscience de ces moqueries, j'aime vraiment pas ça, crois-le ou non. Je n'allais pas lui dire que je ne m'étais pas donnée au premier venu, que je me suis donnée à quelqu'un bien plus tard malgré les apparences. J'étais demandée, oui. Cependant, je ne suis pas un trophée qu'on expose fièrement à ses copains en m'appelant "la fille facile" ou quoi que ce soit. Je ne suis pas superficielle, je ne voulais pas de tout ça. Je regarde le sol, voulant à présent éviter son regard. Je pose doucement ma main sur la sienne malgré tout. Je le sais, je m'en suis douté. Cependant, c'était absolument pas mon but. Je souffle un coup, relevant ensuite le regard vers lui. Justement, je suis intelligente. Je sais reconnaître ceux qui me veulent uniquement dans leur lit et ce n'était pas ce que je voulais. J'avais envie d'avoir quelqu'un de gentil, d'adorable, qui puisse réellement m'aimer moi et pas ce que j'aurais pu apporter sexuellement parlant. T'étais différent de tous ces gens... Et je le pense sincèrement, il était différent en tout point, c'est ce que j'appréciais. Je me montre à son écoute, ça m'attriste de savoir qu'il aurait réellement pu penser ça mais il n'est pas devin non plus... Je veux me montrer rassurante, lui prouver à ma manière que je ne suis pas celle qu'il pensait.


Koalavolant
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Missed
Oh no, I won't let you get me down, you tried to hurt my feelings, you stopped me dreaming, but here I draw the line, I wish you luck in life and goodbye
avatar

Matthew Nardraw

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 37
Age : 34
Date de naissance : 24/12/1983
Date d'inscription : 30/01/2018 Emploi/loisirs : Mannequin
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Multicomptes : Nop
Lun 5 Fév - 22:30

Retrouvaille surprise

Anaïs & Mathew

Quand on regard tout ces films américains, il y a toujours cette fille dans l'histoire, la bourge de service, la fille à papa ultra populaire,
avec tout le monde à ses pieds, se comportant comme une bimbo. On a l'impression que même dans la réalité c'est pareil. On se fait nos idées, elles peuvent être vraie comme fausses. Dans mon cas à l'époque, qu'elles soient dans les films ou en face de moi, c'était bien le genre de personne que j'évité pour ne pas à avoir de soucis avec leurs bandes. Au fond de moi, je me dis que j'ai été le parfait idiot de penser une telle chose d'elle. Que voulait vous, j'avais peur de souffrir, peur d'avoir le coeur brisé une fois de plus.. Je me suis juste caché dans ma carapace une fois de plus encore. Tu as raison,
on ne se mets pas toujours à la place des autres, que ce soit la tienne ou même la mienne. Dès l'instant où on ne le vit on ne peux pas savoir ce que cela peux nous faire.
Au file des paroles,
une nouvelle atmosphère rêgne entre nous. Rien que nos paroles sont plus calme que lorsqu'elle m'a abordé plus tôt dans la bibliotèque. C'est tout de suite plus plaisant même. Etant une personne qui a été pendant longtemps jugé, je savais que je ne devais pas leurs faire subir la même chose même si l'envie ne m'en manquait pas. Quand j'étais jeune, je pensais que tout le monde était de sales petit cancre, des filles faciles, des pinbêches, mais avec le temps vous pensez souvent l'inverse. Ce qui commence à être le cas avec Anaïs. Je sursaute légerement lorsque je sens sa main s'accrocher à la mienne. Je referme ma main dessus la serrant.
Quelque soit tes attentions, j'avais vraiment peur de souffrir, et même si cela ne serait jamais arrivé je ne voulais pas risquer d'avoir une chance sur deux de la subir. Je croise son regard m'obligeant à le soutenir.J'étais un gosse bien trop timide, déjà pourvoir couché avec une fille aurait été un exploit de ma part, mais même si j'en ai avais eu l'occasion je ne l'aurais pas fait. Je ne voulais pas d'une longue liste de conquête. Je voulais être mannequin... Je lui accorde un léger sourire, caressant le dos de sa main avec mon pouce. Est-ce que je peux t'inviter ce soir a boire un coup avec moi ? Pour m'excuser de mettre emporter tout à l'heure devant les clients ? Et puis on aura tout le temps que l'on voudra pour en discuter ensemble... ?


DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anaïs Wilson

Admin ღ It's up to you.Admin ღ It's up to you.
Nombre de message : 22
Age : 28
Date de naissance : 01/07/1989
Date d'inscription : 01/02/2018 Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Célébrité choisie : Marie Lopez
Multicomptes : Alexanne, Angela, Daniella, Jenna & Annabelle
Gifs :
Mar 6 Fév - 13:48
]

Mathew

Anaïs


Retrouvailles surprise

D'apparence extérieure, on pourrait s'imaginer que je suis l'une de ces filles superficielles, qui ne pense qu'à la popularité et j'en passe. Pourtant, c'était pas mon cas quand on s'est connu et c'est toujours pas le cas. Je me suis retrouvée au sein d'un milieu qui n'était pas le mien, des valeurs pas toujours partagées par mes pseudos amis. Ils étaient cons pour la plupart, même si il y a toujours des exceptions un peu partout. Il faut juste savoir les trouver et après, les garder. De toute manière, le monde est cruel, les gens sont jaloux et préfères toucher les faiblesses d'autrui pour se sentir "mieux" même si ce n'est jamais le cas. Je ne cherche même plus à comprendre. Tu veux te comporter bien ? Tant mieux, vraiment. Sinon, tant pis. Je ne peux pas régler les problèmes du monde à moi seule après tout. Le problème, c'est qu'ils jouaient de tes faiblesses mais toi, t'avais un rêve. Un rêve que tu as accomplis. Eux, ils ont quoi maintenant ? Pas grand chose. La roue tourne, le Karma fait son boulot.

C'est bien moins tendus entre nous, ça me soulage. Preuve aussi qu'il comprend sûrement mes intentions passées, non ? Après tout, comment lui en vouloir ? Les gens sont méchants, il est difficile de savoir les reconnaître quand on est au plus bas. Il commence doucement à réaliser qui je suis et ça me fait réellement plaisir, parce que je suis pas de celles qui se moquent des autres. J'ai pas été élevée ainsi. Je souris alors qu'il resserre doucement ma main, je veux lui faire comprendre ainsi que si il a besoin un jour, je serais là. Comme une bonne amie ou peu importe, mais je serais là. Il n'est jamais trop tard pour rattraper le temps perdu, après tout ! Je peux le comprendre, je m'en suis doutée à vrai dire mais je ne voulais pas que tu continues à penser ça de moi à l'heure actuelle, maintenant qu'on s'est re-croisés ici, à Albuquerque. Je lui souris.  Tu l'as réalisé, ton rêve ! Ses caresses sur le dos de ma main m'extirpent un petit frisson, je n'ai pas l'habitude de tout ces gestes aussi doux, mais ça me plait quand même énormément. Je fais mine de réfléchir avant de répondre calmement. Ça me ferait plaisir.  Et puis, ça nous laissera le temps de papoter à notre aise, ma pause touche bientôt à sa fin qui plus est... Dommage, j'aurais encore bien profité de longues minutes de sa présence mais le boulot, c'est le boulot.


Koalavolant
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Missed
Oh no, I won't let you get me down, you tried to hurt my feelings, you stopped me dreaming, but here I draw the line, I wish you luck in life and goodbye
avatar

Matthew Nardraw

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 37
Age : 34
Date de naissance : 24/12/1983
Date d'inscription : 30/01/2018 Emploi/loisirs : Mannequin
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Multicomptes : Nop
Mer 7 Fév - 23:00

Retrouvaille surprise

Anaïs & Mathew

Beaucoup aurait abandonné à ma place. Beaucoup n'aurait pu supporter ce que j'ai vécu. Je me souviens que de nombreuses fois, le proviseur et l'infirmière du lycée me rendait visite pour savoir comme j'allais. Savoir si tout allait bien malgré ce numéro. Je ne leurs répondais jamais, je ne voulais pas d'eux dans ma vie. Je ne voulais pas qu'ils viennent s'immiser dans ma vie privée. Au fil du temps, je me dis que oui, j'ai été courageux de m'accrocher ainsi. Que voulez vous ? J'avais un rêve, l'ambition de le réussir. Il était hors de question pour d'abandonner sans avoir tenté quoi ce soit! Je ne pense pas que cela soit un coup du karma. Disons que je ne crois pas à ces histoires là. Pour moi c'est une bonne volonté, une force incroyable puisé au fond de moi, et le tour et joué. Si l'on se donne les moyens, on peut réussir.
J'en suis la preuve vivante! Je me fiche de ce qu'ils sont devenue. Qu'ils aient réussi ou non, je m'en contre fiche. Le principal, c'est que j'ai pu enfin réaliser ce que j'ai toujours voulu être. Je suis loin d'être égoïste, mais maintenant je n'ai plus qu'à penser à moi qu'au regard des autres, tu sais...

Je me sens détendu à ses côtés, nos mains liées me fait un grand bien. Je n'ai jamais été une personne très tactile, mais un geste par ci par là quand vous n'êtes pas dans vos beaux jours, vaut bien mieux qu'une séance de psy. La journée bien se matin, jusqu'à ce que je retrouve Anais. Deux trois coups de gueule silencieux, et nous voilà côte à côte, mains dans la main, discutant de l'époque ou nous étions jeunes et insouciants. Oui, je me sens vraiment bien avec elle, amicalement parlant! Ne nous emballons pas! Et puis nous sommes des adultes responsables. Même si ce que j'ai vécu à été très difficile, il est toujours bon de trouver du réconfort. Surtout venant d'une personne auquel on ne s'y attend pas! Comme quoi j'ai bien fais de venir ici au lieu de me pavaner chez moi... Je souris, regardant l'horizon. Je l'ai fais. J'ai réussi comme tu dis! Difficile de couper cours à la discussion, surtout quand celle ci se passe plutôt bien. Toutes bonnes choses ont une fin. Seulement, il serait dommage de se quitter ainsi alors que l'on habite dans la même ville! Si on peut avoir l'occasion de se retrouver en dehors du travail, autant en profiter. C'est pour ca que j'ai proposé de sortir ce soir, histoire de ne pas perdre notre temps et ne pas remettre à demain ce qui peut être fais le soir! Je suis vraiment touché que tu acceptes... Cette discussion m'a donné envie de continuer de bavasser avec toi... Je rougis légerement, sortant un bout de feuille de ma poche accompagné d'un stylo. J'y note mon numéro de téléphone dessus. Envoie moi un message quand tu auras finis ta journée,
je viendrai te chercher...




DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fnac Hollande ....surprise..surprise
» Idée de surprise à faire pour GENEVE
» Surprise Twitter Barclay 14 avril ? Suivez Mika en promo !
» quelle bonne surprise!!!
» Apéro surprise!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: