Partagez|

Finding Home ! Léo

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Glisson
Modo → I'll never fail this city
Nombre de message : 337
Age : 28
Date de naissance : 08/05/1990
Date d'inscription : 22/01/2018
Emploi/loisirs : Agent du F.B.I.
Habitation : Washington D.C.
Célébrité choisie : Stephen Amell
Multicomptes : Ryan Haggerty
Ven 23 Mar - 18:29
Finding Home !
Léo & Tom
16 septembre 2017. Voilà un peu plus d’un mois que je suis arrivé à Albuquerque et que je vis à l’hôtel. Pour le moment, je suis logé aux frais de mon employeur, le club de baseball des Dodgers de Los Angeles. Comme mon affectation à dans cette nouvelle ville a été décidée par mon patron, il est convenu que ce dernier paye mon logement le temps que je trouve un pied-à-terre. Mais voilà : on arrive bientôt à la fin du deuxième mois, et je vais devoir commencer à me loger à mes frais. N’ayant évidemment pas les moyens de me payer l’hôtel à long terme, il me faut trouver une solution rapidement. J’ai déjà écumé les petites annonces dans différents journaux, sur internet, dans quelques agences, mais j’ai toujours fait chou blanc. Il ne me reste pas beaucoup de solution et je dois admettre que je commence à désespérer légèrement.

Il me reste une dernière agence à visiter. Ma dernière chance. Celle-ci, je l’ai réservé pour la fin, car de réputation, elle fait partie des toutes meilleures ici, à Albuquerque, et j’avais peur qu’aucun des biens qu’ils aient à me proposer ne rentre dans mon budget. Mais arrivé au stade auquel je suis, elle est mon dernier espoir et je ne peux me permettre d’avoir des réticences. C’est donc un tant soit peu angoissé que je me dirige vers Immo & Co’. J’ai rendez-vous avec un certain Monsieur Collins dans quinze minutes. Malheureusement, mon GPS m’indique un temps de trajet restant de vingt-cinq minutes. En retard. Je suis toujours en retard. Je suis sorti du ventre de ma mère en retard, j’estime être conditionné à l’être pour le restant de mes jours. Ça ne fait quand même pas très sérieux, quand même… J’espère que Monsieur Collins acceptera quand même de me prendre en rendez-vous.

J’arrive finalement à l’agence avec trente minutes de retard, à cause de travaux à l’entrée de la ville. Ça, ce n’était pas prévu, et ce n’est pas de mon ressort. Je ne peux pas empêcher les travaux de se faire, ça se saurait. Je me gare donc sur une place de parking à quelques mètres de l’agence, qui par chance vient de se libérer juste devant mes yeux. Je mets une pièce dans le parcmètre pour stationner une heure environ. Cela devrait suffire. La façade est jolie et envoie du lourd. On voit de suite qu’on a affaire à des pros. Je franchis la porte pour me retrouver à l’accueil. Bonjour, j’ai rendez-vous avec Monsieur Collins. C’était il y a trente minutes. Il est toujours disponible ?

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Jeu 26 Avr - 15:20
 
Finding home !

Je suis né ici, j’ai grandi ici, j’ai tout vécu ici. Je connais cette région sur le bout de mes doigts et je pense que je pourrais m’y retrouver les yeux fermés ! Ce qui fait que je peux facilement me bourrer la gueule et rentrer en voiture sans avoir peur de me perdre ce qui désespère au plus haut point Erik d’ailleurs ! Mais ça a d’autres avantages aussi de connaître la ville sur le bout des doigts, surtout en tant qu’agent immobilier, ce que je suis ! Je trouve toujours la perle rare qui plaira à mes clients… Ou mes clientes puisque j’ai plus souvent à faire à la gent féminine et mes patrons aux autres. Je ne choisit pas ainsi, après tout… Je ne prends pas mes rendez-vous moi-même !

Mais aujourd’hui est un jour qui déroge à la règle et j’aime bien briser les règles alors ça me va parfaitement ! J’ai un rendez-vous en début d’après-midi avec un certain monsieur Glisson, inconnu au bataillon ! Mais j’aime faire de nouvelle rencontre. Donc après avoir déjeuné, parler un petit peu avec ma secrétaire je vais m’installer dans mon bureau, je commence à sortir quelques formulaires, dossier, enfin des choses qui me seraient bien utile lors de ce premier rendez-vous qui devrait être fait sous peu… Mais l’homme n’arrive jamais. Au bout d'une dizaine de minutes de retard… Je qualifie le rendez-vous comme obsolète et signal a ma secrétaire de voir si elle ne peut pas avancer le rendez-vous d’après, chose qu’elle fait.

C’est du coup en plein milieu de mon premier, qui était supposé être mon second, rendez-vous de l’après-midi que ma secrétaire me signale que monsieur Glisson est arrivé. Mes sourcils se froncent légèrement et pour ne pas faire mauvaise image devant mes potentiels futur client, je signale à ma secrétaire de simplement faire patienter monsieur le temps que mon rendez-vous se termine.

Finalement au bout d’une quinzaine de minutes supplémentaires, je me lève et raccompagne le couple, devenu à présent client, jusqu’à la porte de mon bureau. Je leur souris et m’approche finalement du bureau de ma secrétaire pour demander si monsieur Glisson est toujours là, je regarde l’homme qu’elle me pointe du doigt et me retourne vers ce dernier en silence premièrement puis me rapproche en tendant la main.

-Monsieur Glisson ?
Codage par Libella sur Graphiorum




Excuse moi pour le temps Tom, comme tu as pu le voir j'ai eu pas mal de soucis en mars et remonté la pente m'a prit un certain temps pour rattraper mon retard de partout !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Glisson
Modo → I'll never fail this city
Nombre de message : 337
Age : 28
Date de naissance : 08/05/1990
Date d'inscription : 22/01/2018
Emploi/loisirs : Agent du F.B.I.
Habitation : Washington D.C.
Célébrité choisie : Stephen Amell
Multicomptes : Ryan Haggerty
Mar 8 Mai - 0:36
Finding Home !
Léo & Tom
Je pense que ma tendance à arriver en retard agace les gens autour de moi. Et c’est normal. Je le suis continuellement. Quand je ne pars pas en retard de chez moi, je le suis parce que des évènements indépendants de ma volonté viennent se mettre en travers de ma route. Ça peut être n’importe quoi : ça peut aller du plus simple (travaux, embouteillages, réveil qui ne sonne pas) au plus improbable (la porte du garage coincée, un Miel Pops coincé dans le nez (oui oui, ça m’est déjà arrivé), trompé de bus). Aujourd’hui, c’est un combo. Départ en retard de chez moi PLUS travaux à l’entrée de la ville. Je peux donc comprendre que Monsieur Collins a un sourcil un peu désapprobateur quand je lui sers la main. En bon commercial, il tente de le cacher, mais je commence à avoir l’habitude de ce genre de réaction. Mais je ne lui en veux pas. C’est entièrement de ma faute.

Oui, c’est moi. Monsieur Collins j’imagine ? Je suis vraiment confus pour mon retard. Je n’étais absolument pas au courant qu’il y avait des travaux à l’entrée de la ville. J’ai dû suivre la déviation. J’ai du louper un panneau et je me suis perdu. Mais pourquoi ce besoin de te justifier Tom ? me dis-je intérieurement. De plus, même si cette histoire est véridique, elle sonne complètement faux, genre excuse bidon pour se dédouaner. Pourtant, je m’étais vraiment perdu. Je ne connais pas du tout Albuquerque et ce repérer dans ce dédale de rues poussiéreuses est un vrai défi. Et pourtant, je viens de Toronto, qui est beaucoup plus grand. Mais au moins, c’est chez moi. Nous nous dirigeons vers le bureau de l’agent immobilier. Il me propose un siège dans lequel je m’assois volontiers. De toute façon, je ne vais pas rester debout… Ce serait absurde. Et tout à fait impoli.

Je commence tout d’abord par expliquer ma situation à l’homme assis en face de moi. Je lui explique que je recherche une maison pas trop chère car ce n’est pas moi qui paye, mais mon employeur : le club de baseball des Dodgers de Los Angeles. Étant un logement de fonction, c’est tout à fait normal que ce soit eux qui financent mon habitation. Il faut également que le bien soit très facilement vendable. Je ne sais pas combien de temps je vais être affecté dans la région et il faut que le club puisse revendre la maison facilement. Normalement, je suis là pour deux ans, si tout va bien. J’espère vivement ne pas rester plus, et je prie même pour y rester moins longtemps, le Canada me manquant déjà. Je n’ai pas besoin d’une maison très grande. Je suis venu seul. 70m² me suffisent amplement. J’ai juste besoin d’un grand jardin. Mon frère vient de m’offrir un chiot et il va avoir besoin d’espace.

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Jeu 10 Mai - 16:24
 
Finding home !

Dans mon milieu on était particulièrement ponctuel et crois moi, même si j’étais souvent un « petit con » comme aimait le dire mon cher frère Erik, c’était quelque chose sur laquelle je faisais très attention ! Je tenais bien trop à mon métier pour le perdre bêtement. Seulement… Il n’y a pas tout le monde qui l’était autant que nous, agent immobilier et ces gens-là n’avaient souvent pas conscience du retard qu’ils nous faisaient prendre et ceux pour toute la journée ! Enfin soit, il était là et je n’allais pas l’envoyer voir ailleurs si j’y étais ! Il me fallait rester très professionnel. Je me suis donc simplement approché en essayant de garder bonne mine face à lui. Levant inconsciemment un sourcil face à son excuse je finis par répondre dans un sourire, toujours très pro.

-Il est exact, Leo Collins votre nouvel agent, je l’espère bien. Il n’y a pas de problème, les petits contre-temps peuvent arriver à n’importe qui. Veuillez me suivre s’il vous plaît.

Relâchant sa main je l’invite d’un signe de la main à me suivre et je me dirige par la suite jusqu’à mon bureau. Refermant la porte derrière lui je passe derrière le bureau, l’invitant, toujours d’un signe de main, à s’installer face à moi. Chose qu’il ne tarde pas à faire. Prenant un dossier je commence à noter quelques petites choses, les informations qu’il me livre.

-Donc si je résume bien : une maison, pas chère, qui se vend facilement et avec jardin et avec acceptation animal, c’est bien ça ?

Relevant les yeux vers lui je note ce qu’il me confirme ou non, puis j’enchaine.

-Est-ce que vous avez des exigences particulières en ce qui concerne le voisinage ?
Codage par Libella sur Graphiorum


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Glisson
Modo → I'll never fail this city
Nombre de message : 337
Age : 28
Date de naissance : 08/05/1990
Date d'inscription : 22/01/2018
Emploi/loisirs : Agent du F.B.I.
Habitation : Washington D.C.
Célébrité choisie : Stephen Amell
Multicomptes : Ryan Haggerty
Dim 13 Mai - 15:23
Finding Home !
Léo & Tom
Malgré son sourire de beau gosse, je vois dans son attitude que mon retard l’embête. Et c’est tout à fait normal. Je viens de lui manger une demi-heure dans sa journée. Et comme tout le monde le sait, le temps, c’est de l’argent. Et si je deviens une pompe à fric pour lui, c’est bien normal qu’il fasse un peu la moue. A sa place, aurais-je été capable de masquer mon mécontentement comme il vient de le faire ? Pas sûr. Voilà toute la différence entre une personne qui a la fibre commerciale et pas l’autre. Mais en bon professionnel, il accompli normalement son travail et cerne bien ma demande. Il pense même à un détail auquel je n’ai pas forcément réfléchi : le voisinage.

Euh, ben, je n’y ai pas vraiment songer, pour tout vous dire. Je dirais peu importe. Bien sûr, moins il y a de voisin, mieux c’est, mais je ne suis pas agoraphobe. Du moment que ce n’est pas dans un immeuble, ça me va ! En effet, j’ai déjà en appartement, et c’est l’horreur. Entendre la chasse d’eau du voisin à 4h00 du matin, c’est fini pour moi. Je préfère aussi préciser quelques points : En ce qui concerne la cuisine, ce serait parfait qu’elle soit ouverte, avec un îlot central. C’est un critère très important. Et s’il pouvait y avoir un bar aussi, ce serait vraiment un must. En ce qui concerne la salle de bain, douche ou baignoire, peu m’importe.

Je sais que je suis exigeant, mais comme à peu près tous ses clients je pense. Sinon, personne ne se rendrait en agence… Il suffirait simplement d’aller sur des sites internet de ventes d’occasions et basta. Aujourd’hui, j’ai besoin du conseil et du réseau d’un professionnel. Et tout dans cette agence et dans cet homme m’indique que j’ai frappé à la bonne porte. J’ai regardé un peu les prix du marché, et pour la superficie qui me convient, les prix ne sont pas excessifs. J’en ai vu à 110.000$. Le problème, c’est que ce n’étaient pas forcément de très belles maisons. Donc je peux monter jusqu’à 150.000$ si vous me trouver une belle maison. Et moderne, surtout. Mon employeur ne pouvant mettre qu'une dotation de 100.000$, le restant sera de ma poche. Mais s’il a ça dans ses fichiers, ce ne serait que de bonheur !


Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Lun 14 Mai - 13:28
 
Finding home !

Je peux être un petit nerveux, ça m’arrive même très souvent, MAIS en dehors du boulot. Lorsque je bosse : je bosse. Je ne compte pas perdre ma place bêtement, surtout que mon job est plutôt un travail de rêve ! Je ne fais pas grand-chose d’extraordinaire en sois et pourtant ça l’est pour ceux à qui j’aide à trouver l’endroit de leur rêve et puis j’ai pas mal davantage ! Enfin bref, tout ça pour dire que même si en dehors je lui aurais surement fait une remarque sur son retard, là non.

On peut dire qu’il sait ce qu’il veut en tout cas et c’est toujours ça de gagner sur le temps qu’il m’a fait perdre ! Je me dépêche donc à noté le tout, cependant il n’a pas mis le point sur tout et donc je préfère poser quelques questions supplémentaires. On dirait bien que je le surprends avec la question et je coche la case « pas d’immeuble », marquant entre parenthèses un « de préférence ».

-Très bien, donc… La moins possible, mais ça ne gêne pas tant. Question qui reste dans la même veine et qui est plutôt essentielle et centrale pour que je commence à viser quelque chose, mais s’il y a des voisins, un voisinage de quel type ? Ce que je veux dire par là c’est : plutôt familiale, retraité… Célibataire, de fête… Quel genre de quartier en fait ?

Marquant les quelques détails qu’il me fournit sur la cuisine je relève mes yeux bleus vers lui en hochant la tête, lui montrant que je l’écoute attentivement. Je note son prix maximum également puis je souris.

-Très bien, je pense pouvoir trouver quelques choses dans ces eaux-là. Ne vous en fait pas, je trouve toujours maison à votre portefeuille !

Dans un clin d’oeil amusé face à cette expression détourner que j’aime utiliser, je reprends.

-Aucun autre détail qui vous semble important vous vient à l'esprit pour le moment, un numéro de téléphone pour vous contacter d'ailleurs ?
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Glisson
Modo → I'll never fail this city
Nombre de message : 337
Age : 28
Date de naissance : 08/05/1990
Date d'inscription : 22/01/2018
Emploi/loisirs : Agent du F.B.I.
Habitation : Washington D.C.
Célébrité choisie : Stephen Amell
Multicomptes : Ryan Haggerty
Dim 27 Mai - 18:44
Finding Home !
Léo & Tom
Face à mes exigences, une question me vient à l’esprit : quel est le stéréotype du client chiant ? Celui qui a de nombreuses exigences, ou celui qui n’en a aucune ? Pour un agent immobilier, vaut-il mieux un client qui a une demande précise et difficile à trouver, mais qui prendra le premier bien présenté parce qu’il est dans ses critères, ou un client sans aucune exigence qui refusera tout ce qu’on lui proposera parce que l’agent ne sait pas où chercher ? La première option me semble la plus logique. Et puis ça doit être tellement plus stimulant de satisfaire un client qui en demande beaucoup. Je me situe entre ces deux catégories. Je sais ce que je ne veux pas, et ça, ça élimine beaucoup de chose.

Je lui réponds alors que le voisinage m’importe peu. En tant qu’ancien très gros fêtard, je n’ai rien contre eux. Evidemment, une résidence familiale serait un plus, évidemment, mais je ne m’arrêterais pas à ce détail. En revanche, je préfèrerais un quartier de fêtard plutôt qu’un endroit avec que des petits vieux. C’est tellement déprimant de vieillir… C’est peut-être un peu trivial, mais c’est ce que je pense. Je n’ai pas peur de vieillir, non non. Depuis la guérison de mon cancer, je me suis fait une raison. J’ai compris que vieillir fait partie du cycle de la vie. Mais bordel, qu’est-ce que je ne suis pas pressé. Quand tu regardes certaines personnes âgées, tu te dis « Merde, j’espère que je ne serais pas comme ça ! Voir des petits vieux à longueur de journée, cela me déprimerait trop je crois.

En tout cas, Monsieur Collins a l’air confiant. Il trouve toujours, selon ses dires. J’espère que vous avez raison. Je suis dans l’urgence absolue. Pour me contacter, vous pouvez appeler ce numéro. Je lui tends ma carte de visite de recruteur. Puis me revient en tête un dernier critère : Ah oui ! Cela serait vraiment super si le quartier était desservi par les transports en commun. Bus, tram, métro, peu importe, du moment qu’il y a un moyen d’aller en ville autre que de prendre la voiture. Je suis conscient que pour le coup, cela réduit mon secteur de recherche. Mais bon, c’est toujours mieux de pouvoir rentrer en bus lorsqu’on est bourré.


Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Dim 17 Juin - 14:11
 
Finding home !

Lorsqu’il me répond sur le quartier je ne retiens pas un sourire amusé. Pour le coup ça n’a rien de professionnel ! Mais franchement ? Il n’a pas tort ! Je suis entièrement de son avis et je pense que c’est pour ça que je fais encore pas mal de connerie malgré mon âge ! Et même si je sais que ça énerve Erik et qu’il aimerait que je sois plus sage, moi… Je n’ai clairement pas envie de finir comme lui. À m’ennuyer, à crier sur mon petit frère qui s'éclate parce que moi je suis bloqué dans une vie qui ne me stimule pas et récupéré Elliott en robe de chambre en soie comme… Bah comme Erik peut le faire avec moi. Je ne critique pas mon frère, je dis juste que vieillir lui va mal, je vois bien qu’il n’est pas heureux. Je finis par sortir de mes pensées pour reprendre, après avoir noté bien évidemment.

-Excusez-moi du sourire peu professionnel ! Rien de moqueur je vous rassure, je pense exactement comme vous, mais mon frère ne pense pas pareil alors ça fait du bien de rencontrer un type qui pense pareil !

Bon c’est un peu de détail personnel, mais ça n’a jamais tué personne ! Autant que la bonne entente passe entre nous aussi. Si jamais je ne trouve pas maison à son portefeuille immédiatement… Mais je n'ai aucun doute sur mes compétences ! Seulement parfois la compétence ne suffit pas, il faut de la chance aussi pour que LA maison se libère au bon moment !

Réceptionnant sa carte je l’accroche à son dossier grâce à une agrafeuse, je le remercie également pour le bout de carton plastifié au passage. J’allais refermer le dossier lorsqu’il rajoute un petit détail, qui en effet, peut être très important ! Souriant je le note avant de le regarder amusé.

-Rapport avec le quartier de préférer un peu fêtard ?

Me mordant finalement la lèvre je secoue la tête.

-Excusez-moi, ça ne me regarde pas, c’est juste que j’aurais pensé à ça en premier aussi !

Codage par Libella sur Graphiorum




Excuse moi pour le temps Tom, comme tu as pu le voir j'ai eu pas mal de soucis en mars et remonté la pente m'a prit un certain temps pour rattraper mon retard de partout !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Glisson
Modo → I'll never fail this city
Nombre de message : 337
Age : 28
Date de naissance : 08/05/1990
Date d'inscription : 22/01/2018
Emploi/loisirs : Agent du F.B.I.
Habitation : Washington D.C.
Célébrité choisie : Stephen Amell
Multicomptes : Ryan Haggerty
Ven 22 Juin - 20:24
Finding Home !
Léo & Tom
Plus le rendez-vous avance, plus je sens l’agent immobilier se détendre. Ce n’est pas pour me déplaire car depuis le début de notre rencontre, je le sens vraiment tendu. On sent que le mec n’est pas là pour enfiler les perles. Mon retard y est-il pour quelque chose ? Possible. Probable, même. Après, je suis d’accord, il est au travail, c’est tout à fait normal qu’il reste strictement professionnel. Je le suis également dans mon métier. Mais l’humour, de temps en temps, ça fait du bien ! Je pense même que c’est primordial dans le type de métier que nous faisons, c’est-à-dire proche de l’humain. L’humour peut détendre l’atmosphère, mettre en confiance le joueur dans mon cas, le client dans le sien.

Peut-être est-il plus cool dans son quotidien. Je l’espère, pour lui et son entourage. Mais bon, nous ne sommes pas là pour faire ami-ami. Et puis j’ai des problèmes beaucoup plus sérieux à gérer que de savoir s’il est cool ou irascible. Toujours est-il qu’après dix minutes de rendez-vous, il se détend et lâche un peu de lest. Il me lâche même un sourire. Moins qui pensait que son visage était dépourvu de toute émotion, tel Lord Voldemort, voilà qu’il vient me donner tort. Il se permet même une petite plaisanterie sur mon côté fêtard qui ne pense qu’à picoler.

Vous savez, je préfère prévenir que guérir. Au moins, si je ne suis pas en état de conduire, je sais que j’ai le bus. Et puis les soirs où je ne vais pas faire la fête alors que d’autres la font, alors je mets des bouchons d’oreilles pour dormir. C’est pas plus compliqué que ça.

Je préfère néanmoins préciser que le côté fêtard est un critère « non-éliminatoire », mais que ma préférence va toujours pour un quartier vivant, mais plus familial. J’ai quand même besoin de calme quand je tape mes rapports sur des joueurs ou que je suis en conférence vidéo avec Los Angeles. Cela ferait moyen si en pleine réunion, on entendait des jeunes brayer et chanter à tue-tête derrière moi.

Je sais que j’en demande beaucoup, mais si je suis venu dans votre agence, c’est que je connais sa réputation, et que je ne doute pas une seule seconde de vos compétences. Alors, vous avez quelque chose pour moi dans votre carnet d’adresse ?


Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Jeu 5 Juil - 14:54
 
Finding home !

Le rendez-vous se passait de mieux en mieux. Il faut dire que son retard m’avait mis en retard sur tout le reste de ma journée et donc j’étais assez tendu. Je n’étais pas réellement du genre prise de tête, mais lorsque je savais qu’on risquait de me prendre la tête derrière, j’étais moins serviable et souriant qu’a la normal ! Bien que là je sois resté hyper professionnel tout en ne l’envoyant pas chier, en le prenant tout de même et en étant attentif à ses besoins ! Mais comme je le disais souvent : chasser le naturel et il revient au galop, parce que quelques minutes après je recommence à me détendre et être ce que je suis normalement, quand les clients ne sont pas en retard et ne me mettent pas possiblement dans la merde. Je garde mon sourire en l’entendant et me mettant au fond de mon siège ma tête se hoche.

-Ouai je connais bien ça, je tente toujours d’organiser les fiestas par loin de chez moi ou alors pas loin de chez quelqu’un que je connais… Sinon je dors carrément sur place !

L’observant un instant me dire qu’il est conscient de tout ce qu’il me demande, mais qu’il connaît la réputation de notre agence. Je souris donc, pas peu fier, parce que les patrons en seront ravis et je me redresse en regardant mon ordinateur un instant.

-Honnêtement là a chaud, je pourrais vous proposer quelques maisons, mais je préférais me pencher plus sérieusement sur votre cas et vous trouvez la perle rare. Je vous recontacte au plus vite, comme j’ai pris du retard sur mon planning. Disons… Dans deux jours maximum, ça vous irait ?

Je le regarde alors à nouveau.
Codage par Libella sur Graphiorum

❝ Contenu sponsorisé ❞
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: