Partagez|

Little mommy | Marilyn ♥

avatar

Elliott S. Collins

Admin ☽ Oiseau de nuitAdmin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 205
Age : 26
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018 Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Francis, Laura, Enola, Barney, Alex.
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Lun 26 Mar - 1:35
Marilyn ? Elle avait toujours été là pour nous. De petits à l'âge adulte, elle avait toujours été une sorte de petite maman aux petits soins pour nous. Et même si Dani et moi n'étions pas ses neveux biologiques, elle nous avait toujours considérés comme tels. Et je l'aimais énormément.
De temps à autres, il m'arrivait de venir lui rendre visite. Parfois, pour lui donner un coup de main dans les tâches du quotidien, faire quelques réparations, changer les ampoules, ou encore faire du jardinage. D'autres fois,je venais simplement pour discuter avec elle, autour d'un café ou d'un chocolat chaud…

Cependant, je ne venais jamais les mains vides. Je détestais arriver à l'improviste, sans rien offrir. Alors comme à mon habitude, j'étais rapidement passé chez le pâtissier, à deux rues de chez moi, afin de prendre un de ces délicieux gâteaux qui me faisaient de l'oeil, et qui lui ferait sans doute plaisir.

Une fois mon « précieux » en ma possession, je suis remonté sur ma bécane. Je la surnommais « Jolly, le mustang indomptable », alors qu'il s'agissait en réalité d'un scooter capricieux, refusant souvent de démarrer, un peu à l'image d'un âne. M'enfin… ce n'était pas encore interdit, de rêver ! Et du haut de mes 26 ans, il m'arrivait toujours de jouer les cowboys perdus sur les plateaux du colorado. Le temps d'un trajet !

Quittant à regret mes éperons et mon lasso imaginaires, j'ai détaché mon casque, que j'ai laissé pendre à mon bras, tenant le gateau dans l'autre main, et j'ai frappé à la porte, espérant que ma tantine préférée serait à la maison…
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)
avatar

Marilyn Pierce

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 39
Age : 66
Date de naissance : 15/05/1952
Date d'inscription : 11/02/2018 Emploi/loisirs : retraite
Habitation : Une maison
Célébrité choisie : Mimi Mathy
Sam 7 Avr - 16:45
C'est une journée comme il en existe parfois. Celle où on se sent bien et détendu. Depuis un certain temps, ça m'arrive assez souvent de me sentir trés bien reposé et de me sentir assez en forme pour réaliser diverses tâche dans la maison. Le fait qu'elle soit un maximum adapté est une aide mais parfois, j'ai besoin d'une aide et je peux compter sur la tribu pour me venir en aide. On m'a toujours dis que je n'étais pas obliger de faire ce que je fais pour eux, on m'a toujours dis que je n'avais pas a agir comme une mère alors qu'ils ne sont pas les miens mais personnes n'a jamais imaginé que je pouvais les considérer tout comme. Malgrés que sa disparition soit une douleur permanente, la vie m'a offert la chance d'être une maman de substitution..et c'est un bonheur pour moi.

Je suis dans le salon, monter sur un escabot et je passe un chiffon sur les meubles. Un fond d'Aretha Franklin. Je l'écoute peut-être un peu trop souvent mais j'apprécie son dynamisme, ses paroles...j'apprécie tout de cette chanteuse. Je chante par dessus bien que je puisse briser les carreaux de ma maison si j'essaye trop fort..

Je m'amuse seul sur la musique inventant probablement des mouvements de danse que personnes n'essayeraient jamais de refaire et je suis arrêté dans mon élan de tourner sur moi même en entendant quelqu'un frapper a la porte. Je vais baisser la musique et me dirige vers la porte et l'ouvre, découvrant sur le pas un des plus jeunes de la tribu.. un sourire se dessine sur mes lèvres plus grand qu'il ne l'est d'habitude..

Eliott, entre ! Ne reste pas là ! Je suis contente de te voir. Est ce que tu vas bien ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elliott S. Collins

Admin ☽ Oiseau de nuitAdmin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 205
Age : 26
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018 Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Francis, Laura, Enola, Barney, Alex.
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Ven 13 Avr - 22:02
J'étais heureux, à l'idée de passer un peu de temps avec ma tante préférée -probablement parce qu'elle était la seule, et qu'elle faisait son travail à merveille- , d'ailleurs, ces moments se faisaient bien trop rares à mon goût. On avait beau habiter à côté l'un de l'autre, je n'avais jamais le temps… Ou plutôt je ne le prenais pas assez, à mon plus grand regret.

Le théâtre était aujourd'hui fermé, j'étais sobre comme un chameau, je n'avais donc pas de raison pour ne pas aller la voir. La patisserie que je convoitais était à quelques encablures de notre quartier, et j'avais entrepris de prendre mon scooter pour revenir ici. Une fois tout ce dont j'avais besoin en ma possession j'avais fait le chemin inverse, et frappé à la porte,attendant sagement qu'on vienne m'ouvrir. Là, je pouvais entendre ma tante chanter, à l'intérieur de la maison, s'affairer à dieu savait quelle tâche. Et l'entendre aussi pleine d'entrain, comme à son habitude, me donna le sourire instantanément.

Sa bonne humeur m'avait toujours rendu heureux, à mon tour. Elle savait la transmettre, d'une façon qui m'échappait encore aujourd'hui. Elle avait toujours rayonné, sachant toujours comment réchauffer les coeurs les plus gelés.

La porte s'ouvrit sur Marilyn, et esquissant un sourire, je la pris dans mes bras, avant d'embrasser ses joues :

- Moi ? Je vais toujours bien quand je te vois ! Et toi alors ? Comment vas tu ?


Posant mon casque dans l'entrée, je lui ai signifié le gâteau que j'avais en main :

- Comme tu peux le voir...j'suis pas venu tout seul ! J'te présente… ce superbe gâteau qui me faisait de l'oeil dans sa vitrine. Mais comme ce nom est un peu long, tu peux tout simplement l'appeler… Foret noire !
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)
avatar

Marilyn Pierce

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 39
Age : 66
Date de naissance : 15/05/1952
Date d'inscription : 11/02/2018 Emploi/loisirs : retraite
Habitation : Une maison
Célébrité choisie : Mimi Mathy
Sam 28 Avr - 0:27
Il n'y a rien de plus agréable que l'étreinte de quelqu'un que l'ont aime. L'etreinte d'un membre de ma tribu est un bon moyen de réconfort et je me réjouis aujourd'hui de voir Eliott, rien que de le voir, je penses au fait que je pourrais organiser comme un repas où les réunirs tous. Une simple soirée ou nous pourrions discuter et rire..Je suis sûr que ça ferait du bien a chacun d'entre eux et puis à moi d'avoir du monde a la maison. J'embrasse sa joue également quand il le fait et j'ai un sourire sur les lèvres a sa réponse. Je le regarde poser le casque et puis regarde les gâteaux. Il sait comment réveiller ma gourmandise...

- Si tu vas bien, je vais bien...Si la tribu va bien, je vais bien..

On pouvait pas mieu me présenter une patisserie que comme il vient de le faire et je joue le jeu en répondant de façon amusé, je lève une main vers celui ci et la secoue en guise de bonjour.

- Bonjour foret noire, enchanté de faire ta connaissance...je suis sûr qu'on sera trés bien dans la cuisine, je penses que ça accompagnera trés bien le jus d'orange que j'ai préssé ce matin. Tu en veux ?

Je l'amène avec moi dans la cuisine et arrivé dans celle ci, je prend le gâteau pour m'en occuper tout est adapté à ma taille. Alors je peux le faire...

- Assis toi en attendant.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elliott S. Collins

Admin ☽ Oiseau de nuitAdmin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 205
Age : 26
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018 Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Francis, Laura, Enola, Barney, Alex.
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Lun 30 Avr - 14:56
J'adorais passer du temps avec ma petite maman d'adoption. Et j'avais honte de le dire, mais je ne le faisais pas assez souvent. Clairement pas. Le manque de temps, le fait que l'on repousse à demain, pour pouvoir profiter un peu plus d'elle. Les imprévus... La vie et le train-train quotidien nous prennent, et un beau matin, sans crier gare... il est trop tard. Et je refusais d'arriver à ce matin là. Tout d'abord, parce que ma famille étant extraordinaire, j'avais décrété que l'on était immortels. Mais aussi et surtout parce qu'à partir d'aujourd'hui... je m'étais fait la promesse de passer lui faire un coucou chaque fois que l'occasion se présenterait, pour boire un café, ou l'aider, peu importait, du moment que j'étais avec ma tante Mary. Aujourd'hui, on était sur le point de dévorer un gâteau. Demain, je lui déclamerais peut être quelques vers d'Eugène Uenesco, à moins que je ne l'aide à faire de la peinture au garage... qu'est ce que j'en savais ?

A sa réponse, un sourire s'est dessiné sur mon visage. Ma tante avait toujours été tournée vers la famille. J'avais rarement vu quelqu'un d'aussi génereux qu'elle, quant à ses proches. Et ça me donnait un peu de baume au coeur à chaque fois que je la voyais.

Ce qui était drôle dans notre relation, c'était sans doute le fait que rien n'avait changé, peu importait nos âges. Je faisais encore les mêmes plaisanteries que lorsque j'étais petit, et elle, répondait toujours de façon légère et amusée. Comme avec ce gâteau par exemple. C'était d'ailleurs ça, qui m'arracha un léger rire... Avant d'opiner du chef:

- Si tu l'as pressé ce matin, comment pourrais-je refuser ? il a toujours été délicieux, ton jus d'orange !

Laissant notre gâteau entre les mains bienveillantes de ma tantine, j'ai suivi celle-ci, avant de lui demander:

- Besoin d'un petit coup de main, peut être ?

J'aurais pu m'asseoir, et la regarder faire, comme lorsque j'étais gosse. Mais je détestais rester à ne rien faire lorsque les autres s'affairaient autour de moi...
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)
avatar

Marilyn Pierce

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 39
Age : 66
Date de naissance : 15/05/1952
Date d'inscription : 11/02/2018 Emploi/loisirs : retraite
Habitation : Une maison
Célébrité choisie : Mimi Mathy
Ven 1 Juin - 22:11
J'aime acheté mes fruits frais. J'aime en avoir tout les jours qui viennent d'une petite boutique pas si loin de la maison. C'est un peu ma balade matinale. Bien sûr que je ne reçois pas tout les jours quelqu'un mais pour ma propre santé, c'est l'ideal. Et puis, les fruits sont généralement d'une exellente qualité et a force de venir, l'équipe de ce petit magasin sont de venu de bonne connaissance. Aujourd'hui, je les ai préssé plus tard que d'habitude, comme si au final j'avais senti la visite arrivé. Et qui de mieu qu'Eliott pour venir savourer ce Jus d'orange...

- Si il faut faire des compliments, c'est a l'agriculteur qui les fait pousser..je ne sais pas comment ils s'arrangent mais il est toujours bon, pas acide comme certains...tu te rappel du dernier qu'on a bu ensemble ? Où du moin essayer de boire ?

Je vais dans la cuisine, portant le gâteau sans le faire tomber et je le pose sur la table. J'attrape des assiètes et des cuillères. Je me retourne a la question de Eliott. Il ne sait pas s'assoir un peu. Ce n'est pas grave. J'ai l'habitude.

- Tu peux attraper les verres, tu sais où ils sont !

J'attrape un couteau pour pouvoir découper le gâteau et c'est a moi de m'assoir avant lui au final. Je l'ouvre et commence a le couper en part égale.

- Alors qu'as tu as me raconté ? Des nouvelles du reste de la petite famille ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elliott S. Collins

Admin ☽ Oiseau de nuitAdmin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 205
Age : 26
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018 Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Francis, Laura, Enola, Barney, Alex.
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Dim 3 Juin - 0:15
Ma tante ? Je l’aimais énormément. Et bien que les moments passés ensemble aient été trop rares à mon goût, je n’oubliais jamais que chaque visite chez elle était un véritable plaisir… La bulle d’oxygène dont j’avais besoin à cet instant précis. Ryan m’avait conseillé de lever le pied, et même si je jugeais ne pas en faire énormément, il n’avait pas tort : je sentais que mon corps était à la limite de lâcher. Ma voix aurait pu décider de s’éteindre à tout moment. Et il en était absolument hors de question. Je ne pouvais pas me permettre de fléchir dans ce genre de moment crucial pour ma carrière…

Hochant la tête à la remarque de ma tante concernant le dernier jus d’orange que l’on avait tenté d’avaler, j’ai grimacé :

- Je crois que si on en avait renversé… ta table serait aujourd’hui trouée ! Il était bien trop acide !


Lui adressant un sourire amusé, j’ai attrapé, comme elle me le demandait, deux verres dans le placard, avant de nous servir de ce fameux jus d’orange, espérant qu’il soit meilleur… même si au fond, je me doutais bien que ce serait le cas. Je ne savais pas vraiment où elle achetait ses fruits, mais je n’étais que très rarement déçu tant ils étaient délicieux, en règle générale !

Lui tendant un verre, j’ai fini par m’installer en face d’elle, réfléchissant un instant, pesant le pour et le contre…

- Je n’ai pas eu de nouvelles d’Erik depuis un moment… mais j’ai vu Léo hier. Il va bien ! Les affaires marchent bien !

Et ne pouvant plus tenir, la bonne nouvelle me brûlant les lèvres, j’ai fini par lui lâcher, curieux de sa réaction :

- J’ai un secret à te dire ! Et après un instant d’hésitation, j’ai fini ma phrase : j’ai… j’ai le rôle principal dans une pièce mise en scène par un chanteur très connu. Elle aura beaucoup de visibilité, aux vues de sa notoriété. Ca pourrait très bien propulser ma carrière si ça marche !

Depuis que je collaborais avec Ryan, j’étais comme sur un petit nuage, espérant que la pièce marche. L’échec n’était pas une option pour moi.
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)
avatar

Marilyn Pierce

Weird people in the streetWeird people in the street
Nombre de message : 39
Age : 66
Date de naissance : 15/05/1952
Date d'inscription : 11/02/2018 Emploi/loisirs : retraite
Habitation : Une maison
Célébrité choisie : Mimi Mathy
Dim 10 Juin - 0:43
Comme j'aime me souvenir de ce genre de choses. Les moments merveilleux passer avec lui, avec chacun d'entre eux. Je suis heureuse de pouvoir les garder en tête et j'espère ne jamais oublier. Me souvenir de ce jus d'orange, et de son goût...Je pose les yeux un instant sur la table et en ris de bon coeur. Je penses que j'aurais couru trés vite chez le vendeur pour le prévenir ! Si le jus d'orange avait pû aneantir une table, il pouvait aneantir un estomac ! Avoir une information aussi crucial...mais ça pouvait être un exellent scenario d'épisode de série...je crois bien...

- J'aurais probablement demander remboursement a celui qui a vendu ces fruits au magasin !

Je prend le verre qu'il me tend et le rempli de jus d'orange, ainsi que le second. Je repose le jus d'orange et tourne les yeux vers lui. Il semble qu'Erik soit bien trop occupé pour nous voir et j'en suis triste. Il y a longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles même si j'essaye d'en prendre mais j'imagine qu'il peut-être occupé. J'hoche la tête. Je le laisse enchainer sur son secret et bois quelques gouttes de jus d'orange et un grand sourire me vien a son annonce.

- C'est absolument fantastique Elli ! Je suis fière de toi et je te souhaite la plus grande réussite , tu le mérite avec tout le travail que tu donne mais fait quand même attention a ne pas trop te fatiguer , je ne voudrais pas que tu t'épuise et que tu ne te sente plus la force de faire quelques choses! Et pour notre famille, Je penses que je vais organiser un diner où chacun d'entre vous sera obliger de faire acte de présence. J'aimerais retrouvé cette petite famille autour d'un bon repas sans occasion particulière.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elliott S. Collins

Admin ☽ Oiseau de nuitAdmin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 205
Age : 26
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018 Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Francis, Laura, Enola, Barney, Alex.
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Mer 13 Juin - 21:37
J’aimais me retrouver chez ma tante. C’était indéniable. Alors que certains étaient naturellement aigris avant l’âge, véritables casse-pieds éternellement condamnés à l’insatisfaction, elle, se contentait d’être la gentillesse et la bienveillance incarnée. Et j’aimais chaque moment, chaque discussion avec elle. Je savais que je pouvais lui faire confiance, et d’ailleurs, ce n’était pas pour rien, qu’elle avait été la première à être au courant, lorsque j’avais lâché mes études de médecine, afin de réaliser mon rêve. Bien évidemment, elle m’avait fait part de ses inquiétudes, au départ. Mais peu pouvait importer ma décision, je savais bien qu’elle serait à mes côtés, me soutenant dans mes choix, aussi casse gueules fussent-ils…

Riant de bon coeur face à sa remarque, j’ai hoché la tête, avant d’émettre une supposition :

- Après… peut-être qu’ils se sont trompés, et ont livré des paquets d’acide au magasin ! l’erreur est humaine, après tout !

Et puis… ça aurait expliqué, pour l’hypothétique trou dans la table, et par extension, dans nos estomacs… Mais encore une fois, peut être que mon imagination un peu trop fertile allait bien trop loin. Lui tendant les verres qu’elle m’avait demandé, j’en ai profité pour lui annoncer cette grande nouvelle qu’il me tardait de lui partager. Bien évidemment, c’était une fois encore pile ou face : si la pièce faisait un bide, alors je retournerais dans l’oubli. Mais si elle marchait, elle pourrait être un véritable tremplin pour moi. Ca passait, ou ça cassait. Et bien évidemment, je croisais tout ce que je pouvais croiser, pour que ça passe !

Un sourire satisfait se dessinant sur mon visage lorsque j’ai vu sa réaction, je l’ai remerciée avant de la rassurer :

- Ne t’en fais pas, je fais attention ! Ca, c’était le moins qu’on puisse dire : loin de moi était l’idée du surmenage. Bien évidemment, je dormais peu, du fait de mes répétitions et autres activités diverses et variées -mes sorties avec Léo prenant beaucoup de mes nuits!- mais cette vie, je l’avais choisie. Elle m’allait très bien ainsi. Et puis… si un jour elle ne m’allait plus, alors à cet instant, je réfléchirais peut être à changer de rythme… Opinant du chef, j’ai acquiescé à sa réflexion :

- Ce serait vraiment chouette ! Si tu veux, je pourrais t’aider à préparer tout ce dont on pourrait avoir besoin !

Et attendant sa réponse, j’ai découpé quelques parts dans le gâteau que je lui avais apporté…
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Marilyn Horne
» Marilyn Manson au Zenith de lille 6 decembre 09
» Marilyn Manson
» Marilyn Manson: ovation ou deception
» Marilyn Manson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: