Partagez|

Come and sing along, sing a happy song | Rose

❝ Invité ❞
Invité
Mer 16 Mai 2018 - 1:03
Enfin une soirée de répit. Cela faisait un bon moment, que je n’avais pas pu avoir l’occasion de faire le fanfaron, à coup d’accords de guitare bien sentis, lors d’un set comme je savais les faire… Pas que je n’en aie pas eu l’envie, bien au contraire. Seulement… affaires obligeant, il a fallu que je fasse des choix : ne jamais perdre de vue que la musique n’était pour moi qu’une couverture, je me l’étais promis. De toutes façons, je n’avais pas vraiment le choix, disons les choses comme elles l’étaient.

M’installant calmement sur scène, je laissais mon regard se promener sur le parterre de clients attablés. D’autres étaient au bar, je les voyais rire, discuter. Une bande de pote comme j’en avais eu, moi aussi, par le passé. Ce genre de moments avec mes amis me manquait. Mais j’avais été obligé de m’éloigner. Pas que je ne les aime plus, mais je voulais juste les protéger. Lorsqu’on trempait dans des affaires aussi peu légales que les miennes, il n’était pas rare de voir ses proches se faire agresser, parfois tuer. Et je n’aurais pas supporté de voir les miens souffrir à cause de mes erreurs. C’était ainsi, que je m’étais habitué à rester seul, ou du moins, le plus possible. Mon véritable ami était encore… mon chien, avec lequel je passais mon temps libre, qui se faisait de plus en plus rare…

Laissant mes pensées filer, mes doigts glissaient tranquillement sur le manche de ma guitare, pinçant ses cordes avec douceur, ou les griffant avec plus de force, chantant un air de Bob Dylan : Mr Tambourine Man.
Je n’aurais su expliquer pourquoi, mais pourtant, j’avais toujours adoré ce morceau. Son atmosphère donnait à l’endroit où on l’entendait quelque chose de sécurisant, d’apaisant. Le calme et la sérénité dont on avait tous parfois besoin, une petite île sur laquelle se réfugier lorsque les éléments se déchainaient… Et au son des accords, je fermais les yeux, m’appropriant chaque précieuse seconde, priant pour qu’elles puissent durer des heures...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Parrot
I'm a traveller
Nombre de message : 155
Age : 30
Date de naissance : 16/10/1987
Date d'inscription : 05/02/2018
Emploi/loisirs : Juge
Célébrité choisie : Bethany Joy Lenz
Multicomptes : aucun
Dim 27 Mai 2018 - 19:57

Come and sing along a Happy Song

Francis & Rose

La journée avait plutôt bien commencée puisque j'avais pu faire mon footing tranquillement afin de me changer les idées et me défouler. C'était devenu presqu'une drogue puisque sans mon footing quotidien je n'étais pas au meilleur de ma forme. Les jours où j'essayais de me priver de ce défouloir afin de ne pas me bousiller les genoux il ne fallait pas essayer de m'approcher puisque j'étais d'une humeur exécrable.
Ce matin, j'avais même pu passer à la bibliothèque afin de pouvoir me prendre un nouveau livre et compléter à nouveau ma bibliothèque. J'avais d'ailleurs rencontrer une jeune femme très gentille, Laura, la bibliothécaire avec qui j'avais pu discuter.

Bref une bonne journée. Il faisait beau en plus et le soleil donnait bonne mine. Arrivait la soirée. J'en avais plus que marre de rester cloîtrer chez moi et je voulais faire encore plus de rencontre. Je ne considérais pas encore pouvoir compter sur quelqu'un dans cette ville, c'était bien dommage puisque à Paris, j'avais toujours pu compter sur mon amie. C'est sa disparation qui avait fait tout péter dans ma vie. Je voulais me faire de nouveaux repères dans cette vie de dingue. Ce soir je décidai de sortir.

Que vais-je mettre comme jolie tenue pour ce soir ?



Je faisais défilai les cintres dans mon dressing mais rien ne me convenait, ces robes faisaient soit trop vieille, soit beaucoup trop sexy ou trop décontracté. Mon oeil flasha sur un jean skinny en cuir, il ne faisait pas trop sexy mais assez pour bien vouloir attirer quelques personnes à mes pieds.

J'arrivai sur le lieu de ma soirée. Les personnes étaient déjà a fond dans leur soirée mais il n' y avait encore que très peu de monde par rapport à ceux que le lieu allait accueillir. Je me dirigeais vers le bar afin de m'hydrater. Le barman m'accueillis à bras ouvert et me demanda ce que je voulais boire

Bonjour ! Je voudrais un martini blanc s'il vous plaît



Le barman me servit aussitôt demandait. Je restai assise sur la tabouret qui jonchait le bar. Je regardai autour de moi, les gens qui commençait à arriver. Un homme s'installa prêt de moi quelques secondes afin de me draguer mais lorsque quelques notes de guitare résonnaient dans nos oreilles il partit rapidement vers la scène. Je pris mon verre dans les mains et me retourna également afin de regarder le jeune homme qui commençait à jouer sur scène.

J'aimai les quelques notes qu'il jouaient. Elle me rappeler quelques années lorsque à mes heures perdus je me produisais sur les scènes ouvertes de mon quartier à Paris avec mon amie. J'adorai ça c'était le moyen de m'évader quelque temps. J'avoue que cela me manquait un petit peu.
Je me rapprochai de la scène afin d'applaudir l'homme qui se trouvait en face de moi. Il regardait son public et ça se voyait qu'il aimait ça. Il me regardai régulièrement et fixait son regard sur moi. Est-ce pour me relooker, ou aimait-il voir de jolie jeune femme l'applaudir ? En tout cas cette soirée s’annonçait génial.

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Invité ❞
Invité
Sam 2 Juin 2018 - 0:23
J’aurais bien pu rester comme ça pendant des heures, à jouer de la guitare, bien loin du monde dans lequel j’avais l’habitude d’évoluer en temps normal. Ce soir, Bill ne serait pas là pour mettre ma patience à rude épreuve. Ni lui, ni aucun de mes hommes. Aucune transaction n’était prévue pour demain, et les préparatifs pour les jours suivants étaient déjà parfaits. L’avantage, lorsque l’on a toujours vécu de ce genre d’affaires, c’était bien la mécanique, qui, au fil du temps, finissait par être huilée plus que nécessaire. En réalité, j’aurais pu organiser ces rencontres les yeux fermés. D’abord … le rendez-vous avec le client, en général au bar des sons, où les lap-dances étaient monnaie courante. Il fallait être prêt à tout : pour que le client passe de plus grosses commandes, il fallait savoir le mettre à l’aise. Et sans me vanter, j’avais plus d’un tour dans mon sac. Là, en général, la soirée était faite de compromis, marchandages, et demandes en tous genres. Une fois le matériel commandé et les tarifs fixés, la soirée se terminait. Parfois, lorsque cela ne se passait pas comme prévu, quelques bagarres et autres « bastons générales » étaient déclenchées dans l’assemblée. Il m’arrivait d’y participer, mais cela restait tout de même rare : je préférais laisser mes hommes se salir les mains. Et puis… dès le lendemain, je me mettais en quête des armes, leur faisais passer les frontières lorsque c’était nécessaire, prenant garde de ne pas laisser de traces qui pourraient remonter jusqu’à moi : je n’hésitais bien évidemment pas, pour se faire, à payer un flic ayant depuis bien longtemps vendu son âme au diable, pour m’aider dans cette tâche cruciale. Puis, quelques jours plus tard, venait la date fatidique de la transaction, où tout se jouerait. Soit ça se passait sans accrocs, soit le client en voulant toujours plus, essaierait de me piéger. Le client, ou… mes concurrents directs, qui, parfois, tentaient de me faire la peau. Rien de très surprenant, en somme. Pourtant, j’arrivais toujours à me sortir des situations les plus complexes ! Ce soir, donc, était mon moment. Un repos bien mérité qui s’offrait à moi.

Ma guitare contre l’abdomen, j’ai continué de jouer, toujours aussi heureux. Oasis, Pink Floyd, Queen, je reprennais de bon coeur les groupes qui avaient bercé mon adolescence, et qui, encore aujourd’hui rythmaient mes journées. Et force était de constater que cela ne laissait pas indifférent, à en juger par le regard insistant de la jeune femme au devant de la scène. Lui adressant un sourire, comme pour la remercier de m’écouter, j’ai poursuivi :

- Voici la dernière chanson de la soirée !

Et tranquillement, j’ai commencé à entonner « Rebel Rebel », de David Bowie. Elle avait beau être connue de tous, avoir été entendue des milliards de fois, je devais admettre être incapable de me passer de sa guitare si singulière et immédiatement reconnaissable… En bref, j’adorais ce morceau !
❝ Contenu sponsorisé ❞
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 03. [Appartement Robertson] Let's sing together.
» 03. Sing if you can...!
» 04. Let's Sing a Song
» Sing your song [ft. Ha Yun]
» 04. Happy Birthday, Cat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: