Partagez|

After all this time, I know exactly where I belong. (ღ Andrew)

En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 362
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna et Gabriella
Gifs : "I don't care how many people are in the world, I want you. End of the story " ღ Andrew



"A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Baby



"I'm gonna dance on broken glass."


Jeu 16 Aoû - 20:15

❝After all this time, I know exactly where I belong.❞
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.
Après quatre longs mois loin de Washington, il était temps pour moi de rentrer chez moi auprès des gens que j’aime, mais plus particulièrement auprès d’Andrew. Je ne supportais plus la distance, sa présence me manquait terriblement. Je ne regrette pas d’être partie, j’avais besoin de réfléchir sérieusement à toute cette situation afin de savoir ce que je voulais réellement sur le long terme sans me laisser influencer par qui que ce soit. J’ai trouvé la réponse à ma question comme une grande. Ce que je désire réellement, c’est m’engager avec Andrew dans une relation sérieuse. Il m’a permis d’éprouver des sentiments pour quelqu’un alors qu’avant ça, je croyais que je ne serais plus jamais capable d’aimer un homme. Je ne veux pas faire une croix là dessus et je compte bien lui laisser sa chance, celle qu’il mérite réellement. Je ne veux plus me refuser d’être heureuse à cause de mon passé et je suis bien déterminée à changer ma vie, à ne plus être cette femme renfermée qui fuit sans laisser de nouvelles du jour au lendemain parce qu’elle a trop peur de souffrir. Ce n’est plus pour moi tout ça, il mérite mieux qu’une femme qui fuit dès qu’elle a trop peur et c’est aussi pour voir si j’étais réellement prête à m’engager. La réponse est oui, je n’en ai plus aucun doute.

Je suis à l’aéroport, je décolles bientôt et je rentre à Washington...Je t’aime.

A l’aéroport, je lui avais envoyé ce message afin de le prévenir de mon retour. Je lui avais fais la promesse que je rentrerais et je veux la tenir jusqu’au bout, ça me tient réellement à coeur. Je me suis contentée de lui dire le strict minimum, sans en dire trop tout en lui donnant suffisamment d’informations. Je ne voulais pas l’appeler de peur de lui avouer au téléphone que j’étais enceinte, ce que je ne voulais pas faire. Oui, il va de soi que je compte bien lui dire qu’il va être papa mais pas au téléphone. J’avais prévu le coup puisque j’avais tout organisé. J’avais enfilé une robe noir dans laquelle je me sens à l’aise qui moule mon ventre et j’ai pris un trench-coat que je mettrais avant de descendre de l’avion pour lui cacher, le temps de lui annoncer. Vu mon petit ventre pour le moment, c’est pas encore impossible pour moi de le cacher. Pour ça, je lui avais acheté un petit cadeau que j’avais pris le soin d’emballer dans un sac cadeau que je lui donnerais dès que je le verrais. Je l’ai caché dans mon sac à main pour qu’il ne le voit pas directement non plus. Voulant être en forme pour mon grand retour à Washington, j’ai profité du vol pour me reposer et me sentir dans un bon état. Vu qu’il y a quand même quelques heures de décalage entre Honolulu et Washington, ça ne peut que me faire du bien après tout.

Après les douze heure de vol, l’avion atterrit enfin. Je me lève, enfilant donc le trench-coat que j’avais pris avec moi. Je prends mes affaires avant de descendre de l’avion. Je récupère ma valise avant de passer par l’endroit où les gens attendent leurs proches. Je souris en voyant Andrew, m’approchant de lui. J’ai longtemps imaginé qu’il ne viendrait peut-être pas. Après tout, qui sait ? Je me plante devant lui, je n’ose pas l’embrasser même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque. À vrai dire, je ne sais absolument pas comment me comporter face à lui, ça fait quand même quatre mois que je suis partie. Je me sentirais presque comme une adolescente lors de son premier baiser, sauf qu’en réalité, j’en suis bien loin. Pourtant, j’en meurs d’envie mais je me contente de le regarder en souriant pour le moment. J’arrive pas à croire qu’il est venu alors que je suis partie loin pendant si longtemps. D’un côté, j’ose espérer que s’il est là, c’est parce qu’il n’a pas fait une croix sur nous. Enfin, s’il est passé à autre chose, je ne pourrais m’en prendre qu’à moi-même et à personne d’autre. Après tout, c’est moi qui suis partie. Je lui ai promis de revenir mais je n’ai pas dis quand. Ça aurait pu me prendre six semaines comme un an par exemple.

Hey… Lui dis-je doucement en le regardant. Tu as l’air vraiment bien, j’espère que c’est le cas ? Je lui pose malgré tout la question, j’espère évidemment que c’est le cas. Je m’en voudrais s’il ne vas pas bien à cause de moi, à cause de mon départ. Je me rapproche doucement de lui, je n’arrive pas à lutter contre l’envie de le sentir contre moi. Je le serre doucement dans mes bras, restant ainsi quelques minutes tout en faisant attention à ce qu’il ne remarque pas ce que je lui cache. Après quelques minutes, je recule légèrement. Tu m’as tellement manqué, tu sais ? Vraiment beaucoup. Je plante mon regard dans le sien, mes paroles sont sincères et je veux qu’il le sache. Mes sentiments à son égard n’ont pas changés, au contraire. Ils se sont renforcés, je sais que c’est lui que je voudrais à mes côtés et personne d’autre. Il est le seul avec qui j’ai envie de passer ma vie, personne ne pourra lui retirer ça. Je reviens définitivement, je ne pars plus. Je pose doucement ma main contre sa joue, je ne sais pas comment il va réagir mais quoi qu’il en soit, j’accepterais ses moindres faits et gestes.
(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I choose you. And I’ll choose you, over and over and over. Without pause, without a doubt, in a heartbeat. I’ll keep choosing you
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 21
Date d'inscription : 18/02/2018
Sam 18 Aoû - 3:38

Jenna Scott & Andrew G. Hunter

After all this time, I know exactly where I belong


Cela faisait quatre mois que je n’avais pas vu Jenna. Elle me manquait plus que tout. C’était très difficile il n’y avait pas à dire. En même temps.. qui réussirait à vivre sans l’être aimé ? Quatre mois sans la personne qui fait battre votre coeur tous les jours c’est très très long, mais je n’ai jamais cessé de penser à elle chaque jour. Mais après je ne me morfond pas non plus car je sais que c’est pas non plus à cause de moi qu’elle est partie, elle en avait besoin et c’était sa propre décision. Certes.. je ne savais pas quand elle allait revenir et je m’en voulais surtout de pas avoir tout fait pour la garder auprès de moi et lui dévoiler ces sentiments que j’ai pour elle depuis que je l’ai rencontrée et pendant plus de deux ans. Ce ne sont pas des sentiments qui sont à prendre à la légère et je peux vous dire que depuis qu’elle n’est plus à Washington.. j’ai compris la réelle signification d’un chagrin d’amour. C’est comme si mon coeur ne battait plus, qu’il n’avait plus sa moitié pour fonctionner correctement. Je savais qu’il me manquait quelque chose dans ma vie pour être heureux mais malheureusement, cette personne se trouvait à des milliers de kilomètres de moi. Cet âme soeur que j’ai toujours attendu, cet être aimé qui s’est envolé à l'autre bout du pays. J’avais longtemps médité sur le fait que j’allais trahir ma défunte femme si je me trouvais quelqu’un mais d’un autre cote je me disais que c’était surement elle qui m’avait guidé vers Jenna, comme si elle avait décidé pour moi de la suite de ma vie. Je m’en veux tellement de pas avoir eux assez le courage de lui dévoiler mes sentiments. Et si elle avait reconstruit sa vie elle, oui elle m’avait promis de revenir, mais si elle revenait accompagnée.. je serais anéanti et je ne pourrais m’en prendre qu’à moi même.

Quand mon portable sonna, je n’en cru pas mes yeux sur le moment. Il était tard, j’étais surement en train de rêver. Voyant le prénom s’affiché, mon coeur se mit à battre à une vitesse folle et encore plus quand je lu le contenu du message. Non je n’étais pas en train de rêver, c’était bien la réalité.. Jenna est sur le chemin du retour. J’étais comme un gamin qui va revoir son premier amour, j’avais envie de sauter partout pour exprimer ma joie. J’allais pouvoir enfin la revoir. Je comptais les heures, les minutes, je n’arrivais même pas à en trouver le sommeil alors qu’elle n’arriverais en ville que le lendemain dans la matinée. Dans ma tête tout se bouscula. Cette fois une chose est sur, je ne la laisserais pas repartir et je lui dirais tout ce que j’ai sur le coeur. Mais avant tout, il faut que je trouve une tenue pour l’accueillir à l’aéroport, que je me fasse beau pour elle et puis que je n’arrives pas non plus les mains vides non plus. J’eux la nuit pour réfléchir à tout ça, tout planifier dans ma tête et surtout redescendre un peu sur tête pour calmer mes pulsations cardiaques. Je suis plus tout jeune non plus, c’est pas bon d’avoir le coeur qui bat si vite pour un vieux. Je n’ai même pas réussi à trouver le sommeil, les premiers rayons de soleil commençait à pénétrer dans la maison par les rainures des volets en bois. Il était temps pour moi de me préparer, une bonne douche.. j’enfile mon plus beau costume. Un magnifique trois pièces noir avec un chemise blanche. Un peu de parfum. Je pris quand même le temps de prendre un café en me répétant dans ma tête ce que j’aimerais lui dire pour dévoiler mes sentiments. J’avais l’impression de répéter comme à l’école, d’apprendre un texte par coeur, mais je voulais que tout soit parfait, je ne voulais pas que la langue fourche et que je me ridiculise devant elle, laissant passé ma seule et unique chance de pouvoir la garder à mes côtés. Avant de me rendre à l’aéroport, je pris le temps de passer chez un fleuriste, j’acheta une rose que je mis dans la poche de mon veston pour la laisser ressortir et un bouquet de leur plus belles roses pour l’être aimé. J’avais tellement hâte de la retrouver.

Ca y est, me voila à l’aéroport, devant la porte de débarquement à attendre son arrivé. Sur le bateau d’affichage, son vol est à l’heure et vient d’atterrir. Je commence à avoir chaud, mon coeur bat de plus en plus fort à chaque fois que la porte de débarquement s’ouvre pour laisser sortir un à un les passagers des différents vols arrivés peut de temps avant. Quand tout d’un coup.. la voila. Elle s’approcha de moi, mon coeur battait de plus en plus fort, quand elle s’arrêta devant moi, je cru qu’il allait sortir de ma poitrine. Je ne savais pas quoi faire, mon coeur me disait de la prendre contre moi et de l’embrasser alors que ma tête me disait d’attendre. C’était vraiment dur comme choix il n’y avait pas à dire. « Coucou toi ! » J’avais l’impression d’être un enfant, une sorte de timidité m’envahit et du sang monta très vite au niveau de ma tête ce qui me fit devenir un peu plus rouge au niveau du visage « Euh.. oui.. maintenant que tu es de retour je vais bien. Toi aussi tu as l’air en forme, tu as l’air épanouie comme tout ! » Comment ne pas aller bien vu qu’elle se trouve en face de moi ? J’avais même encore du mal à réaliser, mais c’est quand elle me pris dans ses bras que je compris que c’était la réalité. Une larme de joie perlait sur le coin de mon yeux droit, j’essayais de me contenir le plus possible. Je la sert contre moi en posant ma tête contre son cou, j’étais tellement heureux qu’elle soit là. Je la laisse se reculer un peu par regret il faut dire, mais je ne voulais pas trop insister tout de suite non plus, il fallait qu’on se retrouve doucement. Quatre mois loin l’un de l’autre ce n’est pas rien non plus « Toi aussi plus sais ? Plus que tout, j’ai penser à toi tous les jours.. j’ai pensé à nous.. et à ce que je ressentais pour toi ! » Mon regard dans le sien, cette fois je ne pus m’empêcher de poser délicatement mes mains sur ses joues et l’embrasser le plus amoureusement possible comme pour lui faire passer un message même si je ne comptais pas lui dévoiler mes sentiments ici, je voulais un lieu plus romantique pour le faire, comme un restaurant autour d’un bon repas par exemple. J’avais pris mon courage à deux mains, quitte à ce qu’elle me repousse.. je préfère ne rien regretter maintenant. Je décolla mes lèvres des siennes et souris en l’écoutant me dire qu’elle ne comptais plus partir « J’espère bien, de toute façon je ne te laisserais plus partir quoi qu’il arrive. C’était trop long sans toi ! ». Je ne peux que accepter sa main contre ma joue, vu ce que je venais de lui faire précédemment. J’étais le plus heureux des hommes de la terre, je ne sais pas ce qui peut arriver de mieux là tout de suite. J’avais enfin retrouver la femme que j’aime et je ne compte plus la quitter. Je veux passer le restant de mes jours avec elle quoi qu’il arrive. Rien ne pourra venir gâcher ce moment.

AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 362
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna et Gabriella
Gifs : "I don't care how many people are in the world, I want you. End of the story " ღ Andrew



"A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Baby



"I'm gonna dance on broken glass."


Sam 18 Aoû - 10:40

❝After all this time, I know exactly where I belong.❞
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.
Ces quatre mois me semblaient vraiment très long, j'ai eu énormément de mal à rester aussi loin d'Andrew mais je ne regrette pas d'être partie. Justement, ça m'a fait prendre conscience que ce n'étais pas qu'une attirance, pas que des sentiments passagers et que même la distance n'y a rien changé. J'ai surtout réalisé que je ne pouvais pas lutter face à mes sentiments... Après tout, on ne décide pas de qui tomber amoureux et dans mon cas, c'est de lui dont je suis amoureuse. De plus, je me suis retrouvée confrontée à des décisions un peu inattendue. J'ai appris seulement quelques semaines après mon arrivée à Honolulu que j'étais enceinte et je voulais prendre la bonne décision pour nous tous. Je pense pouvoir dire que je ne me suis pas trompée quand on voit mon petit ventre de quatre mois de grossesse. J'avais hâte de lui annoncer et je gardais l'espoir qu'il soit heureux face à cette grande nouvelle, mais j'avais surtout envie de passer le reste de ma grossesse à Washington en étant entourée de mes proches. Ce voyage m'a permis de prendre conscience de certaines choses importantes et rien que pour ça, je suis heureuse de l'avoir fais. Je pense que j'en avais vraiment besoin histoire de prendre mes décisions seule comme une grande. A présent, il était temps pour moi de rentrer dans ma ville natale afin d'y retrouver Andrew, mon cabinet, mes proches et tout le reste. Une chose est sûre, je ne compte plus m'éloigner autant de lui sauf si, évidemment, il a décidé de passer à autre chose avec une autre femme. Après tout, je ne pourrais pas lui en vouloir si c'est le cas. C'est son droit le plus strict et de plus, c'est moi qui suis partie et non lui....

Quoi qu'il en soit, je lui ai donc envoyé un message pour le prévenir de mon retour. Je lui avais assuré avant de partir que je reviendrais et je tiens mes promesses jusqu'au bout. Il est d'ailleurs le premier que j'ai averti de mon retour pour être sincère. Je ne sais absolument pas ce que ça va donner étant donné que les choses auraient pu énormément changer pour lui en quatre mois mais je garde espoir que tout se déroule bien. J'ai profité des douze heures de vol pour me reposer et être en forme. Le décalage horaire ne vas pas vraiment aider sinon alors que je veux simplement pouvoir profiter sans aller me coucher directement pour les prochaines vingt-quatre heures. Lorsque j'étais éveillée, je me demandais surtout comment il allait réagir en sachant qu'il deviendrait papa mais je réfléchissais aussi à ce que j'allais lui dire avec exactitude. Seulement, après réflexion, je me dis que je vais tout simplement laisser mon coeur parler de lui même. Il devrait s'en sortir pas trop mal ! Le vol ne me semblait pas si long en fin de compte, c'est peut-être parce que je pense énormément et que je me reposes comme je peux même si ça ne vaut clairement pas le lit qui m'attend à la maison. Honolulu et sa vue magnifique me manquera mais en ce moment, Washington est l'endroit où je dois être et je n'ai qu'une hâte, c'est d'atterrir ! Heureusement que ça ne me semble pas aussi long que je l'aurais imaginé en montant dans cet avion.

Je sors finalement de l'avion avec mes affaires, m'assurant ne rien avoir oublié et surtout pas mon sac à main renfermant mes effets personnels et le cadeau que je comptais faire à Andrew pour lui annoncer que j'étais enceinte. Une fois que j'ai tout, je descend donc de l'avion et marche un peu avant de regarder autour de moi. Certains y retrouvent leur famille, leurs enfants qu'ils n'ont pas vus depuis longtemps et moi ? Je vois Andrew, je ne peux que sourire en voyant qu'il s'est vraiment déplacé jusqu'ici. Je m'approche donc de lui, m'arrêtant juste devant lui. Je me dis que s'il est là, c'est peut-être que je n'ai pas tout ruiné entre nous. Lorsqu'il me dit que j'ai l'air épanouie, je plante mon regard dans le sien avant de lui répondre très sincèrement. Les fleurs sont magnifiques, tu as toujours eu de très bons goûts. Quant à mon état, je n'ai jamais été aussi épanouie pour être sincère. Et c'est vrai, je n'ai jamais été aussi épanouie que maintenant que je suis enceinte et que j'attend notre bébé. Je suis vraiment épanouie et plus heureuse que jamais. Il comprendra bien vite pourquoi, j'ai envie de partager ça avec lui au plus vite. La seule chose qui manquait vraiment à mon bonheur, c'est lui. J'espère simplement ne pas avoir ruiné mes chances avec lui en partant. Je le serre doucement contre moi, j'en avais vraiment besoin. Je caresse délicatement son dos avant de reculer légèrement à contre coeur. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise de si jolies choses, surtout que le connaissant, c'est sincère. J'y ai pensé aussi, beaucoup. Que ce soit toi, nous, mes sentiments aussi... Je rougis juste avant qu'il ne m'embrasse. Je pose ma main contre la sienne, prolongeant son baiser avec beaucoup de délicatesse. Je n'ai même pas eu l'envie de le repousser un quart de seconde, rien. Non, tout simplement parce que je suis enfin sûre de moi et ce que je veux. Je profite donc de se baiser avant qu'il n'y mette fin. Oh, je crois que j'ai ma petite idée de ce côté là ! Et ça m'a semblé long aussi mais j'en avais besoin. Lui dis-je très sincèrement. Je m'éloigne un peu de la foule, voulant trouver un endroit un peu plus tranquille. Je l'emmène bien évidemment avec moi avant de trouver un endroit calme où nous asseoir. Je m'y rend donc avec l'ensemble de mes affaires avant de m'asseoir, l'invitant à en faire de même. Je prends mon sac à main sur mes genoux alors que je sors la pochette cadeau avec un sourire. Je me fiche que ce moment soit parfait, il sera mémorable et c'est tout ce qui compte. Je le regarde donc, légèrement hésitante avant de me reprendre en main. Je t'ai ramené un petit cadeau. Je lui tend le sac cadeau. J'avais d'abord acheté un tout petit panier de spécialités alimentaires typique de l'endroit que j'avais mis au dessus et seulement en dessous se trouve le vrai cadeau, celui que j'ai hâte qu'il découvre. C'est pas quelque chose énorme non plus mais ça sera suffisant. J'avais fais un petit paquet emballé par mes soins avec trois petits cadeaux à l'intérieur. Je ne le quitte pas des yeux, ayant hâte de voir sa réaction.



(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I choose you. And I’ll choose you, over and over and over. Without pause, without a doubt, in a heartbeat. I’ll keep choosing you
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 21
Date d'inscription : 18/02/2018
Mar 28 Aoû - 6:48

Jenna Scott & Andrew G. Hunter

After all this time, I know exactly where I belong


J’avais attendu ce moment depuis tellement longtemps. Quatre mois.. les quatre mois les plus long de toute ma vie. Etre séparer si longtemps de la personne qu’on aime le plus au monde et surtout aussi loin de celle-ci, c’est une chose extrêmement difficile à vivre. Vivre une relation à distance c’est faisable mais dans notre cas il n’y avait pas de relation à distance, on se parlait quasiment plus, voir même plus du tout. C’est comme si tout était terminé en fait. C’est ça qui est dur à vivre. Avoir le coeur qui bat tellement fort quand on pense à l’être aimé mais que malheureusement on se dit qu’on ne la reverra peut être plus jamais car on ne sait pas de quoi demain est fait. Car oui, même si elle m’a promis de revenir, on ne sait jamais.. peut être qu’elle reviendra trop tard, ou alors qu’elle reviendra dans les bras d’un autre aussi, ce qui serait moins tragique certes mais tout aussi douloureux. J’ai toujours su que c’était la femme de ma vie, que c’était la personne pour qui je me battrais coeur et âme pour qu’elle soit heureuse. Du coup pendant ses derniers mois je ne vivant qu’en attendant son retour. Je comptais les jours, les semaines et les mois en regardant mon téléphone chaque jour en attente d’un message ou d’un signe de retour quelconque en ville. Elle m’avait promis qu’elle reviendrais sans me dire quand alors je ne pouvais qu’attendre. Sans elle ma vie n’avait plus de sens. J’avais vraiment l’impression que c’était mon destin, entre le décès de ma défunte femme et son départ.. toutes les femmes que j’aime parte loin de moi. Heureusement pour Jenna.. ce n’est peut être pas de façon définitive. Mais bon à voir encore.

Quand je reçu son message, j’ai vraiment cru au début que c’était un rêve.. mais non.. elle était bien sur le chemin du retour. Franchement avec cette nouvelle, j’ai vraiment cru que mon coeur avait manquer un battement avant de se mettre à battre à toute vitesse dans ma poitrine. J’avais l’impression qu’il allait sortir de ma cage thoracique. J’étais tellement impatient de la revoir que j’en trouva pas le sommeil de la nuit. Je savais qu’il fallait que je la garde auprès de moi, je ne pouvais plus vivre sans elle. Je devais prendre mon courage à deux mains et lui dévoiler mes sentiments dès son retour. Mais pour cela je devais trouver les mots pour le faire, sans cafouiller ou oublier des mots par l’émotion. L’avantage de pas trouver le sommeil c’est qu’on a le temps de méditer la dessus. J’avais tellement hâte mais en même temps tellement peur que je me fasse de fausse joie. Peut être qu’elle ne veut pas de moi dans sa vie.. peut être que c’est à cause de moi qu’elle est partie finalement.. qui sait ? Même si on est pas partie en froid ou quoi, je ne peux pas m’empêcher d’y penser la tout de suite. Surement parce que je sais que dans quelques heures je la ferais et j’avais peur qu’elle soit dans les bras d’un autre surtout. Le jour commençais doucement à se lever, j’étais encore allongée sur mon lit à méditer tout en regardant le plafond. Je souffla un bon coup avant de me lever pour aller me préparer. J’étais tellement impatient, j’avais l’impression d’être un enfant qui va recevoir un cadeau c’est fou. Ca fait une éternité que cela ne m’est pas arriver. Je pris soin de me faire beau pour elle, je voulais lui plaire et franchement j’avais mis le paquet. Un beau costume trois pièces, je me suis bien coiffé et parfumé pour elle. Il me restait plus qu’à prendre le chemin de l’aéroport. Cependant je ne comptais pas y aller les mains vide bien sur, un petit détour chez le fleuriste pour acheter des roses dont une que je me mis dans la poche de mon veston. Mon coeur battait de plus en plus fort, j’étais enfin arrivé à l’aéroport.. j’avais un peu d’avance pour me laisser le temps de rejoindre la porte de débarquement dans le terminal ou son vol est annoncé à l’heure. Il ne restait plus qu’à attendre son arrivé.

Je savais qu’elle allait bientôt franchir cette porte, son vol avait atterrit. Mes mains commençait à devenir un peu moite, ma respiration s’accéléra doucement. Quand je la vis au loin.. j’avais encore du mal à réaliser qu’elle était de retour en fait. Elle était seule, enfin avec sa valise. Je me dis que c’était déjà bon signe, peut être que je pouvais encore faire quelque chose pour conquérir son coeur d’ange. Elle s’approcha doucement de moi avant de s’arrêter devant moi. Mon coeur battait tellement fort que j’en aurais presque un afflux de sang vers le cerveau qui me ferais rougir les joues presque. J’étais tellement heureux qu’elle soit là, même si pour le coup je ne savais pas quoi faire entre la prendre dans mes bras et partagée un baiser langoureux avec ou alors attendre. Je souris doucement quand elle me demanda comment j’allais. Je me suis retenu de lui dire que j’allais bien depuis que j’avais retrouver la femme que j’aime, mais bon je ne voulais pas aller trop vite non plus, je venais à peine de la retrouver. Je comptais lui dévoiler mes sentiments autour d’un bon repas au restaurant « Merci beaucoup, je suis contente qu’elle te plaise ! En même temps j’ai choisi des fleurs magnifique, mais malheureusement elles ne sont pas aussi belle que la femme pour qui sont destinée ses fleurs. Tant mieux alors, cela fait plaisir à voir ! » C’est vrai que Jenna est vraiment la plus belle des femmes et rien ne lui arrive à la cheville alors c’est vrai que ses roses ont beau l’air belle.. elles seront toujours moins belle qu’elle. Je planta mon regard dans le sien en souriant tendrement. Je préférais la voir épanouie c’est sur, elle le mérite.. ce n’est pas moi qui vais dire quelque chose contre ça. Je souris quand elle vient se blottir contre moi. Doucement je la serra contre mon torse en lui déposant un bisou sur les cheveux tendrement. Cela m’avait manquer, sentir son corps chaud contre le mien, sentir l’odeur de son corps de ses cheveux. Puis être dans ses bras.. c’est là ou j’étais le mieux dans ma vie, je me sentais tellement bien en cet instant, j’aurais voulu que cela ne s’arrête jamais. J’étais plus que sincère avec elle, elle m’avait tellement manqué, je ne passais pas un jour sans penser à elle et sans regretter le fait que je n’ai rien fait pour la retenir à mes côtés. « Ah oui ? Moi côté sentiment j’ai pas eu besoin de beaucoup y réfléchir… ils ont jamais changer te concernant.. c’est juste que.. j’ai jamais oser te les dévoiler. Chose que je ferais peut être aujourd’hui. Mais ça fait tellement du bien de te retrouver enfin Jenna » Cette fois-ci je laissa mon coeur prendre les commandes, en effet, je pris le visage de Jenna entre mes mains et l’embrassa amoureusement, longuement, avec beaucoup de tendresse et de passion. J’aurais voulu que cela ne se termine jamais mais bon. C’était un énorme pas en avant non ? Certes on s’était déjà pas mal embrasser avant qu’elle ne parte.. mais celui là voulait dire tellement de chose.. J’avais hâte de pouvoir lui dévoiler tout ce que j’avais sur le coeur. Je recula doucement la tête pour respirer doucement et la regarda dans les yeux en souriant, la gardant contre moi. « Je me doute bien Jenna, sinon tu ne serais pas partie.. mais maintenant tu es là et je ne te lâcherais plus ! » Je souris tendrement, lui prenant sa valise pendant qu’on s’éloigna un peu. Elle chercha un endroit un peu plus tranquille. Je m’installe à ses côtés en souriant. J’ai encore du mal à réaliser pour tout vous dire. J’ai l’impression que c’est le plus beau jour de ma vie, pourtant la journée ne faisait que commencer. Je la regarde en souriant, elle cherche quelque chose dans son sac à main et je la vois sortir une pochette cadeau. Je me demande bien ce que c’est « Ah oui ? C’est gentil ça dis donc ! Qu’est ce que c’est ? » Je la pris entre mes mains en souriant et commença doucement à ouvrir le paquet, sortant en premier le bavoir que je regarda sans comprendre sur le coup. Puis le porte clé.. je commençais doucement à comprendre sans y croire sur le coup et enfin le body.. j’en avais les larmes aux yeux. J’avais retrouver la femme que j’aime et en plus.. elle était enceinte. Je la regarda les yeux remplis de larme de joie « Tu.. tu… tu es enceinte ? » Je regarda de nouveau les cadeaux, un peu comme un enfant et réalisant surtout qu’une toute nouvelle histoire allait s’écrire entre nous deux. L’émotion était vraiment à son comble, j’étais perdu.. Je regarda de nouveau Jenna, me sentant un peu con mais tellement heureux. Je la pris de nouveau dans mes bras et l’embrassa encore attendant confirmation quand même on sait jamais. C’était vraiment magnifique.. finalement ça aura valu le coup d’attendre son retour si longtemps même si j’aurais aimé vivre ce début de grossesse avec elle.

AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 362
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna et Gabriella
Gifs : "I don't care how many people are in the world, I want you. End of the story " ღ Andrew



"A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Baby



"I'm gonna dance on broken glass."


Mar 28 Aoû - 12:03

❝After all this time, I know exactly where I belong.❞
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.
J'avais eu besoin de ces quelques mois loin de tout pour réfléchir réellement à toute cette situation. Ce n'est pas tant que je doute de mes sentiments pour Andrew parce que j'étais sûre et certaine de l'aimer. Ce qui me faisait douter, c'est de savoir si j'étais prête à franchir le cap d'une relation sérieuse. J'avais déjà trop souffert par le passé et je ne tenais pas particulièrement à réitérer l'expérience. Cependant, quelques semaines après mon arrivée, j'ai appris être enceinte et c'était un poids qui pesait aussi dans la balance. Pourquoi ? Parce que je ne voulais pas avorter, j'ai voulu et aimé ce bébé dès que j'ai su qu'il était bien là. Cependant, je sais qu'Andrew a eu quelques difficultés avec sa fille par le passé et dans le fond, je ne savais pas si lui en avait envie. J'ai pris la décision seule de garder cet enfant à qui je donnerais naissance d'ici quelques mois, sans en parler à qui que ce soit. Evidemment, je ne comptais pas rester vivre à Honolulu et ce, qu'importe ma décision finale concernant Andrew. Enfin... Puis-je réellement appeler ça une décision ? C'est plutôt par rapport à ce que mon coeur veut, ce qu'il désire. La réponse, après ces quatre mois loin de lui ? C'est lui que je veux et personne d'autre. D'un côté, ça me terrifie parce que déjà avant j'avais cette étrange impression de lui appartenir corps et âme. Pourtant, j'ai jamais été ce genre de femme... Non, je suis plutôt cette femme forte et indépendante qui ne compte que sur elle-même mais avec lui, c'est différent. De l'autre côté, je sais que j'ai énormément de chance. Il est tellement différent de ce que j'ai pu connaître avant et entre ses mains se trouve ma chance de pouvoir être pleinement heureuse. Mon choix est fait et je ne reviendrais pas en arrière.

Maintenant qu'il est temps pour moi de rentrer à Washington, je fais les démarches pour rentrer à la maison. C'est à dire que j'achète un vol de dernière minute pour rentrer chez moi. Je tiens ma promesse en le prévenant de mon retour en ville, ne voulant plus passer un jour de plus loin de lui et de tout ce que j'ai connu jusqu'à maintenant. Ce qu'il ne savait pas, c'est que je n'allais pas rentrer seule. Non, je n'allais pas lui faire une mauvaise plaisanterie en lui faisant croire que j'étais revenue au bras d'un autre homme. Je parle plutôt de notre enfant à naître, celui dont il n'a pas encore connaissance mais ça ne devrait pas tarder vu que j'ai tout prévu. Ce petit être que j'aime imaginer dans chaque détails, que ce soit son adorable petit nez, ses yeux, sa petite bouche... J'imagine le mélange parfait d'Andrew et de moi-même. Non, mais vous imaginez un magnifique bébé reprenant ma couleur de peau et les beaux yeux bleus de son papa par exemple ? Le rêve ! Je monte finalement dans l'avion, profitant des heures de vol pour me reposer et être en pleine forme dès mon retour à Washington. Vu les heures de décalage, ça me fera le plus grand bien de me reposer un petit peu pour profiter dès que je mettrais les pieds en ville. Je réfléchis aussi à ce que je vais bien pouvoir lui dire par rapport à ma grossesse et par rapport à mon absence également. Je me décide à laisser parler mon coeur sans trop réfléchir en fin de compte, c'est encore la meilleure solution. De toute façon, je préfère vivre ma vie pleinement que de penser beaucoup trop. Ça ne changera pas grand chose de toute façon, je suis assez décidée à tout lui dire. Heureusement, l'avion arrive enfin à destination. J'enfile donc mon trench légèrement plus large pour camoufler mon ventre le temps que je lui annonce cette fameuse nouvelle et je descend de l'avion avec ma valise.

Je le vois au loin, je jurerais que mon coeur a loupé un battement. Ouais, forcément j'ai imaginé toutes les possibilités comme le fait qu'il aurait pu ne pas venir, qu'il aurait pu se trouver quelqu'un d'autre ou simplement qu'il m'en voulait mais non... Il est bien là, seul. Je me dis que je n'ai peut-être pas tout gâcher en fin de compte. Ie m'approche de lui, le sourire aux lèvres.  Forcément, j'ai envie de sauter dans ses bras mais je me retiens... Après tout, on vient seulement de se retrouver après quatre mois de silence presque total de ma part, je me dis que ça serait probablement mal venu. Forcément, je m'inquiète de savoir comment il va mais je suis rassurée en entendant qu'il va bien. Je rougis en entendant ses paroles, il n'a pas changé malgré le temps et la distance. Tu exagères, tu sais ? Je sors tout juste d'un long vol, ça dois être un peu limite quand même... Lui dis-je sincèrement, c'est vrai que toute pimpante, après une douche et j'en passe, ça sera largement mieux. Tu es adorable. Forcément, il ne sait pas encore ce qui me met dans cet état là. Oui, sa présence y est pour quelque chose et ça va de soi mais il n'y a pas que ça... Je n'ai jamais été aussi épanouie que depuis que je suis enceinte, depuis que ce petit être fait savoir qu'il est bien là et qu'il s'accroche. Je finis par céder à la tentation, le prenant doucement dans mes bras en faisant attention qu'il ne sente pas la présence de mon ventre qui s'est forcément arrondi depuis la dernière fois qu'on s'est vus.  J'en profite un peu, l'espace de quelques instants avant de reculer légèrement.  C'est pas vraiment à mes sentiments que j'ai dû réfléchir... Plutôt à moi-même en réalité. J'étais remplie de doutes et j'avais besoin de m'éloigner pour faire le point sur ma vie, à savoir si j'étais réellement prête pour tout ce qui pourrait m'arriver. Peut-être, hm ? Lui demandais-je en arquant un sourcil avant d'ajouter, très sincèrement. Ça me fait du bien aussi de te retrouver, tu n'as pas idée. C'est finalement lui qui franchis le pas et m'embrasse. Je pose ma main contre sa joue en prolongeant ce baiser avec douceur et amour. J'en mourrais d'envie depuis que nous étions face à face après cette distance qui commençait sérieusement à me peser. Ce baiser qui n'est peut-être pas grand chose en apparence mais pour nous ? Ça veut dire beaucoup. Il était vraiment temps que je rentre à Washington auprès de ceux auxquels je tiens. Je ne compte pas m'en aller une seconde fois de toute façon. Lui dis-je ensuite, très sérieuse.

Je me mets finalement en quête d'un lieu où nous allons être au calme pour pouvoir discuter un peu avant de repartir. Je finis par trouver l'endroit parfait où je m'installe alors qu'il me rejoint. Je sens qu'il est temps pour moi de lui donner son petit paquet cadeau, ma manière à moi de lui annoncer que je suis enceinte. J'avais préparer ça depuis quelques jours... Je voulais quelque chose de simple mais qui lui ferait comprendre assez rapidement. Je cherche donc la pochette cadeau dans mon sac à main et je finis par la trouver, lui tendant ensuite. A sa question, je souris. Je lui répond tout simplement. Tu verras, ouvre ! Je ne le lâche pas du regard, analysant les moindres expression de son visage... Il finit par réaliser assez rapidement ce que je voulais lui dire en lui donnant ces petits cadeaux. Ce qui me touche, c'est de voir qu'il a les larmes aux yeux. Il a l'air heureux par cette annonce et ça me comble de joie, j'avais tellement eu peur qu'il soit en colère. Les hormones ne m'aident pas vraiment, je verse ma petite larme en le voyant si content. Je lui adresse un sourire sincère, répondant enfin à sa question. Oui, je suis enceinte. Je me blottis contre lui dès qu'il me prend dans ses bras, prolongeant son baiser avec tendresse. Je recule ensuite légèrement mon visage, il est temps pour moi de retirer mon trench. Je l'enlève donc, le posant sur ma valise. Ayant mit une jolie robe qui moule mon ventre, il est impossible de nier que je suis enceinte. J'attrape doucement une de ses mains que je pose contre mon ventre, posant la mienne par dessus. Je le regarde ensuite, assez émue. C'est notre bébé, rien qu'à nous. Ajoutais-je finalement, heureuse qu'il sache enfin toute la vérité. C'est un nouveau chapitre qui commence pour nous. Je ne saurais pas encore dire avec exactitude où ça va nous mener, mais j'ai hâte de le découvrir avec lui.

(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I choose you. And I’ll choose you, over and over and over. Without pause, without a doubt, in a heartbeat. I’ll keep choosing you
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 21
Date d'inscription : 18/02/2018
Mar 4 Sep - 3:04

Jenna Scott & Andrew G. Hunter

After all this time, I know exactly where I belong


Ces derniers mois ont été très long.. extrêmement long il faut dire. Je n’ai pas cesser de penser à Jenna jour après jour. Elle me manque plus que tout. Son absence m’a permis de comprendre que c’est la femme de ma vie, que j’avais vraiment été un imbécile de pas avoir dévoiler mes sentiments pour elle plus tôt. Elle serait surement encore en ville à l’heure d’aujourd’hui. Mais bon après cela avait été son choix, j’avais beau avoir essayer de la retenir mais rien n’y fait, elle voulait partir. Heureusement, nous sommes rester en bon terme même si on ne s’est plus parler depuis son départ. Pas de dispute, rien. Alors je n’avais rien à me reprocher sur le papier mais à l’intérieur de moi.. c’était très difficile de se dire que je ne la reverrais surement plus jamais. Vivre loin d’elle s’était une chose.. mais vivre loin d’elle sans aucune conversation ni même un mot, s’en ai une autre. J’avais l’impression qu’elle était partie avec mon coeur et qu’elle dirigeait ma vie à distance. J’essayais de paraitre normal, mais au fond de moi j’étais complètement anéanti. Ma vie se résumait qu’au travail et la maison.. rien de plus.. une routine qui s’était installer très vite, une routine vide de sens qui avait beaucoup de mal à me faire aimer la vie il faut dire. C’est comme si mon coeur ne battait plus quand elle n’est plus là. C’est penser à elle et repenser à ses souvenirs que j’ai d’elle qui me font garder espoir de la revoir un jour et qui me font continuer de vivre en fait. Car sans elle.. ma vie n’a plus de sens. Je l’aime comme un fou et je regrette plus que tout d’avoir pas oser lui avouer tout ce que j’avais sur le coeur. Surtout que maintenant… je ne savais pas quand j’allais la revoir. Elle m’a fait la promesse de revenir.. mais sans me dire quand.. cela peut durer quelques jours comme des années. C’était dur pour moi, en plus pour me faire encore plus souffrir, je l’imaginais avec un autre homme, une nouvelle vie, des enfants.. loin de moi.  J’avais surtout envie de savoir en fait, savoir ce qu’elle devient et si elle va bien. Mais une chose est sur, je ne perdrais pas cet espoir qui sommeil en moi depuis son départ.

Quatre mois.. quatre mois à attendre ce moment.. un message m’annonçant son retour en ville. J’avais l’impression de rêver, que je m’étais tromper. J’ai même tenter de me pincer mais non. ce n’était pas un rêve et elle sera bien en ville dans quelques heures maintenant. Mon coeur se remit à battre tellement fort dans ma poitrine, je ne savais plus quoi faire tellement l’impatience et l’émotion de la revoir était immense. Tellement que j’en ai pas fermer l’oeil de la nuit. Je comptais bien dévoiler ma flamme pour cette ravisante jeune femme dès nos retrouvailles pour être sur que je n’allais pas la perdre de nouveau. Je voulais que tout soit parfait et surtout j’avais tellement hâte de la revoir enfin. Je pris le temps de me préparer, me faire beau pour elle avant de prendre le chemin de l’aéroport pour la retrouver. Bien entendu je n’avais pas l’intention d’aller la retrouver les mains vides, j’étais passer chez le fleuriste avant de me diriger à l’aéroport de la ville pour l’accueillir. Je lui avais choisis une composition de ses fleurs préférés, je voulais faire bonne impression. Une fois arrivé sur place, j’attendis patiemment devant la porte de débarquement. Son vol était annoncé à l’heure, je n’avais plus qu’à attendre son arrivé. Je la reconnaitrais entre milles, même malgré les mois d’absence. Elle était si belle, resplendissante. Je planta mon regard dans le sien tout en la regardant s’approcher de moi lentement. Mon coeur battait si fort, j’étais tellement heureux de la revoir. Mais c’est vrai que je ne savais pas trop comment faire maintenant, la prendre dans mes bras ? l’embrasser ? Mais bon, ça allait venir, le temps de se retrouver. C’est normal. Je souris tendrement en lui tendant les fleurs et partageant quelques paroles. Je rougis doucement en la regardant « Tu sais Jenna, quoi que tu fasse, tu seras toujours merveilleuse à mes yeux, que tu sorte d’un long vol ou que tu sortes toute pimpante de la douche. Tu es la plus magnifique femme de la terre, et je suis sincère. C’est toi qui est adorable Jenna, moi je ne dis rien que la vérité ! » C’est vrai qu’elle était rayonnante et qu’elle avait l’air très heureuse. Au moins, le séjour à Honolulu lui avait fait du bien et c’était le principal. Maintenant je ne compte plus la laisser partir comme ça loin de moi, c’était beaucoup trop dur à vivre sans elle. J’ai tellement imaginer le pire que maintenant j’ai du mal à réaliser qu’elle est vraiment là, devant moi.. près de moi. C’est quand elle me prend dans ses bras, que je sens son corps contre le mien que je réalise qu’elle est vraiment de retour. Je la sers doucement contre moi, ça m’avait vraiment manqué, je voudrais que se moment dure le plus longtemps possible. Je lui souris doucement, commençant à lui dévoiler mon coeur sans trop en dire car je voulais pas lui dévoiler ma flamme à l’aéroport, je voulais que ça soit dans un lieu romantique. Je la regarda tendrement dans les yeux « Ah oui Jenna ? Et comment tu te sens maintenant ? J’aurais tellement voulu t’aider dans tout cela, tu n’as pas idée. Oui.. peut-être.. même sur et certains, mais pas ici, je veux le faire dans un endroit beaucoup plus romantique qu’un terminal d’aéroport tu comprend ? Pourquoi pas un petit diner au chandelle dans un bon restaurant ? Ca te dis ? C’est moi qui offre pour nos retrouvailles ! A moi aussi tu sais, j’ai encore du mal à réaliser que tu es vraiment de retour. » Je ne tenais plus, je finis par prendre son visage entre mes mains et de l’embrasser avec énormément de tendresse et d’amour. C’était plus fort que moi, quatre mois que j’attendais de pouvoir lui faire. Je le faisais durer le plus longtemps possible tout en la gardant près de moi et me sentant vraiment sur un petit nuage de bonheur. Je ne voulais pas que ce moment de plaisir retombe, je ne voulais pas qu’il s’arrête. Mais bon, comme on dit, les bonnes choses ont une fin et je pense que c’est le premier baiser d’une très longue série à partir de maintenant « J’espère bien car de toute façon, je ne te laisserais plus repartir aussi loin de moi » Je lui souris tendrement en lui caressant la joue.

On fini par se rendre tous les deux dans un endroit plus tranquille pour s’installer et bavarder un peu. Elle fini par me tendre un paquet cadeau. C’était mignon, mais c’est vrai que je m’attendais plus à des petites babioles de vacances pour avoir un souvenir.. mais pas du tout à ce que j’allais découvrir. J’étais tellement impatient et sourit quand elle me dit de l’ouvrir. Je commence à sortir un à un les cadeaux qui se trouvaient à l’intérieur. Sur le coup c’est vrai que je ne compris pas trop.. mais au fur et à mesure des cadeaux je compris que Jenna était enceinte, j’en avais les larmes aux yeux, je ne savais même plus quoi dire tellement l’émotion m’avait envahi d’un coup. C’est pas comme si j’avais jamais été papa non plus, j’avais déjà connu une annonce de grossesse pour ma fille aidée mais ce n’était pas pareil, j’avais assister ma femme pendant qu’elle faisait un test de grossesse, la c’est beaucoup plus émouvant et ça me rendait vraiment heureux. Je me disais que j’avais une seconde chance pour être un bon père, chose que je n’avais pas été pour ma première enfant vu comment elle s’est comporté avec moi. Je la regarda, un peu con c’est vrai, lui demandant confirmation sur le fait qu’elle était vraiment enceinte, chose qu’elle me confirma une petite larme à l’oeil elle aussi. Je la pris contre moi tendrement, laissant quelques larmes de joie couler. J’étais le plus heureux des hommes « Oh mon dieu c’est merveilleux… j’ai du mal à le croire.. » Je l’embrasse de nouveau avec tendresse avant qu’elle se recule pour retirer ce qui lui cachait son petit ventre arrondi. En plus sa robe moulante mettait vraiment son petit ventre en valeur. Je ne pouvait pas détourner le regard de son ventre souriant tendrement. C’était vraiment magnifique, un petit être se cachait sous le ventre de la femme que j’aime plus que tout au monde. Je laissa Jenna prendre ma main pour lui déposer sur son ventre, sur l’instant cela fait vraiment bizarre, son ventre est tout dur et bien arrondi.. j’en avais la gorge nouée d’émotion, je ne savais plus quoi dire. Je leva doucement la tête vers ma chérie, les yeux empli de larme de joie et sourit tendrement « Je vais être papa ! » Je rigola un peu, ce qui me fit couler quelque larme. Doucement je lui caressa le ventre gardant la main de ma Jenna sur la mienne et sourit « Oui.. c’est vraiment génial ! Un petit être en pleine santé qui nous appellera maman et papa ! Que demander de plus ? » Certes jamais rater les premiers mois de sa grossesse mais je comptais bien être présent pour elle maintenant « Comment tu te sens Jenna ? » Je lui déposa un bisou sur le ventre au travers de sa robe en souriant. Une nouvelle vie allait commencer pour nous, il ne restait plus pour moi qu’à lui dévoiler mes sentiments et la journée sera parfaite.. surtout si c’est réciproque.  

AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 362
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna et Gabriella
Gifs : "I don't care how many people are in the world, I want you. End of the story " ღ Andrew



"A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Baby



"I'm gonna dance on broken glass."


Sam 8 Sep - 12:54

❝After all this time, I know exactly where I belong.❞
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.
Ces mois m'ont semblé interminable mais j'en avais vraiment besoin pour me poser et réfléchir. Clairement, je ne m'attendais pas à apprendre que j'étais enceinte, surtout qu'on avait fait assez attention là dessus. Enfin, un oubli ou un accident ça peut arriver. Quoi qu'il en soit, je sais que c'est lui le père. Comment ? Tout simplement parce qu'il n'y a qu'avec Andrew que je me retrouvais au lit, personne d'autre. Cet enfant a été un critère que j'ai tenté de ne pas prendre en compte dans cette décision là particulièrement afin de ne pas influencer mon choix. Après tout, vivre avec son père si je ne l'aime pas est la pire décision à prendre pour ce petit être, pour Andrew et pour moi. Le truc, c'est que j'en suis follement amoureuse et je ne peux pas lutter contre mes sentiments à son égard. Enfant ou non, c'est lui que je veux, ma décision est prise La distance est difficile, très difficile et c'est pour ça que je ne peux plus rester loin de lui encore un jour de plus. Je me dois de rentrer à Washington au plus vite, auprès de mes proches et de ma famille. J'ai envie que mon enfant à venir naisse là-bas et non à Honolulu, entouré et j'ai surtout envie qu'il connaisse son merveilleux papa. Je garde espoir qu'on puisse vivre la relation que je désire tant à ses côtés. Après, s'il a retrouvé quelqu'un d'autre, il va de soi que je ne pourrais pas lui en vouloir. Après tout, c'est moi qui suis partie sans lui laisser de nouvelles. Quoi qu'il en soit, je tiens ma promesse en rentrant à la maison, chez moi. Il est temps que mes proches apprennent ce secret que je cache depuis trop longtemps maintenant : l'existence de ce petit être qui me comble de bonheur depuis que j'ai appris être enceinte. J'espère surtout qu'Andrew sera aussi ravi que moi par cette nouvelle qui va changer à tout jamais nos vies. C'est pas rien d'avoir un enfant après tout, au contraire. Sa naissance future engendre des responsabilités, un tas de responsabilités même mais je suis prête à les prendre. Je vais devenir maman, ça n'a pas de prix.

Pour mon retour, j'ai prévu le coup. Je lui ai acheté deux trois petits cadeaux pour lui annoncer la nouvelle, j'ai trouvé la tenue adaptée pour cacher mon ventre en sortant de l'avion mais qui pourrait le mouler par la suite et surtout, je lui ai envoyé ce fameux message lui annonçant mon retour. Rien de trop long, ni de trop court. Je me suis simplement contentée d'aller droit au but sans tourner autour du pot. J'aurais préféré l'appeler, mais j'aurais eu des difficultés à ne rien lui dire. En entendant sa voix, je sais pertinemment que j'aurais fini par craquer. Là, au moins, je n'attends pas de réponse étant donné que je monte assez rapidement dans l'avion. Aucune tentation possible ! Je profite du vol pour me reposer et être en forme à mon arrivée. Je ne voudrais pas avoir cette envie subite d'aller dormir directement alors que j'ai tellement de choses à faire, tant de choses à lui dire. Le vol ne me semble pas aussi long que je l'aurais cru en fin de compte vu le repos que j'ai pris. C'est mieux, surtout que je n'ai pas énormément de choix d'occupation dans un avion alors qu'à Washington... J'ai tellement de choses à faire : retrouver Andrew, mes amis, mon cabinet, et aussi retrouver ces délicieux plats servis dans les restaurant même si c'était très bon aussi à Honolulu. L'avion finit enfin par atterrir ! Je récupère mes affaires avant de sortir de cet avion pour ne probablement pas remonter dans un de ces engins de si tôt.

Je me retrouve enfin face à lui après avoir tant attendu ce moment. Entre nous, les choses n'ont pas vraiment changées malgré mon départ et les quatre mois l'un de l'autre. Il est toujours aussi craquant et adorable envers moi. Je réalise la chance que j'ai de l'avoir dans ma vie. Je prend donc le bouquet qu'il me tend, attendrie par ces petits gestes. Il est certain que rien n'a changé de ce côté là, même dans ses paroles. Pourtant, il aurait pu m'en vouloir d'être partie ainsi sans lui donner signe de vie jusqu'à mon retour. Il parvient même à me faire rougir tant il est adorable avec moi alors que dans le fond, je ne le mérite même pas. Je te jure pourtant que c'est pas le cas. Je serais largement mieux après une douche quand même mais si tu le dis... Après côté magnifique et adorable, je t'assures que tu te trompes. C'est absolument pas le cas. Difficile d'avoir cette impression. Dans le fond, je me sens surtout comme la pire personne sur cette Terre. J'ai la chance de l'avoir dans ma vie et moi ? Je suis partie. Oui, j'avais besoin de faire le point sur moi et c'est vrai, je ne lui mens pas, mais quand même. La distance était très difficile pour moi, trop difficile même. Je le serre doucement contre moi, profitant de cette étreinte. Autant dire que ça nous fais du bine. Je recule finalement légèrement, souriant à sa question car je peux lui répondre très honnêtement à cette question. Sans incertitude, sans aucun doute, je sais comment je me sens. Prête. Je me sens prête. Je sais que cette phrase aura des conséquences, qu'elle est lourde de sens, mais je le pense très sincèrement. Je finis par rajouter, sans insister. Bien-sûr que je comprends. Eh bien... Evidemment que ça me dit. La nourriture d'ici m'a manqué en plus, et avec toi... Je ne pourrais pas demander mieux. Je suis surprise par ce baiser, mais je ne peux que prolonger. Pourquoi ? Parce que j'en ai envie et je suis ce que mon coeur désire. Je caresse doucement sa joue, profitant de ce court instant mais qui veut pourtant tellement dire entre nous. Ça n'arrivera pas, rassures-toi. Non, simplement parce que je ne partirais plus sans lui. Ni maintenant, ni jamais d'ailleurs.

Je l'emmène finalement dans un coin plus tranquille, ne tenant pas bien plus longtemps pour lui annoncer. Je lui tend ce fameux paquet cadeau, sachant pertinemment que je ne pourrais pas revenir en arrière après ça. Heureusement d'ailleurs parce que j'ai réellement envie qu'il le sache. Il ne s'attend certainement pas à ça, mais c'est justement ça qui est génial. Je sais qu'il ne se doute de rien, qu'il va réellement être surprit par une telle annonce. C'est vrai qu'au départ pour moi ça a été difficile. J'avais déjà perdu un enfant dans un accident de voiture, Andrew l'a toujours su d'ailleurs vu que je n'ai jamais cherché à le lui cacher. J'ai eu peur de perdre cet enfant aussi, peur que mon bonheur me glisse encore entre les doigts, peur de ne pas m'en remettre. Cependant, j'ai fini par relativiser. Cet enfant, je l'aurais quoi qu'il arrive. Il me demande finalement confirmation, ce que je fais. Forcément, je suis assez émue mais aussi soulagée qu'il le sache enfin. Je me laisse aller contre lui, heureuse de le voir dans cet état. Il semble ravi et c'est ce qui compte. J'ai aussi eu du mal à y croire et pourtant... Je retire donc ma veste, laissant paraître mon ventre qui est maintenant bien visible et bien arrondi. Impossible de nier qu'un petit être à venir se cache là-dedans. Je pose doucement sa main contre mon ventre, regardant Andrew avec le sourire. On va être parents. Je me laisse faire par lui, je pense que j'en avais aussi besoin intérieurement.  Rien du tout, parce que le principal est que notre bébé soit en bonne santé et c'est le cas. Je réfléchis à ce que je peux bien répondre à cette question, tant de réponses me traversent l'esprit et toutes sont aussi vraies les unes que les autres. Epanouie, plus heureuse que jamais. Je me sens vraiment bien, tu n'as pas à t'en faire. Je glisse ma main dans ses cheveux, souriant en le sentant embrasser mon ventre. Je trouve ça vraiment trop craquant. Je ne regrette pas un seul instant d'être revenue. Je lui tend doucement la main, ayant envie de quitter cet aéroport pour profiter un peu loin de cet endroit. Allons-y, on a du temps à rattraper tous les deux. C'est vrai, on a quatre mois à rattraper, autant ne pas perdre encore plus de temps.

(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I choose you. And I’ll choose you, over and over and over. Without pause, without a doubt, in a heartbeat. I’ll keep choosing you
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 21
Date d'inscription : 18/02/2018
Sam 15 Sep - 5:36

Jenna Scott & Andrew G. Hunter

After all this time, I know exactly where I belong


Je n’avais jamais imaginer me retrouver séparer de la femme que j’aime comme ça. C’est vrai.. mais bon d’un autre côté je me disais que je l’avais mériter car je n’avais rien fait pour la retenir en réalité. J’avais beau me dire que c’était son choix de partir, maintenant qu’elle n’était plus à mes côtés je regrettais sincèrement. Ma vie n’avait plus de sens pour elle, c’était très dur il faut dire. Le plus dire c’était d’avoir aucune nouvelle, ne pas savoir quand elle allait revenir et si elle allait vraiment revenir un jour il faut dire. Il a pu se passer n’importe quoi, même si elle m’a fait une promesse, qu’est ce qui me dit qu’elle n’a pas rencontrer quelqu’un ou qui’l ne lui ai pas arriver quelque chose là bas entre temps. Peut être que je ne la reverrais plus jamais. On ne sait jamais. Ma vie n’avait vraiment plus aucun sens sans elle, je tournais en rond.. ma vie était devenu une simple routine ennuyeuse. Je me levais uniquement pour me rendre au travail, puis je rentrais à la maison pour y rester cloitrer le plus possible. Je faisais juste mes courses une fois de temps en temps pour acheter le nécessaire mais je ne sortais plus comme avant. En même temps, je n’avais plus l’intérêt de le faire non plus. A quoi bon ? J’avais perdu ma joie de vivre et je ne faisais que me convaincre que j’étais maudit, que mon destin me réservait cela depuis des années : un futur seul. Entre le décès de ma femme, le départ de la femme que j’aime, comment ne pas faire le lien avec moi et mon destin ? Le pire c’est que tout ce que je pouvais faire me rappelait Jenna, j’avais même l’impression que par moment je sentais sa présence et son parfum me monter aux narines. Mais je savais que c’était mon cerveau qui me jouait des tours. Qu’elle n’était pas là, qu’elle ne serait pas là pendant un bon bout de temps d’ailleurs malheureusement. Tous les soirs je prenais un verre de vin en pensant à elle, mangeant des pop-corn devant la télé car je savais qu’elle aimait ça et que j’avais l’impression qu’elle partageait en quelque sort ce moment avec moi par ma pensée et par mon coeur qui ne fait que battre pour elle.

Cependant quand je reçu son message me signifiant son retour, j’avais vraiment l’impression d’être en train de rêver. Que c’était mon esprit et même mon cerveau en lui même qui me jouait des tours. Pourtant c’était bien son nom qui venait de s’afficher sur l’écran de mon téléphone, c’était bien elle qui venait d’écrire ce message qui m’était destiné. J’avais du mal à le croire. Elle allait rentrer, enfin, après quatre mois d’absence. J’avais tellement hâte, je me sentais vraiment comme un enfant à ce moment présent. J’étais tellement bien au plus profond de moi, et j’étais impatient de pouvoir reposer mon regard dans le sien. Je l’aime tant, mon coeur bat la chamade, j’ai même l’impression qui va s’enfuir de mon corps depuis que je sais qu’elle va arriver dans la journée de demain. Il fallait que tout soit parfait, ma tenue, mais aussi la petite surprise que je lui réservais. En effet, j’avais commander une table dans un grand restaurant pour nous deux et c’est là-bas que je compte bien lui dévoiler mes sentiments avec amour et tendresse. J’avais appris mon texte par coeur pour moins stressé même si je sais bien que le moment venu, je laisserais mon coeur prendre la parole et vider ce qu’il a en lui depuis des mois pour Jenna. Je voulais vraiment que tout soit parfait, pour que cette journée soit mémorable et qu’on fête nos retrouvailles comme il se doit de surcroit. Je m’étais fait beau pour elle, il ne me restait plus qu’à me rendre à l’aéroport et d’attendre patiemment à la porte de débarquement. Bien entendu, je n’étais pas venu les mains vides comme toujours, je lui avais apporter un bouquet de fleurs, ses préférés en plus.

Soudain elle apparu derrière la porte, c’était bien elle : Jenna. Elle était toujours aussi belle, j’ai cru que mon coeur allait rater un battement. Elle s’approcha doucement de moi, j’avais tellement envie de la prendre dans mes bras et de l’embrasser autant que je pouvais.. mais je ne fis rien. On venait à peine de se revoir après ses mois d’absence et je ne savais pas trop comment réagir il faut dire. Je souris en prenant de ses nouvelles tout en lui tendant le bouquet de fleurs qui lui était destiné. C’est normal que je prenne de ses nouvelles après tous. Puis il faut dire aussi que je ne pouvais pas m’empêcher de lui faire remarquer à tel point elle était magnifique. Là dessus elle n’avait pas changer, toujours aussi belle quoi qu’elle fasse. Elle possède une telle beauté au naturel et un charme fou qu’elle en ferait fondre plus d’une, la preuve avec moi d’ailleurs. « Je t’assure que tu es la plus magnifique femme de la tête quoi que tu fasses. Je ne suis pas du genre à mentir Jenna tu le sais bien. Si je le dis c’est que je suis plus que sincère et que cela vient du coeur. Tu reste bien plus magnifique et adorable que tu ne le pense. Je ne me trompe pas, bien au contraire et je réussirais à te le faire comprendre Jenna. Tu es encore plus merveilleuse que dans mes souvenirs, puis le fait de te voir aussi radieuse aide beaucoup aussi, je ne sais pas ce qui te rend aussi radieuse et heureuse mais en tout cas, c’est un bonheur de te voir comme ça ! » Je ne lui en voulais pas d’être partie pendant tout ce temps, d’un côté je me disais que c’était surtout ma faute, que même si elle avait besoin de partir pour réfléchir, j’aurais du la retenir coute que coute, quitte à m’en prendre une. Mais d’une autre côté, la voir de retour aussi radieuse, cela n’avait pas de prix. Je préfère largement la voir comme ça. Alors comment lui en vouloir ? Puis elle avait tenue sa promesse, elle était revenue. Cette fois-ci, je ne compte plus la laisser repartir. Je souris tendrement en la serrant contre moi avec délicatesse et beaucoup de tendresse, comme si elle allait se briser si je la serrais trop fort dans mes bras. J’étais le plus sincère avec elle, le plus possible que je pouvais. Je compte bien l’inviter au restaurant pour lui dévoiler mes sentiments mais je ne pouvais pas m’empêcher de lui dire que je compte bien le faire. Oui c’était dur pour moi d’être secret avec elle car je ne voulais pas risquer de la perdre, on ne cache rien à la femme qu’on aime c’est normal. Mais en tout cas, pour le moment je compte bien garder mes sentiments pour moi tant qu’on ne sera pas dans un endroit calme et tranquille. « Tant mieux alors Jenna, ça me rassure pleinement car moi aussi je me sens prêt, plus que prêt même. J’ai tellement hâte qu’on y soit alors, je nous ai réserver une table pour ce soir dans le plus grand restaurant de la ville » Lentement je fini par l’embrasser, ne tenant plus, la tentation était bien trop forte. Je pose sa main sur la sienne posée sur ma joue pendant qu’il prolonge. Je savoure ce moment avec tendresse et amour. On était tellement bien là, je ne voulais pas que ce moment s’arrête « Je sais bien mon amour ».

On fini par s’éloigner tous les deux, je lui pris la main et je l’aida avec ses valises. Elle avait un petit cadeau pour moi, je me demandait bien ce que c’était. Elle me le tendis une fois qu’on était installé. J’étais impatient de savoir ce que c’était. Je regarda le petit sac contenant les cadeaux avant de regarder Jenna avec amour. Je me demandais bien ce qu’elle avait cacher la dedans. Je fini par ouvrir le paquet en sortant les cadeaux un à un, découvrant des affaires pour petits bébés. J’avais du mal à réaliser au début il faut dire, quand tout à coup je percuta et les larmes me monta tout de suite aux yeux. Ce ne sont pas des larmes de tristesse non loin de là, j’étais juste tellement heureux. Que ce soit pour elle comme pour moi. Je connaissais son passé, je savais qu’elle avait perdu un bébé dans un accident de voiture et quand à moi, je ne parle plus avec ma seule fille. C’est une chance pour moi de pouvoir être un bon père, une chance que me donnait Jenna. Je la sert contre moi, laissant couler une larme de joie tellement l’émotion était immense « Je veux bien te croire mon amour ! » Je me recula doucement et la regarda retirer sa veste laissant paraitre son ventre bien arrondi. Je souris tendrement et laissa ma chérie guider ma main jusqu’à son ventre, je lui caressa très délicatement en souriant « J’ai tellement hâte de partager cela avec toi, je serais toujours là pour toi, jamais je ne te laisserais tomber et je ferais en sorte qu’il ne vous arrive rien tous les deux ! Je te le promet Jenna ». Je continue de lui caresser le ventre avec tendresse. J’étais le plus heureux des hommes il faut dire. Je venais de retrouver la femme que j’aime et en plus on allait être parent tous les deux. Que demander de plus ? « C’est vrai que c’est le principal. Je suis tellement heureux mon coeur, d’ici quelques mois on pourra le ou la tenir dans nos bras..  une toute nouvelle vie pour nous ! » Mais je m’inquiéta assez rapidement pour elle, je voulais être là pour elle, comme je n’ai pas pu l’être malheureusement depuis le début de sa grossesse. Je la regarda dans les yeux en prenant ses mains dans les miennes doucement en lui demandant comme elle se sentait avec tout ça. Je souris tendrement en entendant sa réponse et la serra contre moi avec douceur « Je m’en ferais toujours pour toi, et pour ce petit être à venir également. En tout cas c’est le plus important que tu ailles bien et je veillerais à ce que tu le reste durant toute ta grossesse mon amour ! » Je la regarde dans les yeux avant de regarder son ventre et de venir lui déposer un tendre bisou dessus, tout doucement. J’avais tellement hâte de voir son petit ventre continuer de s’arrondir et de voir ce petit être grandir en elle au fil du temps. Partager le reste de sa grossesse. Je lui souris tendrement en me redressant et lui pris la main en souriant « Oui tu as raison Jenna, puis il faut se réparer avant d’aller au restaurant, ça va on a encore pas mal de temps devant nous pour se retrouver » Je l’embrassa de nouveau en me relevant et lui pris sa valise tout en marchant avec elle en direction du taxi qui n’avait pas bouger depuis mon arrivé. Le chauffeur s’occupa des bagages pendant que j’ouvris la portière pour que Jenna puisse prendre place. Je m’installa doucement à ses côtés en souriant, indiquant l’adresse de chez Jenna au chauffeur qui se met en route tranquillement.

AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 362
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna et Gabriella
Gifs : "I don't care how many people are in the world, I want you. End of the story " ღ Andrew



"A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Baby



"I'm gonna dance on broken glass."


Dim 16 Sep - 21:42

❝After all this time, I know exactly where I belong.❞
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.
Rentrer à la maison me rend heureuse. Il était temps pour moi de retrouver mes proches, ma famille et mes amis. J'ai surtout besoin de retrouver Andrew afin de tout lui avouer. Je ne peux pas lui cacher une chose aussi importante qu'une grossesse. Il va être père après tout, il a le droit de savoir. Quant à moi... En y pensant, j'ai été suffisamment égoïste que pour partir sans prendre en compte l'avis de qui que ce soit, je n'ai pas le droit d'espérer quelque chose de lui même si j'aimerais tellement que ça puisse donner quelque chose de sérieux entre nous. Même concernant cette grossesse j'ai été égoïste... J'ai pris une décision seule sans même le consulter. Je ne sais absolument pas ce qu'il va en penser, s'il sera heureux ou non de cette nouvelle mais après tout, seul l'avenir me le dira dès que j'aurais posés les pieds à Washington. J'avais vraiment besoin de prendre du recul loin de tout, de prendre une réelle décision quant aux sentiments que j'éprouve mais je regrette malgré tout de m'être montrée si égoïste. J'ai peur d'avoir tout gâché entre lui et moi, je le regretterais toute ma vie si c'est le cas. Enfin... Inutile de me torturer ainsi en sachant que je m'apprêtes à monter dans un avion pour retourner dans ma ville natale. En plus, ce n'est pas comme si j'allais pouvoir réellement y changer quelque chose. Ce qui est  fait est fait et je ne pourrais pas retourner en arrière. Je lui ai donc envoyé ce fameux message avant de monter dans cet avion qui va me ramener jusqu'à lui, jusqu'à chez moi. Il est vraiment temps pour moi de le retrouver, de voir si j'ai encore mes chances d'être heureuse avec lui ou si j'ai tout gâché. Le vol me semble plus court que je ne l'aurais imaginé. Faut dire que j'ai profité de pouvoir me reposer un peu durant le vol histoire d'être en forme une fois arrivée. Je ne voudrais pas dormir trois jours d'affilés pour récupérer non plus.

Je descend enfin de l'avion avec ma valise et mon sac à main. Je vois assez rapidement Andrew. Ça me redonne espoir, j'ai l'impression de ne pas avoir tout gâché étant donné qu'il est là pour m'accueillir. Je m'approche de lui avec le sourire, étant réellement heureuse de le voir ici. Je n'étais absolument pas certaine qu'il viendrait me rejoindre. Je prends le bouquet qu'il m'a prit de mes fleurs préférées, discutant un peu avec lui. Rien qu'en parlant, je me rends compte que malgré mon absence et le manque de discussion, les choses n'ont pas changées du tout. Je me demande surtout comment j'ai fais pour pouvoir douter ainsi de mes sentiments alors que ça aurait dû me sembler clair comme de l'eau de roche. Certes, mais disons que tu n'es peut-être pas le plus objectif ? Enfin, ce qui compte, c'est que tu me trouves bien. Le reste, je m'en fiche un peu si tu veux tout savoir. Concernant ce qui me rend si heureuse, tu vas bientôt le savoir. Oui, je voulais lui offrir ces fameux cadeaux pour lui annoncer ma grossesse, je ne veux pas lui dire comme ça au court d'une discussion. C'est surtout ça qui me rend heureuse, et revoir Andrew aussi évidemment, ça va de soi ! J'ai d'ailleurs cru comprendre que lui aussi semblait m'aimer si je n'ai pas mal interpréter ses paroles, ça me rassure concernant le fait que je n'ai pas tout ruiner par peur de souffrir, par peur de tout perdre une nouvelle fois. C'est parfait, j'ai déjà hâte d'y être dans ce cas. Je suis certaine que ça sera merveilleux. C'est vrai que j'ai hâte à l'idée qu'on passe un bon moment ensemble, mais je suis aussi curieuse d'entendre ce qu'il va me dire ce soir même. Je prolonge son baiser avec douceur et tendresse, profitant du moment présent. Je l'entend finalement m'appeler "mon amour", je jurerais presque que mon mon coeur à louper un battement, que mon cerveau me joue des tours et pourtant... Ce n'est pas le cas. C'est bien ainsi qu'il m'a appelé. Ça me fait légèrement rougir d'ailleurs.

Je serre doucement sa main alors qu'on rejoins un coin un peu plus tranquille, loins des retrouvailles familiales et autres. Je ne tiens plus à l'idée qu'il sache ce qu'il m'arrive. C'est vrai que nos vies vont changer du tout au tout. On vivait une histoire compliquée, sans engagement et sans attache au départ même si je suis malgré tout tombée amoureuse de lui. Je sors donc le paquet cadeau que je lui tend en guettant sa réaction. Je lui laisse d'abord le temps de comprendre ce que ça signifie, le voyant pleurer de joie dès qu'il comprend. C'est vrai que les enfants, pour lui comme pour moi, c'est compliqué. J'ai perdu mon bébé dans un tragique accident de voiture et lui ne parle plus à sa fille après ce qu'elle lui a fait vivre. C'est d'ailleurs ainsi qu'on s'est réellement rencontré, même si je connaissais un peu sa mère que j'ai rencontrée suite à la perte de mon bébé. Cette fois, les choses vont être différentes, je le sens. Forcément, en voyant deux barres s'afficher sur un test de grossesse, j'ai eu du mal à réaliser ce qui m'arrivait. C'est en entendant le coeur de mon bébé que j'ai réalisé qu'il était bien là et en pleine forme. Je retire finalement ma veste pour laisser paraître mon ventre joliment moulé par ma robe. J'attrape doucement sa main que je pose contre mon petit ventre tout en le regardant. Je ne doute pas de toi, crois-moi. On va vivre ça à deux, rien que toi et moi. Forcément, je suis apaisée de le voir aussi heureux de savoir qu'on va avoir un bébé d'ici quelques mois. Je suis comblée de voir qu'il désire cet enfant autant que moi, qu'on l'élèvera ensemble et qu'on sera soudé dans cette étape de notre vie. D'ici très peu de temps d'ailleurs, ça va passer vite avec les préparatifs concernant son arrivée, tu verras. J'ai hâte de l'avoir avec nous même si je profite pleinement de ma grossesse. Je serre doucement ses mains, c'est certain que je n'ai jamais été aussi épanouie que maintenant. Je vais être maman, mon enfant aura un papa qui ne le laissera pas tomber et rien que ça, c'est déjà merveilleux. En plus de ça, j'aime éperdument Andrew. Que demander de plus ? Sois rassuré, on va bien tous les deux. Je t'assures que je n'ai jamais été aussi épanouie. Je souris en le voyant déposer un baiser sur mon ventre. Je trouve ça plus qu'adorable, j'ai tellement de chance d'être tombée sur un homme comme Andrew. Je prolonge une nouvelle fois son baiser alors qu'on rejoint le taxi avec mes affaires. Le chauffeur s'en occupe pendant qu'Andrew m'ouvre la porte afin que je m'installe, ce que je fais.  Je profite du trajet dans le calme avant qu'on arrive chez moi.

Dès qu'on arrive chez moi, je sors de la voiture et récupère mes affaires avant d'ouvrir la porte de chez-moi, un chez moi que je n'ai pas vu depuis trop longtemps. La première chose que je fais est de mettre les fleurs dans un vase sur la table de la salle à manger, laissant Andrew rentrer et faire comme chez lui. Je range rapidement le contenu de ma valise avant de la ranger, ayant besoin de me sentir à nouveau chez moi avec mes affaires bien en place. Dès que c'est fait, je m'approche d'Andrew en souriant, posant mes mains sur ses épaules. Je le regarde avec douceur, m'estimant réellement heureuse. Je suis la plus chanceuse de toutes les femmes sur cette Terre, c'est une certitude. Que souhaiterais-tu faire maintenant que je suis là? Lui demandais-je. Forcément, j'ai envie de profiter un peu de sa présence à mes côtés après quatre long mois loin de lui. Je ne sais pas s'il souhaite qu'on se prépare déjà où s'il souhaiterait qu'on profite encore un peu d'être ici tous les deux.

(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I choose you. And I’ll choose you, over and over and over. Without pause, without a doubt, in a heartbeat. I’ll keep choosing you
.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 21
Date d'inscription : 18/02/2018
Mer 19 Sep - 1:42

Jenna Scott & Andrew G. Hunter

After all this time, I know exactly where I belong


Je venais d’arrivé à l’aéroport avec un peu d’avance, pour me préparer à son retour. J’avais tellement hâte il faut dire ce que je ressens pour elle, tellement hâte de la revoir. De pouvoir enfin la serrer contre moi et poser mes lèvres contre les siennes. A vrai dire, j’en rêve depuis qu’elle est partie. Je sentais mon impatience grandir de plus en plus quand je regarda le panneau d’affichage des arrivées, en effet son vol était à l’heure et en plus il venait d’atterrir. J’attendais en serrant le bouquet de fleurs dans mes mains, j’espère aussi que ça va lui plaire. Mon coeur battait de plus en plus fort dans ma poitrine. Je fini par la voir arrivé enfin, elle était toujours aussi belle, il n’y avait pas à dire. Elle m’avait tellement manquée. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté. Elle s’avança doucement vers moi, je la regarda dans les yeux et je me retenais de la prendre dans mes bras, en fait c’était difficile de savoir comment réagir après autant de temps passé loin d’elle. Je ne l’avais pas oublier et je ne risquais pas de l’oublier de toute façon car c’était elle que j’aimais le plus au monde et c’était elle qui faisait circuler le sang dans mes veines en faisant battre mon coeur. Nous discutions de tout et de rien, prenant des nouvelles l’un et l’autre, normal après une longue absence en même temps. « Même si je ne suis pas le plus objectif Jenna, cela vient du coeur et je le pense vraiment il faut dire. Je te trouverais toujours bien quoi que tu fasses, quoi qu’il arrive. J’ai hâte de savoir qu’est ce qui te rend aussi heureuse en tout cas » Je n’avais pas du tout d’idée de la raison pour laquelle elle était aussi heureuse, mais cela ne pouvait être que bien il faut dire. Mais j’avais hâte de savoir en tout cas, cela pouvait être tellement de chose il faut dire. Mais bon pour moi ce qui m’importait c’était qu’elle soit heureuse et elle l’était, rien n’était plus important pour moi. J’ai un peu de mal à garder mes sentiments pour moi maintenant il faut dire. J’ai toujours eux du mal avec ça précédemment, mais avec son absence.. j’ai vraiment cru que je l’avais perdu à tout jamais et je ne veux pas que cette erreur puisse se reproduire encore une fois. Je ne m’en remettrais pas. Mais je ne compte pas tout lui dévoiler là tout de suite à l’aéroport, non loin de là. Je voulais faire ça de manière romantique, au restaurant dans un cadre idyllique et devant un bon repas. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’appeler mon amour, entre les câlins et le baiser.. c’était trop dur de résister il faut dire. Ce n’est pas ma faute. C’est mon coeur qui a parler à ma place, depuis le temps que je me retiens de lui dire. « Très bientôt alors, ça ne saurait tarder ». On avait encore un peu de temps devant nous, mais le moment du restaurant approchait lentement.

Tout en gardant ma main dans la sienne, je la suivis en souriant pour trouver un petit coin tranquille pour continuer de discuter. Elle avait quelque chose pour moi. Je souris quand elle me tendis un paquet cadeau une fois qu’on fus installé. Comment ne pas être émerveillé devant ces cadeaux et surtout devant leur signification qui était très précise et clair. Même si sur le moment j’eux beaucoup de mal à réaliser et comprendre ce qui se passait. Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux quand je compris que la femme que j’aime était enceinte. C’était merveilleux. Certes j’étais déjà papa d’une fille avec laquelle je ne parle plus.. avec laquelle j’ai tout rater vue la façon dont elle s’est retourné contre moi au moment du décès de sa maman. Chose que je ne me pardonnerais jamais, et là.. Dieu me donnait une seconde chance avec un autre enfant. Que demander de plus ? En plus je sais qu’avec Jenna, tout se passera bien et que je n’ai rien à craindre sur ma paternité et sur la façon dont je m’en occuperais car elle sera toujours là pour m’aider et me guider si je n’y arrive pas. Je la serra contre moi en profitant de l’instant en laissant couler mes larmes de joie doucement sur ma joue. Je souris en la regardant retirer sa veste et admira son petit ventre arrondie. Je n’en croyais pas mes yeux. Je la regarda sans trop bouger, sans trop savoir quoi faire mais elle pris les devants en me prenant la main et la déposant doucement sur son ventre « C’est ça qui est encore plus merveilleux mon amour, et je sais que tout se passera bien avec toi à mes côtés, on va vivre heureux tous les trois ! » Certes j’étais un peu déçu de pas avoir découvert cette grossesse en même temps qu’elle mais bon je ne vais pas me plaindre, je vais pouvoir voir son ventre continuer de s’arrondir, sentir le bébé bouger dans son ventre. C’est quand même merveilleux et j’en remercie Jenna de pouvoir me permettre de vivre ça. Cela allait surement celé notre amour que nous allons essayer de faire renaitre « Je n’en doute pas une seconde, faudra qu’on trouve ou habiter si c’est chez l’un de nous deux.. ou si c’est dans une nouvelle demeure. Car je compte bien faire partie de la vie de notre enfant et de notre vie en commun. Nous allons en profiter tous les deux et je compte bien prendre soin de toi le plus possible mon ange ! Mais quand il sera là, il sera chouchouter cet enfant ». Je souris en déposant un bisou sur son ventre avant de lui prendre les mains, heureuse qu’elle aille bien de surcroit. Ca me rassurait énormément en plus. Je l’embrasse tendrement et partage ce long baiser avec elle avant qu’on prenne la direction du taxi avec ses valises pour rentrer chez elle.

Une fois arrivé, je l’aide avec ses affaires en la suivant en souriant. Le temps qu’elle aille mettre les fleurs dans un vase, je lui déposa sa valise dans la chambre pour qu’elle la déballe quand elle aura le temps. Je souris en la regardant faire, lui donnant un coup de main si elle en avait besoin bien entendu. Je me mordis la lèvre quand elle s’approcha de moi et posa ses mains sur mes épaules. Je posa doucement mes mains sur ses hanches en plantant mon regard dans le sien en souriant du coin des lèvres « Rattraper un peu le temps perdu avant d’aller diner ? Qu’est ce que tu en dis ? » En même temps quatre mois sans elle, sans sentir sa présence. On avait encore du temps, on était pas pressé. Je lui déposa un tendre baiser dans le cou en soufflant doucement avant de la regarder dans les yeux quand je releva la tête. Je me sentais tellement bien en cet instant. J’avais vraiment de la chance de l’avoir retrouver, qu’elle me soit revenue comme elle me l’avait promis. Mon coeur battait de plus en plus fort.

AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: