Partagez|

Someway, baby, it's part of me, apart from me. ~ Peter & Jenna~

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 44
Date d'inscription : 31/08/2018
Emploi/loisirs : Avocat mais a une autre passion dans sa vie
Célébrité choisie : Robert Downey Jr ( avatar Cinderella)
Multicomptes : Aucun
Gifs :
Lun 3 Sep - 12:09

Peter & Jenna

Someway, baby, it's part of me, apart from me


La journée avait plutôt bien commencé pour Peter. Il faisait beau malgré que les températures chutent d’une manière considérable. L’été était déjà bien loin et l’automne arrivait à grand pas, certains arbres commençaient même à virer à l’orange et perdre quelque feuilles mortes. Il était bien trop tard pour avoir un été indien comme il l’avait espéré. En ce jour, il s’était habillé d’un élégant costard noir et d’une cravate de la même couleur, seule sa chemise restait blanche. Coiffant ses cheveux rebelles, Peter était fin prêt pour une journée au travail. Il avait du pain sur la planche, une affaire à plaider au tribunal dans l’après-midi  qui allait s’étendre jusque dans la soirée à n’en pas douter. Refermant son appartement avant de descendre au parking à côté pour prendre sa voiture et d’aller au travail, il se permit d’allumer une cigarette afin de se détendre avant de commencer le travail. D’un geste habile, il l’avait allumée et commençait à avaler des goulées de tabac avant de les recracher dans une fumée blanche. Clope au bec, Peter vint à faire vrombir le moteur avant de s’engager dans les grandes rues de Washington. Le quarantenaire adorait cette ville, elle l’avait vu grandir et avait même été son terrain de jeu préféré. Il connaissait certains quartiers parfaitement et Peter savait lesquels à éviter, comme celui de ses parents et de ses frères. Non, il n’était pas très famille à vrai dire. Sa famille l’avait forcé à faire quelque chose qu’il ne voulait pas tout simplement pour sauver les apparences. Il aurait pu devenir un grand mécanicien mais ses parents l’avaient fait devenir un grand avocat à la cour diplômé d’Harvard. L’argent ne faisait pas le bonheur, non, il créait toujours plus d’argent dans les poches, avait-il appris de ses parents.  Maintenant, cela allait beaucoup mieux avec ce cabinet d’avocat avec Jenna mais auparavant, ce n’était pas du tout ça. Jenna en avait été témoin de ses beuveries, de  ses idées noires surtout à la naissance de ses enfants où il avait dû travailler plus pour gagner plus. Il y avait de cela et aussi qu’il ne voulait pas rentrer à la maison pour s’occuper des gamins. Mauvais père, il l’était et l’assumait complètement. De toute façon, il n’avait jamais eu un bon exemple de paternité envers lui.

Arrêté au feu rouge, Peter finit sa cigarette et la jeta de sa vitre. Pas très écologique mais il ne pouvait pas faire autrement, en cette douce matinée de Septembre. Il trouvait que Washington était beaucoup plus joli en automne qu’en été de toute façon. Certes, en été, les températures étaient très appréciées, car même Peter s’en allait faire du sport et prendre quelque fois ses enfants dans des activités mais rien de bien fabuleux. Son travail avant tout et surtout bien avant ses enfants. Ils avaient leur mère pour les éduquer et tout leur apprendre de la vie. Le feu passa au vert et il s’élança dans la rue tout en faisant attention aux parents qui emmenaient leurs enfants à l’école, Peter n’avait jamais été l’un d’entre eux. Il avait toujours été celui qui se débrouillait pour ne pas les avoir tout en restant indubitablement leur père en leur offrant des cadeaux, un petit coup de fil de temps à autre, cherchant même à savoir si son ex sortait avec un homme et comment il était avec eux. Un peu manipulateur, il l’était mais pour le moment, tout ne s’était pas effondré comme un château de carte. Il attendait le retour du bâton qui risquait d’être douloureux pour lui mais Peter ne pouvait pas s’en occuper, il ne le voulait pas.

Arrivé au cabinet, il vint à garer sa voiture sur le parking prévu aux effectifs de celui-ci. Il était assez réputé malgré sa jeunesse. Descendant de sa voiture, il se laissa aller quelque minute, fermant les yeux, il inspira et expira 3 fois afin de se détendre face à une grosse journée. Il prit quelques documents et rentra dans le cabinet grouillant de vie même à cette heure matinale de la journée.  Posant sa mallette sur son bureau, il se mit à regarder autour de lui avant de voir un dossier tombé sur son bureau en bois verni. Le prenant, il lut celui-ci avant de froncer les sourcils. Ce n’était pas le genre d’affaire qu’il représentait. Qu’est-que c’est ce cirque ? Pensa-t-il avant de se lever pour aller voir le  remplaçant de sa meilleure amie. Au bureau, il vint à entrer sans toquer. De toute façon, il ne s’attendait pas à grand-chose.

-Je ne fais pas ce genre d’affaires. Pourquoi m’as-tu collé une banale ? Demanda-t-il en regardant le dossier avant de lever les yeux pour voir Jenna assise à son bureau.

A la voir, un sourire vint à étirer ses lèvres. Il était visiblement heureux de la voir, reposée. Penchant la tête sur le côté tout en étant heureux de la voir car elle lui avait manquée surtout qu’à cause de son départ soudain, il avait dû s’occuper de ses enfants, cet été.

-T’es de retour, c’est cool, même super, tu vas pouvoir garder mes gosses, le week-end. Ils me font chier, je te jure, s’enquit-il avec humour mais néanmoins basé sur une sincérité étonnante. Malgré que je sois content de te revoir ici après le petit nain qui t’a remplacé, cela ne me dit toujours pas pourquoi j’ai cette affaire, ajouta-t-il avec humour.
AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Scott
Admin ღ Never a failure, always a lesson.
Nombre de message : 441
Age : 36
Date de naissance : 11/07/1982
Date d'inscription : 04/02/2018
Emploi/loisirs : Avocate chez Scott & Associates
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Kerry Washington ღ
Multicomptes : Lilianna, Gabriella & Soraya
Gifs : "A baby fills a place in your heart that you never knew was empty." ღ Tess


"It's you, it's always been you.." ღ Andrew


"I'm gonna dance on broken glass."


Lun 3 Sep - 13:15

❝ Someway, baby, it's part of me, apart of me. ❞
Can't I just turn back the clock? Forgive my sins, I just wanna roll my sleeves up and start again. I know that I messed it up time and time again. I just wanna roll my sleeves up and start again.
La journée a commencé assez simplement pour moi. Dès le levé, je pars prendre une douche afin d'émerger de ma nuit de sommeil. Je me sèche les cheveux, me les lisses, me maquille et m'habille. Bref, la normalité quoi ! J'ai prévu le coup, que ce soit des vêtements amples pour ne pas mouler mon ventre qui pousse et se fait sa place, n'ayant pas encore annoncé la nouvelle à tous mes proches. Forcément, j'ai passé les quatre premiers mois de ma grossesse à Honolulu et je me voyais absolument pas annoncer ça au téléphone. Cependant, je n'étais pas prête à rentrer plus tôt pour autant. Vient ensuite le moment pour moi d'avaler un bon petit déjeuner : pancakes maison et jus de fruit pressé. Je n'ai pas le choix que de changer un peu mes habitudes puisqu'avant, c'était café du levé jusqu'à ce que je rentre du boulot et après, j'ai toujours aimé boire un verre de vin minimum, ça dépend de la journée passée. Vu ma grossesse, je n'ai pas le choix que de changer ça mais je sais pertinemment que ça en vaut la peine. Je stresse légèrement de mon retour, c'est encore tout récent mais je suis aussi très impatiente de retrouver mon cabinet ainsi que mes employés qui sont aussi mes amis. Je tenais à arriver avant les autres, comme à mon habitude d'ailleurs. Après avoir ramassé la vaisselle que je mets dans le lave vaisselle, je sors de chez moi en m'assurant avoir fermé toutes les portes à clés. On est jamais trop prudent ! Je me rends ensuite jusqu'à ma voiture où je m'installe côté conducteur, démarrant la voiture.

Sur la route, je cède malgré tout à la tentation et je décide de faire escale pour m'acheter un décaféiné avant de reprendre le chemin vers le cabinet. Je gare finalement la voiture pas trop loin, rejoignant ensuite le bâtiment. J'y entre, le sourire aux lèvres. Je suis la première à arriver, ce qui me laisse un peu de temps seule au cabinet. Je prends place dans mon bureau que je n'ai pas vu depuis bien trop longtemps maintenant. Rien n'a bougé, heureusement. Je savais que je pouvais faire confiance à Noam là dessus. J'ai aussi pris le temps de distribuer un dossier à chacun de mes employés histoire qu'on se mette sérieusement au boulot, du mois pour les quelques semaines qu'il me reste à vivre. De toute façon, je n'ai pas prévu d'arrêter mon boulot tout de suite non plus, quitte à venir jusqu'à ce que j'accouche. Enfin, ça ne m'empêchera pas de me ménager pour autant. Je m'occupe moi-même d'un dossier, enfermée dans mon bureau. Je n'aime pas y aller à la légère, c'est tout ou rien avec moi et généralement, c'est plutôt tout que rien d'ailleurs. Et puis j'avouerais que le boulot m'a manqué. Pas bien difficile quand on aime ce qu'on fait. C'est motivant pour se lever le matin et aller bosser sans voir ça comme la pire des corvée existant sur la planète Terre.  Mes employés finissent par arriver au cabinet dont Peter, mon meilleur ami. Je n'ai constaté que sa présence dès le moment où il a ouvert la porte sans même frapper. Ça ne me surprend même pas avec lui, j'ai l'habitude. De toute manière, je suis quand même ravie de le revoir.

Tiens, Peter ! Moi aussi je suis ravie de te revoir. Lui dis-je assez ironiquement, restant assiste sans le quitter regard. C'est seulement après qu'il constate que je suis bien de retour et pour de bon cette fois. Je parviens finalement à apercevoir un sourire sur son visage, ça fait plaisir tiens ! Je lève les yeux au ciel en l'entendant finalement me parler de ses enfants.  Bizarrement, ça ne me surprend même pas de sa part. Peut-être parce que je le connais par coeur, c'est une possibilité. J'adore les enfants, c'est vrai mais quand même, il y a des limites. Après, j'avouerais que ses quelques erreurs m'ont servi de leçon. Je n'ai pas envie que mon enfant grandisse sans son père. Après, je sais aussi qu'il sera un bon père avec cet enfant à venir, ça facilite déjà la tâche. Parce que hors de ça, tu ne serais pas content de me revoir ? Je hausse les épaules, avant de rajouter simplement. Désolée de te décevoir, mais j'ai des plans pour ce week-end et je ne tiens pas à annuler.. J'ai aussi besoin de reprendre mes marques après quatre mois. Forcément, quatre mois loin de tout ce que j'ai connu depuis ma plus tendre enfance, c'est pas rien. J'ai besoin, pour mon bien personnel, de renouer le lien avec Andrew et de profiter un peu de lui. Surtout qu'il est le père de mon enfant à venir et maintenant que je sais ce que je veux réellement, je ne veux pas manquer ma chance. Eh bien... Pour changer un peu ? Lui dis-je en souriant légèrement en guise de réponse à sa fameuse question. En même temps, qu'est-ce que je pourrais lui répondre de plus que ça ? Pas grand chose.

(c) Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
It's always been you, I just want to be yours.

I'll meet you there at the altar as I fall down to my knees. Don't let me drown. So pull me up from down below 'cause I'm underneath the undertow. Come dry me off and hold me close.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 44
Date d'inscription : 31/08/2018
Emploi/loisirs : Avocat mais a une autre passion dans sa vie
Célébrité choisie : Robert Downey Jr ( avatar Cinderella)
Multicomptes : Aucun
Gifs :
Mer 10 Oct - 14:14

Peter & Jenna

Someway, baby, it's part of me, apart from me


Cela faisait si longtemps, si longtemps qu’il ne l’avait pas vu. Jena lui avait manqué cet été quand elle était partie loin du cabinet. Peter comprenait mieux que quiconque le besoin de prendre l’air, d’être loin des bureaux et des tribunaux. Hélas, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas pris des vacances alors qu’il avait largement les moyens pour se faire un road trip plus que sympa. Un jour peut-être qu’il prendrait de bonnes vacances à Cancun ou à Cuba. Enfin, il savait exactement quand il allait enfin prendre des vacances. Quand ses enfants seront assez grands pour ne pas vouloir aller avec leurs parents en vacance. Oui, il savait que c’était cruel mais quand il avait ses enfants, ils étaient tout simplement insupportables. Toujours en train de courir partout, de sauter, de demander et de poser des questions stupides du style « quand tu reviendras nous voir papa ? ». Père indigne, il l’était mais Peter trouvait qu’il avait tout de même assuré à leurs naissances. Pour subvenir à leurs besoins, il avait travaillé deux fois plus alors que Peter haïssait le cabinet dans lequel il travaillait. Un cabinet qui l’avait embauché parce qu’il était le major de sa promotion à Harvard. Où l’ambiance n’était pas bonne enfant comme dans celui de Jena. Bref, il avait tout fait pour ces enfants, tout donner. Après tout, il payait une pension alimentaire plus que conséquente chaque mois. Peter avait tout donné pour eux, sauf du temps et une présence. Il savait qu’il n’était pas un bon père et il l’assumait. Parfois, il regrettait de ne pas être assez présent pour eux car Peter avait vécu ça durant toute son enfance. Un manque d’attention totale de la part de son père. Alors, il tentait de les voir et il regrettait aussitôt cette décision. Ils étaient tellement excités quand ils le voyaient que Peter ne le supportait.

Pour conclure sur les vacances, cela serait quand les enfants seront grands et qu’il serait sans aucun doute grand-père. D’ailleurs, il ne savait pas quel genre de grand-père, il serait. Un grand-père content de voir ses petits-enfants et les gâter comme jamais il l’aurait fait avec ses enfants, créant par conséquent de la jalousie ou un grand-père qui viendrait voir ses petits-enfants de temps à autres, lors des fêtes. La deuxième option était sans aucun doute la plus plausible. Peter voyait très mal ses enfants de le pardonner. Peut-être qu’en leur expliquant qu’il avait été un enfant mal-aimé et que son père ne le regardait même pas, ils comprendraient ? Non, ils n’allaient pas le pardonner avec ce genre de choses parce qu’après tout il avait eu le choix. Bref, les enfants étaient un casse-tête qui occupait beaucoup trop ses pensées. Faisait-il la bonne chose ou la mauvaise ? Peut-être qu’il devrait passer plus de temps avec eux ? Il ne le savait et cela le rongeait. En même temps, quand il les voyait, c’était plus une corvée pour eux et généralement il les donnait à Jena pour s’en occuper ou à sa voisine pour qu’il parte se trouver une conquête ou faire la fête dans les bars ou boîte de nuit. Heureusement que Jena était là pour lui, qu’ils étaient les meilleurs amis sinon il ne serait pas comment il l’aurait fait sans elle. Il aurait peut-être fini alcoolique car il serait resté dans le même cabinet et aurait complètement éjecté ses enfants de sa vie, déjà qu’il était limite avec elle alors sans, il serait encore plus un mauvais père et beaucoup plus ivre en venant au travail. Bref, elle lui a énormément manqué surtout qu’il avait du se coltiner au moins 4 fois, ses enfants durant 2 mois.

-Tu m’as manqué, ma belle, comment vas-tu ? Demanda-t-il avec un petit sourire joyeux.

Il aimait plaisanter avec elle et sur le fait qu’elle surveille ses gosses pour lui. Peter eut un sourire et un petit rire.

-Bien sûr que oui, je serais content de te revoir, déclara-t-il. Je plaisantais Jena sur mes enfants, je ne vais pas les voir avant un bon moment, ajouta Peter avec un petit sourire.

Face à la réponse, il balança le dossier sur le bureau de Jena. Un dossier des plus simples. Fronçant les sourcils face à Jena. Il était diplômé de Harvard et Jena lui donnait une affaire digne d’une université ridicule que même un jeune avocat fraîchement diplômé pourrait gagner l’affaire. Il voulait quelque chose qui lui faisait prendre des risques, prouvant à quel point c’était un avocat chevronné mais ça, ce n’était pas possible avec une affaire pareille.

-Si tu veux vraiment que je change un peu, donne-moi quelque chose complexe à défendre pas un truc aussi facile et complètement débile. T’es au courant que je vais gagner à l’audience préliminaire ? Demanda-t-il en râlant et en allant s’asseoir sur une chaise en face d’elle.


AVENGEDINCHAINS
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: