Partagez|

Topic commun: Beach Party

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://when-i-come-around.forumactif.com
Admin
Admin
Nombre de message : 122
Date d'inscription : 10/12/2017
Mer 12 Sep - 19:30


Topic commun: beach party.

Holiday ? it will be so nice !

C'est la fin de l'été. Les étudiants reprennent le chemin des bancs de l'école, tandis que les fonctionnaires et autres bureaucrates attendent patiemment de revenir au boulot, nostalgiques des longues heures passées à discuter autour de la machine à café, à se raconter les weekends, entre collègues. Peu à peu, l'odeur de la crème solaire est remplacée par celle de l'encre, des ordinateurs et des méninges qui surchauffent pour d'autres. Seulement... un irréductible ne l'entend pas de cette oreille: Ryan Haggerty, star incontestée dont le nouvel album sera lancé dans les jours à venir, décide de faire continuer encore quelques temps cette saison estivale qui réchauffe les coeurs.

Pour se faire, il prévoit une grande fiesta sur la plage la plus proche, située à une heure de la ville. Au programme ? de la musique, bien sûr, mais aussi de l'alcool, des rires, des feux de camps, et j'en passe... D'autant que si vous êtes chanceux, vous pourrez très probablement croiser le jeune homme !

Une chose est sûre, ce weekend restera dans les mémoires; comme une occasion de faire de nouvelles connaissances et d'oublier la fin des vacances !

Quelques petites précisions sur le topic commun:

-afin de faciliter l'intégration de tout le monde, vous pouvez faire un résumé rapide de votre réponse à la fin de celle-ci sous [spoiler] -ce n'est pas obligatoire, mais toujours plus sympa pour ne pas perdre ceux qui arrivent en cours de route Smile-

-Il n'y a pas d'ordre de passage. Vous pouvez donc répondre dans l'ordre qui vous convient, autant de fois que vous voulez.

-Pas d'inscription nécessaire, n'hésitez pas à nous rejoindre quand vous le voulez !


codage par Magma.

Voir le profil de l'utilisateur http://when-i-come-around.forumactif.com
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modo ϕ And then we go back, this is the moment tonight is the night
Nombre de message : 248
Age : 30
Date de naissance : 19/06/1988
Date d'inscription : 29/01/2018
Emploi/loisirs : Auteur Compositeur Interprète
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Macklemore
Multicomptes : Tom Glisson
Mar 18 Sep - 18:14
Beach Party

Topic Commun
Septembre… Ce mois m’a toujours déprimé. Il est synonyme de tant d’évènements négatifs. La rentrée, la fin des vacances, de l’été, du farniente. Je n’oublie pas non plus les attentats du 11 septembre 2001. Évènement notoire également : le 16 septembre 1896, le Général Joseph Gallieni devient Gouverneur de Madagascar… Non, en fait, je rigole. Ça, on s’en fout royalement ! Je n’ai même pas la moindre idée de comment je sais cela. Je l’ai peut-être lu dans un livre à la bibliothèque de Laura, en l’attendant. Enfin, là n’est pas le sujet ! Il y en a marre de cette période déprimante ! Il est temps que quelqu’un, que je verrais un peu comme le roi de la fête, change tout cela ! Je dois prendre les mesures qui s’imposent !

J’ai alors convoqué ma manager à une réunion de crise afin qu’elle organise un énorme évènement sur la plage. Je lui notifie qu’il faut voir les choses en grand : boissons, bouffe, musique, déco, tout doit envoyer et donner envie de faire la fête. Il faut que tous les habitants de Washington aient envie de venir participer à cette fête gigantesque, où le maître mot serait l’éclatade. Oui oui, ce mot existe, je viens de l’inventer. Elle se chargera de trouver les fournisseurs pour tout ce qui est nourriture et alcool (et softs) et je me chargerai personnellement de l’ambiance. Je suis à Washington depuis très peu de temps et je veux que tout le monde voit quel genre de fêtard je suis.

Il nous a fallu un mois pour tout préparer. Nous avons du promettre des gros coups de pub à Coca-Cola et Smirnoff pour qu’ils daignent nous fournir en munitions liquides.  Mon portefeuille s’en est vu alléger de quelques milliers d’euros. Mais est-ce l’argent qui compte dans cette histoire ? Non non mes amis ! Seule la fête est importante. Et nous y sommes ! C’est le jour J. J’arrive sur les lieux bien avant tout le monde. Je suis tellement excité que je n’ai même pas pu écrire une seule ligne de la chanson qui clôturera mon futur album. Tout est en place. La sono trône sur une gigantesque scène de festival, cernée par d’immenses affiches publicitaires. De grandes structures en bois ont été monté afin d’allumer des feux de camp. Des guérites sont là avec de quoi se restaurer, tant en nourriture qu’en boissons. L’espace d’accueil est immense. Il y a de la place pour plusieurs milliers de personnes. Ca va être le feu !


Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Parrot
I'm a traveller
Nombre de message : 163
Age : 31
Date de naissance : 16/10/1987
Date d'inscription : 05/02/2018
Emploi/loisirs : Juge
Célébrité choisie : Bethany Joy Lenz
Multicomptes : aucun
Mar 18 Sep - 19:22
BEACH PARTY

L’été arrive à sa fin même si pour moi l’été n’a pas été aussi beau que les autres années. Je n’ai pas eu de vacances le boulot passe en premier ça n’a pas de prix. Les citoyens américains n’attendent pas l’été pour vouloir être jugée ou acquitté, entre les violeurs, les meutriers ou les délinquants, l’été n’est jamais de tout repos. Mais maintenant c’est le mois de septembre, la rentrée, les enfants vont rentrer à l’école les adultes vont tous à nouveau courir pour aller au boulot et emmener les enfants aux activités. Les affaires vont reprendre et je n’aurai plus de temps pour moi.

Alors ce soir, je décide de laisser le bureau et d’aller à l’encontre de mes principes. Je décide de participer à la soirée organisée pour cette fin d’année. Je connais que vaguement la star principale « Ryan Haggerty » j’en ai déjà entendu parlé ce mec est réputé pour se la péter. Je me lève du bureau d'angle qui remplis la pièce, j'éteins la lampe qui illumine les dossiers des différentes affaires traitées du moment. Mon sac sur l'épaule je claque la porte de mon bureau pour me diriger sur le lieu de l’événement qui a lieu à plus d'une heure de mon bureau mais cela vaut bien le coup, toute la ville sera présente.

Arrivée sur le lieu de l’évenement, les boissons coulent déjà à flots et la soirée risque de faire son plein de surprise Je décide d’y aller seule, je n’ai pas ou peu de contact avec mes amis au mieux ils seront présents et nous avons une chance de voir au pire ce sera l’occasion de faire de nouvelles rencontres. L’idée est de s’amuser. Je prend un verre dans un des nombreux bars : un sex on the beach. Je croise des milliers de personne. Certaines sont déjà bien alcoolisées. Je décide en attendant le concert de m’assoir sur le sable près d’un des feux de camps.

Nous entendons au loin de la scène les bruits des préparations des artistes, le branchement des micros et des enceintes qui vont faire résonner les notes de la star sur l'horizon.


Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lane Swanson
Weird people in the street
Nombre de message : 53
Age : 27
Date de naissance : 21/09/1991
Date d'inscription : 16/08/2018
Emploi/loisirs : Musicien
Célébrité choisie : Tyler Joseph
Multicomptes : Elli, Nate, Barney, Laura
Jeu 20 Sep - 12:10


Beach Party



Si on m'avait demandé, jamais au grand jamais j'aurais parié pouvoir sortir, boire un verre, ou faire toute autre activité qui aurait pu me faire prétendre à une activité sociale ce weekend là. En même temps, il fallait dire que la semaine avait assez mal commencé. Une réunion de crise m'était tombée dessus, où j'apprenais que j'allais également devoir remplacer mon collègue pour les rattrapages de mes élèves. Panique à bord. J'avais pas signé pour ça, moi, les mecs ! à la base, je devais seulement remplacer quelques jours, quelques semaines, tout au plus. Mais cela faisait aujourd'hui presque un an. Et encore, je n'avais jamais eu l'occasion de faire passer de partiels, encore moins de rattrapages, vous pensez bien. L'angoisse ! à ce rythme là, ils allaient pouvoir me titulariser, fissa ! ou bien me payer les heures au studio; ce qui, entre nous, m'aurait arrangé carrément plus qu'un bête poste dans une université où j'avais déjà perdu beaucoup trop de mon temps précieux en tant qu'étudiant, quelques mois plus tôt.

Toute la semaine, je m'étais donc arraché les cheveux, bataillant avec mon collègue, pour mettre au point le meilleur sujet possible, celui qui permettrait à mes élèves de ressortir le cours si bien préparé que je leur avais transmis avec passion tout au long de l'année, tout en leur permettant de donner leur point de vue sur le thème proposé. En clair... je faisais mon maximum pour qu'ils puissent remonter la pente et passer à l'année suivante, tentant de virer discrètement les questions pièges concoctées par monsieur Smith. Mon dieu. Il n'avait pas changé, celui-là. J'avais beau être de l'autre côté du miroir à présent, je ne pouvais m'empêcher de garder à l'esprit sa façon de casser les élève, ces "petits cons irresponsables et sans passion", comme il les décrivait si bien. J'étais probablement l'un des pires de ma promo à l'époque. Enfin... avec lui en tous cas. Et être aujourd'hui son collègue était comme un véritable pied de nez que j'avais le privilège de lui faire chaque matin.

Une fois le sujet terminé, les premiers élèves avaient donné leur oral, pour la majeure partie avec brio, ou du moins... avaient limité la casse. Les derniers, eux, passaient avec moi tout au long de la journée, et, ultimes retardataires enfin déguerpis, j'ai pris le chemin du retour. C'est à ce moment là, que je l'ai vue. L'affichette qui allait changer mes plans. Un évènement à la plage où j'avais rencontré Gaby quelques jours plus tôt, comment ne pas y aller ! au programme, de la musique, du monde, probablement de quoi boire et passer un bon moment... De quoi me faire oublier les heures interminables que je venais de me coltiner: Libéré, délivré, comme dirait l'autre...

Rentrant histoire de prendre une douche rapide et de me changer, j'ai ensuite sauté dans ma voiture, Gorillaz crachant à plein poumons, tout comme moi, qui tentais de fredonner leurs refrains, rappant même à la perfection certains passages de "feel good inc": le meilleur des entrainements, pour moi qui projetais de sortir ce foutu album, un jour où l'autre. Si je voulais que ça aie de la gueule, il fallait que je reste au top, coûte que coûte !

Une fois sur les lieux, j'ai garé ma voiture un peu en retrait, parcourant les quelques mètres qui me séparaient de la plage à pied. La musique, à mesure que j'avançais, gonflait comme le bourdonnement d'une ruche de laquelle on s'approche. Peu à peu, le monde commençait à arriver en masse. Moi ? je m'imaginais sur cette scène. Les basses déformant le torse, mon ukulélé, mon piano. Quelques spectateurs, aussi, bien évidemment. Pas des caisses, au début. Juste quelques uns, histoire de dire que finalement, le son que l'on fait est écoutable, qu'il faut continuer sur cette voix. Et puis...
Une voix me ramena brutalement à la réalité. C'était un technicien, s’époumonant après moi depuis cinq bonnes minutes environ, des barres métalliques à ses pieds

- Il va se la bouger, sa face de phasme où il n'a pas assez de muscles pour avancer, l'avorton ?


Laissant de côté mon gobage de mouche, j’ai fait quelques pas de côté, avant de me mettre en quête d’une buvette : c’est que ça donnait soif, de se faire insulter !  


KoalaVolant
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis Parker
Weird people in the street
Nombre de message : 36
Age : 28
Date de naissance : 18/06/1990
Date d'inscription : 18/09/2018
Emploi/loisirs : Médecin à l'hopital
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Natalie Portman (Yumita sur PRD)
Multicomptes : x
Dim 23 Sep - 16:19
Beach party


Dernier weekend de vacances pour Aelis avant de retourner à l'hôpital s'occuper de ses patients. Si elle adore son boulot et se démène pour lui pratiquement tout au long de l'année, elle s'autorise quand même pratiquement un mois de vacances en août pour se reposer et penser un peu à elle. Si elle a gardé un rythme plutôt soutenu - lever à 9h et coucher à minuit, en s'occupant toute la journée et restant tranquille le soir - elle apprécie de passer de temps en temps sur la plage pour prendre le soleil et laisser la vie qu'elle abrite la prendre.

C'est le cas ce soir ; il est prévu une fête, sortie de l'esprit du chanteur Ryan Haggerty, sur la plage pour prolonger l'été avant la rentrée officielle et pour préparer les gens à la sortie de son album, prévu pour les semaines à venir. L'occasion rêvée pour Aelis d'aller se détendre une dernière fois avant de retrouver l'hôpital et ses patients. Elle avait vu l'affichette annonçant l'événement sur les poteaux près de chez elle, autant en profiter.

Elle se prépare donc en enfilant une tenue encore estivale : un short en jean, un débardeur noir, ses lunettes de soleil sur le nez, un petit gilet pour le soir... Bref, de quoi passer pour une jeune femme normale un soir de fête pour un lancement d'album. Dès qu'elle est prête, elle attrape ses clés, ferme la porte et démarre la voiture, en espérant ne pas avoir trop de monde sur la route et trouver une place pour se garer. Dès qu'elle trouve une place, après quelques temps de conduite, elle s'y engouffre et se dirige ensuite vers la plage, marchant tranquillement, voyant l'installation de la fête en cours.

Il y a du monde sur la plage déjà, mais Aelis réussit à se frayer un chemin jusqu'à une buvette, où elle demande un mojito avant de poser son regard sur la foule. Elle espère que cette soirée sera une réussite, mais pas de raison particulière de craindre quoi que ce soit vu le dispositif de sécurité qui semble prévu.


HRP:
Je m'incruste sur l'invitation de Rose, j'espère que mon post convient
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Weird people in the street
Nombre de message : 20
Age : 28
Date de naissance : 27/04/1990
Date d'inscription : 18/09/2018
Emploi/loisirs : Prof
Habitation : Un petit appartement
Célébrité choisie : Aaron Paul
Multicomptes : Aucun
Lun 24 Sep - 19:05
J'allume ma cigarette, une énième, j'aspire le tabac avec plaisir, la sensation de manque reflue comme la marée, je ne supporte pas manquer de nicotine. Tant pis pour les risques de cancer et baisse de capacités physiques et mentales. Je ne peux plus me passer de goudron, ça m'aide à réfléchir, à y voir clair. A croire que je suis la Pythie de Delphes qui se drogue à la graine de pavot pour apercevoir un futur incertain. Heureusement, je ne suis pas un devin, je suis professeur. Et pour mon plus grand plaisir, je suis de nouveau sur les rails, je hais les vacances d'été, j'ai la sensation de stagner, d'être bloqué dans une boucle temporelle, je vis et revis le même jour sans que jamais, je puisse en sortir. Parce que oui, c'est ça mon souci. Je suis une pile électrique, vivre dans mon appartement qui ressemble plus à rien depuis des lustres, ce n'est pas bon pour le moral.

Je suis sûrement le seul qui se réjouit de la fin de l'été, tout ce que je veux, c'est croiser mes étudiants, leur apprendre de vraies valeurs ... comme le respect. Je suis dans un lycée réputé difficile à cause du faible taux de réussite, si bien qu'il est considéré comme le cimetière de la réussite, je mords violemment ma clope, en arrivant ici, les gosses sont démotivés, ils se sentent déjà au fond du trou. Moi, ça m'énerve. On peut s'élever dans la société, il faut simplement avoir la foi et l'envie, rien ni personne ne peut écraser la volonté. Je regarde le ciel, en me demandant si l'ancien délinquant que je suis peut les aider, après tout, mieux que quiconque, je sais ce que c'est la descente aux Enfers. Autant montrer la voie, voir que tout n'est pas noir dans ce monde, il y a des privilégiés, c'est vrai, mais pas que.

Je regarde mon portable, apparemment, il y a une grande fête sur la plage ce soir ... pourquoi ne pas en profiter pour voir de nouvelles têtes ? En plus, je ne risque pas de tomber sur des collègues qui m'insupporte ... j'ai bien envie de conter fleurette (enfin, dans mes rêves, vu que je suis incapable de rester sérieux en face d'une femme) mais l'idée de boire une bière avec l'océan comme paysage, c'est étrangement bucolique, mais j'adore ça. Je me lève et regarde autour de moi,  en plus, demain je ne travaille pas dans la matinée, je pourrais cuver ... normalement.

J'arrive et il y a déjà du monde, décidément, ça risque d'être une fête vraiment sympa ici !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ☽ Oiseau de nuit
Nombre de message : 315
Age : 27
Date de naissance : 18/08/1991
Date d'inscription : 28/01/2018
Emploi/loisirs : Médecin aux yeux de son père, comédien et amuseur de galerie aux yeux du monde
Célébrité choisie : Pierre Niney
Multicomptes : Nathan, Laura, Lane, Barney
Gifs : Rêve comme si tu vivais éternellement, vis comme si tu allais mourir aujourd'hui



Proteste,



Aime,



Panique,



Mais surtout...


Ven 28 Sep - 14:16


ce sera surtout l'occasion de rencontrer le gratin Cairote.- Et non pas le gratin de pommes de terre !
Nan, parce que ça ressemble à carotte, Cairote. Le. le légume, puisque vous avez dit gratin. Gratin de pommes de terre. C'est, c'est une astuce. △
Everyone
Ma semaine avait été jalonnée de répétitions, textes à apprendre, et autres peaufinements dans les moindres de mes gestes. Je devais penser Gatsby. Respirer Gatsby,manger Gat… non. Ca, ça s’appelle du cannibalisme, et étrangement, ce n’était pas franchement bien vu par la société … Et par moi, également. Après tout… il paraît que la chair humaine a goût de poulet ! Alors pourquoi ne pas se contenter de manger des volailles, tout simplement ? Pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple ?

Enfin. Trêve d’égarements. En sortant du cours auquel je participais ce jour là, une affiche avait accroché mon regard : une grande fête sur la plage avait été organisée pour fêter le lancement du nouvel album de Ryan. C’était donc ça, ce « truc de ouf top secret » dont il n’arrêtait pas de nous rebattre les oreilles sans pour autant pouvoir trop en dire ?

Un sourire amusé se dessina sur mon visage. Ce serait la parfaite occasion pour moi de pouvoir prendre l’air. J’avais beau adorer jouer la comédie, me cacher derrière un personnage, j’avouais volontiers que parfois, pouvoir être moi-même me manquait. Et le temps d’une fête, j’avais enfin le loisir de me couper de mes obligations.

Rentrant chez moi histoire de me changer et de récupérer ma voiture, j’ai ensuite filé comme l’éclair, avalant les quelques kilomètres qui me séparaient de cet évènement. Une fois arrivé, j’ai retiré mes chaussures. Je détestais marcher en baskets dans le sable, parce qu’il s’infiltrait absolument partout. Comment c’était possible, d’en avoir jusque dans les chaussettes, bordel ?!

Et suivant le sentier, j’ai marché jusqu’à la scène que les techniciens montaient. Ils avaient du pain sur la planche. Certains, même, couraient, tant ils étaient à la bourre. D’un certain point de vue, je les plaignais.

Au loin, j’ai aperçu le grand manitou de la soirée, aka @Ryan Haggerty, que j’ai fini par rejoindre, histoire de le saluer :

- Wow. Toi au moins, on peut dire que tu vois les choses en grand ! Comment est-ce que tu vas ?

©BESIDETHECROCODILE
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

La vie n'est qu'une escale et ton corps n'est qu'un emprunt


Tu te plains, mais pense à la mort parce qu'elle est encore pire, grosse galère, on escaladait les grilles des immeubles afin de s'caler dans les cages d'escalier pour dormir...On était ensemble pour la mettre à l'envers dans tous les endroits pour ves-qui la sécurité, faut du sang froid, je sais le vide que ça laisse en toi; sans ma plus fidèle amie, je serais sûrement sans toit

(code northern lights.)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Parrot
I'm a traveller
Nombre de message : 163
Age : 31
Date de naissance : 16/10/1987
Date d'inscription : 05/02/2018
Emploi/loisirs : Juge
Célébrité choisie : Bethany Joy Lenz
Multicomptes : aucun
Sam 29 Sep - 15:47
BEACH PARTY

Je m'amuse avec le sable fin sur lequel je suis assise. Je fais couler chaque grain de sable entre mes doigts jusqu'à qu'ils rejoignent le tas de sable qui m'entoure. Les bruits de préparation du concert résonnent dans mes oreilles, s'ajoute à ça des rires, des cris de joie de retrouvaille et même des chants. Les gens sont heureux d'être là et ça se voit.

Autour de moi des gens arrivent et je m'amuse à regarder chaque tête inconnues ou non. Je sirote mon cocktail quand j’aperçois au loin aller vers la scène, Mr Collins le jeune homme qui s'est retrouvé nu en pleine ville et dont j'avais dû juger la condamnation. Une personne fortement alcoolisée perd l'équilibre et tombe devant moi. Je me lève pour essayer de l'aider à se relever sans grand succès mais ses amis arrivent sur place. Je décide donc de me retirer et de retourner vers la foule peut pour espérer de voir des têtes connues car j'avoue que là je m'ennuis.

Je me faufile entre la foule qui commence à s’agglutiner devant la scène pour admirer le merveilleux Ryan. Je continue de marcher en  essayant de tout faire pour ne pas faire tomber mon verre sur quelqu'un. Mais alors que je regarde à droite un groupe s'amusant à faire une grande pyramide je trébuche dans le pied de quelqu'un. Mon verre finis par terre, c'était à prévoir. Je me relève doucement et pour finir à genoux et récupérer mon gobelet pour le jeter. J'entend mon nom je lève la tête à droite, à gauche et je crois reconnaître une silhouette qui ne m'est pas inconnue. Je me lève rapidement pour trouver cette personne qui m'appelle et là je reconnais Aelis. C'est une très grande amie d'enfance, mais notre vie d'adulte ne nous facilite pas la tache pour nous voir.

Je m'approche d'elle "Heeey ! Aelis !!!!!!!" Je le serre dans mes bras de toutes mes forces. Je suis heureuse de la retrouver ici sur cette plage pour cette belle soirée qui s'annonce. "Qu'est-ce que tu deviens ? Ça fait un baille ? Tu es venues seule ici ?" Je me rencontre que je lui fais subir un véritable interrogatoire de police, déformation professionnelle. "Excuses moi de te poser autant de question mais je suis tellement heureuse de te voir."
Spoiler:
Résumé :  Rose qui est venue seule à cette soirée, rencontre Aelis une très grande amie qu'elle n'a pas revu depuis longtemps. Avant cette rencontrer elle en a perdu l'équilibre et son verre dans la foulée.


Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin φ Nothing suits me like a suit
Nombre de message : 179
Age : 36
Date de naissance : 13/08/1982
Date d'inscription : 07/02/2018
Emploi/loisirs : Directeur du casino
Habitation : Un grand loft digne d'un show room Ikea,
Célébrité choisie : Neil Patrick Harris
Multicomptes : Elliott, Lane, Laura.,Nathan
Gifs :
Les amoureux qui s'bécottent sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics


En s'fouttant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes


Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics


En s'disant des "Je t'aime" pathétiques
Ont des p'tites gueules bien sympathiques
Mar 2 Oct - 18:05


Sorry for party rocking
We built this city of rock and roll △
Everyone
Bon dieu, ce que les riches pouvaient être compliqués. Il leur fallait toujours… les derniers vêtements du créateur en vogue, un téléphone hors de pris et des tonnes de bijoux -d’ailleurs, je me posais souvent la question : comment ces femmes pouvaient elles passer les portiques de sécurité des aéroports sans sonner?!-  … très peu pour moi ; j’avais beau dépenser 16 blindes dans mes costumes sur mesure, je restais cependant ce même être plein de raffinement et frappé par la grâce,  l’homme idéal dans toute sa spl… AHAHAH Ne me dites tout de même pas que vous m’avez cru ?! Si ? Normal. Je suis également un excellent orateur. Et que ceux qui ne me connaissent pas l’impriment tout de suite : JE SUIS ENORME.

Laissant mes riches à leurs soucis de riches, aux bons soins de mon bras droit qui s’occuperait du casino et de nos clients jusqu’à mon retour, j’ai décidé de sortir, prendre du bon temps. Au programme ? Une fête sur la plage. L’occasion parfaite pour moi de dépoussiérer l’un des classiques de mon Playbook : le vacancier Australien. Le temps de cette fête, j’allais remiser mon costume -de toutes façons, je l’aurais abimé, avec le sable… plutôt mourir que de souffrir cette vision d’horreur-., privilégiant ainsi un t-shirt sans manches blanc rayé noir, et un short beige, sans oublier, bien évidemment, mes lunettes de soleil, indispensables pour ce tour. Et comme j’avais encore ma dignité, je ne pouvais pas imaginer un seul instant de mettre des tongs ou autres sandales à scratchs ou mocassins à glands. Dans ce genre de situations, mieux valait rester nus pieds. De toutes façons, ça allait très bien avec ce rôle.

Une fois sur place, j’ai mis mes lunettes de soleil sur mon nez, ce qui me permettrait, en plus de me donner un style certain, de pouvoir mater en toute impunité. Et après avoir rapidement regardé tout autour de moi, j’ai décidé de me rendre, comme tout le monde, au pied de la scène. A vrai dire, je ne connaissais que de nom l’artiste qui organisait tout ça. Il avait vu les choses en grand, c’était le moins qu’on pouvait dire !

Là,  j’ai scruté l’horizon avec attention, espérant rencontrer des têtes connues...

©BESIDETHECROCODILE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Kooks
Weird people in the street
Nombre de message : 56
Age : 38
Date de naissance : 13/02/1980
Date d'inscription : 03/06/2018
Emploi/loisirs : Professeur de chant/ Vice Prez' des Sons
Habitation : West ABQ
Célébrité choisie : Robbie Williams
Multicomptes : Elliott,Barney,Laura,Lane
Gifs : Guess being young is such a crime,
You're half a million everytime



It's Just me and you
My yesterday's so far away



Don't wanna go, I wanna stay
Nothing left to lose my Friend



Crazy days, but you'll get me through
And here I'll stay, holding onto you




Lazy days... calling to you
Come out to play, the future lies with you...


Mer 3 Oct - 16:51


The only music I know is the massive drum in my head
Burns like the sun△
Everyone
Rien de spécial de prévu pour cette journée. Hope était chez la nounou, et j’avais quartier libre : j’avais tellement avancé mon taff à l’école de musique qu’il ne me restait plus qu’à bailler aux corneilles jusqu’à l’arrivée du jeune prodige -un gamin de quatorze ans tout au plus, boutonneux et agaçant au possible : le genre à se prendre pour un cador alors que la réalité était toute autre ; j’aurais d’ailleurs du penser à donner la facture de boules Quiès à ses parents, tant l’écouter jouer et chanter était insupportable...- S’en suivit une envie de mourir instantanée, qui dura le temps où il m’honora de sa présence, soit environ deux heures. Heureusement pour moi et mon système nerveux, il était le seul gamin que je devais recevoir, aujourd’hui.
Je rentrais chez moi, pris une douche et me changeais ; fis une halte rapide dans mon bureau et constatais avec une joie non dissimulée que j’avais également terminé tous les préparatifs de mon prochain coup, digne d’Arsène Lupin. Le monde s’offrait à moi, et j’avais une idée très précise de ce que je voulais faire : prendre l’air, voir du monde. Peut être même, qui sait, sortir légèrement de ma carapace de personne renfrognée. Bon, je n’allais pas finir tout sourire à chevaucher l’arc-en-ciel. Mais tout de même. Je me souvenais de ces soirées passées à Phoenix, la rencontre avec Ann’, le groupe humilié et tout ce qui s’en suivit. Les soirées de plus en plus fréquentes avec la jeune femme, jusqu’à ce que, sans crier gare, le « coup d’un soir » ne se transforme en coup régulier. Elle était bien, ma vie là-bas. Parfois, je me demandais encore comment les choses avaient pu capoter ; et surtout… comment les irons, aussi bêtes qu’ils étaient avaient réussi à comprendre mon double jeu.
Souriant en repensant à ma rouquine, je me dirigeais vers ma voiture qui m’emmènerait jusqu’au lieu du crime : THE place to be. Et surtout, le meilleur moyen pour moi de cirer les pompes de mon ex-poulain, une fois de plus.
Une fois sur les lieux, j’ai dévalé la dune de sable, avant de le chercher du regard. Personne. Ou justement… si : trop de monde pour pouvoir le voir. Alors j’ai pris le parti de m’avancer vers la scène, où il finirait bien un jour ou l’autre par ramener ses fesses. Et là, ce serait à moi de jouer.

©BESIDETHECROCODILE
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Benett
Admin ๑ Like a libraryworm
Nombre de message : 161
Date d'inscription : 01/02/2018
Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Habitation : Un grand loft with mister Haggerty
Célébrité choisie : Carly Rae Jepsen
Multicomptes : Elliott, Barney,Lane,Nathan
Gifs : Tombés d'en haut comme les petites gouttes d'eau que j'entends tomber dehors par la f'nêtre quand je m'endors le coeur en fête


Poseur de girouettes du haut du clocher donne à ma voix
La direction par où le vent fredonne ma chanson


Tombé sur toi, tombé en pamoison, avalé la ciguë goûté le poison qui tue


L'amour, l'amour encore et toujours

Mer 3 Oct - 16:59


while barry shoulders under the rain break a loose and follow the sun
making love and do it again△
Everyone
S’il y avait un truc qui me manquait de ma vie d’avant ? c’était sans hésiter les soirées, les fêtes, et autres évènements incriminant de la bonne musique, des gens cools et beaucoup d’alcool. Il fallait dire que ma vie à Seattle se résumait à vivre ce genre de choses tous les soirs, ou presque. Souvent, Kurt et moi finissions arrachés : moi guillerette, lui à deux doigts du coma éthylique. On avait probablement dépassé le seuil une fois ou deux. Mais à vouloir brûler la bougie par les deux bouts, l’irréparable s’était produit. Bien évidemment, ma vie sans Kurt était beaucoup moins drôle, les premiers temps. Heureusement, Ryan avait été là, comme toujours. Parfois, j’avais l’impression qu’il était là depuis le début.

Et puis il y eut notre emménagement à Toronto, ma volonté de réussir et les soirées se faisant beaucoup plus rares… Pas inexistantes, seulement plus raisonnables. Il était loin, le temps où je devais rentrer chez moi sans bruit, voyant double et chantant la Cuccaracha avec une conviction et un sérieux déconcertants. Être raisonnable finalement, avait du bon parfois.

Mais ce soir, j’étais bien décidée à faire une exception. Ryan sortait son album, et je crois que je l’avais rarement vu aussi préoccupé. Et il y avait de quoi ! Car en plus de l’écriture et de l’enregistrement de ses chansons, il avait également trouvé le temps, je ne savais comment, d’organiser tout ça d’une main de maître. Bien évidemment, comme à son habitude, il avait fait les choses à son image : au programme, exubérance, folie, énergie, mais surtout…. Beaucoup d’amusement et de générosité. Je n’étais sans doute pas objective, mais à en juger par les gens qui déboulaient en masse, je pouvais deviner que la soirée était prometteuse. J’avais hâte que tout soit en place et qu’on annonce le lancement officiel des activités :

Que la fête commence !

©BESIDETHECROCODILE
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
(c) ciitroon

We made a promise to never get old
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis Parker
Weird people in the street
Nombre de message : 36
Age : 28
Date de naissance : 18/06/1990
Date d'inscription : 18/09/2018
Emploi/loisirs : Médecin à l'hopital
Habitation : Une maison à West End
Célébrité choisie : Natalie Portman (Yumita sur PRD)
Multicomptes : x
Ven 5 Oct - 19:50
Beach party

Installée à la buvette, Aelis pose son regard sur la foule. Plus le temps passe et plus elle a l'impression que celle-ci grossit à vue d’œil ; tant mieux, d'un côté, ça signifie que le succès est et sera là. De l'autre... Si elle ne se tient pas, les accidents peuvent très bien arriver en cascade, et Aelis espère qu'il y a des postes de secours dans la zone pour pouvoir intervenir en cas de besoin. Heureusement, elle en repère quelques-unes, donc ça devrait aller.

Et puis, alors que son regard vagabonde sur les visages, il y en a un qui lui est familier. Elle attend quelques instants, histoire d'être sûre, avant de l'appeler :

Rose !

Rose Parrot, son amie d'enfance, qu'elle n'avait pas vue depuis des lustres, leur vie d'adultes très investies dans leurs boulots respectifs les empêchant de se voir régulièrement. La jeune femme attend sagement que son amie la rejoigne pour la serrer fort dans ses bras alors que Rose l'assaille de questions :

Heeey ! Aelis !!!!!!! Qu'est-ce que tu deviens ? Ça fait un baille ? Tu es venues seule ici ?Excuses moi de te poser autant de question mais je suis tellement heureuse de te voir.

Moi aussi, Rose, depuis le temps, répond Aelis en souriant alors qu'elle s'écarte un peu de son amie après le câlin de retrouvailles. Bah écoute, je travaille toujours à l'hôpital, et toi ? Toujours au service de la justice ? Et oui, je suis venue seule, je ne pensais pas te trouver là.

Elle avise de nouveau la foule avant de reprendre :

Hé bien, y a du peuple, j'espère que tout se passera bien...

Puis elle se tourne vers Rose en souriant :

Vas-y, raconte-moi tout depuis la dernière fois ! Ça remonte à quand d'ailleurs ?


HRP:
Aelis a retrouvé Rose, son amie d'enfance, et engage la conversation avec elle pour rattraper le temps perdu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modo ϕ And then we go back, this is the moment tonight is the night
Nombre de message : 248
Age : 30
Date de naissance : 19/06/1988
Date d'inscription : 29/01/2018
Emploi/loisirs : Auteur Compositeur Interprète
Habitation : Albuquerque
Célébrité choisie : Macklemore
Multicomptes : Tom Glisson
Lun 15 Oct - 18:33
Beach Party

Topic Commun
Washington arrive par vagues sur la plage. Perché sur une enceinte, les mains sur les hanches, bandana noué sur la tête, j’admire toutes ces têtes venues spécialement pour me voir. Je suis impatient que le show commence, que tous ces vacanciers dansent au rythme de ma musique en me regardant avec des yeux plein d’amour pour moi. J’entends une petite voix au bas de l’enceinte. C’est mon poulain, la tête d’affiche de ma toute première pièce de théâtre : Gatsby le Magnifique. Je descends de mon perchoir pour le saluer. Je passe un bras par-dessus son épaule pour prendre de ses nouvelles.

« Comment ça va, vieux frère » ? Il me flatte en louant mon travail. Il a raison. Je me suis donné sans compter pour cet évènement. Mais que ne ferai-je pas pour faire la fête ? Washington mérite cela ! Cette ville fourmillant d’infatigables travailleurs mérite de s’évader du quotidien, de laisser de côté, le temps d’une soirée, dossiers comptables, plaidoiries interminables ou encore opérations à cœur ouvert. Je file un badge VIP à mon ami afin qu’il puisse accéder aux coulisses et surtout, SURTOUT, qu’il puisse boire en illimité, et ce à mes frais. « Amuse toi bien mon ami. Mais attention ! N’oublie pas demain matin. Répèt’ à 9h30 » !

J’entends ensuite un de mes techniciens brailler après un homme qui est figé sur place. Je constate que ce dernier fixe la scène avec un regard émerveillé, presque envieux. Si je n’avais pas l’esprit tordu, je pourrais penser qu’il a envie de faire l’amour à ma scène. « Excuse-moi p’tit, tu peux pas rester là. Faudrait pas que tu te fasses embrocher par une de ces brutes de techniciens ». Mais il n’est pas décidé à bouger. Après un court échange avec lui, j’apprends qu’il rêverait faire de la musique. Je prends note. Je lui demande son nom, qu’il me donne. Je lui annonce que je dois monter sur scène, le laissant à sa contemplation fascinée.

Je grimpe sur la scène et me dirige vers le micro. « Ahem-em. Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, je vous ai réuni ici ce soir… Non, non, non, je rigole ! Bonsoir Washington ! Je suis comme un fou ce soir ! Je suis heureux de tous vous voir ici. Merci d’avoir répondu à mon appel ! La soirée va pouvoir commencer. Comme vous avez du le remarquer, vous avez tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée. Les stands de nourriture sur votre gauche, ceux de boissons sur votre droite ! Et au centre de tout cela… MOI ! Trêve de plaisanterie, voici celui qui va entamer la soirée sur cette scène, veuillez applaudir le jeune @Lane Swanson » !



Résumé:
Ryan monte sur scène pour lancer la soirée. Après un discours très Ryanesque, il laisse la place à Lane Swanson


Voir le profil de l'utilisateur

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Parrot
I'm a traveller
Nombre de message : 163
Age : 31
Date de naissance : 16/10/1987
Date d'inscription : 05/02/2018
Emploi/loisirs : Juge
Célébrité choisie : Bethany Joy Lenz
Multicomptes : aucun
Dim 21 Oct - 14:34
BEACH PARTY

Cette soirée commençait tranquillement, j'hésitait même à partir quitte à louper la star du jour Ryan Haggerty et heureusement je suis tombais, c'est risible dit comme ça puisque dans la bataille j'avais perdu mon verre et je m'étais étalée devant tout le monde. J'entendais les rires des gens déjà bien bourrés en résonance mais mes pensés se tournait plutôt vers Aelis que j'avais aperçu dans ma chute. Je ne l'avais pas vu depuis une éternité nos parents avaient subis de nombreux changements de leurs vies respectives et les vacances entre amies avaient pris fin. Je me souviens le jour où mes parents m'ont dit que c'était finis les vacances avec Aelis j'avais dû crier et hurler pendant toute une soirée seule la nuit avait pu me calmer. Depuis ce jour je n'avais pas oublié Aelis mais pour autant ma vie avait pris une tournure compliquée et à aucun moment je n'avais pris le temps de la recontacter.

Nous nous étions échapper un peu de la foule afin de pouvoir respirer et fêter nos retrouvailles. Je m'approche du bar afin de pouvoir recommander un verre puisque mon précédent avait franchis le sol aussi rapidement que mes fesses. Aelis me demanda comment j'allais depuis le temps elle souligna d'ailleurs qu'elle ne se souvenait pas de la dernière fois. Je remontai dans mes pensées mais j'avoue que j'avais du mal à remettre une image sur notre dernière rencontre. Il s'était passé bien trop de temps et d'évenement pour pouvoir s'en souvenir.

"Je vais bien ma vie se résume beaucoup au travail mais ça va. Je suis juge au tribunal washington et je m'éclate même si je t'avoue que ce n'est pas toujours rigolo d'entendre ses femmes et ses hommes qui ont tout perdu. Et toi alors, comment vas-tu ? Tu vie à Washington depuis longtemps ? Ca doit remonter car effectivement je ne me souviens pas vraiment de notre dernière rencontre, surement une des dernières vacances ensemble. "

Je répond quelque peu gênée. Je trouve ça quelque peu dramatique de ne pas se souvenir de notre dernière rencontre. C'est triste et cela me fait prendre conscience que travailler c'est bien mais il ne faut pas s'oublier ni oublier ses amies. De jour en jour je me rend compte que j'ai éloigné de nombreuses personnes de mon entourage. Il fallait que je reprenne en main ma vie mais pour le moment je voulais profiter de mon amie.

Un bruit de fond me coupai de mes pensées, c'était finalement la star du jour souhaitait enfin montrer le bout de son nez. A la vue du beau blond les gens commençaient à crier. Finalement ce n'est pas lui qui reste sur scène mais une autre star Lane Swanson moins connu mais je crois avoir déjà vu quelques affiches avec son nom dans la ville de Seattle.

J'applaudis les deux stars au même titre que les centaines de personnes ou milliers de personnes présente sur cette plage. Puis je me retourne vers Aelis et je rajoute : "Tes parents vont bien ? que deviennent-ils ? Puis je complète "Ecoute Aelis, je tenais à te présenter mes excuses pour le temps passer sans nouvelles, tout n'a pas était simple dans ma vie et j'en ai oublié l'essentiel surtout quand je pense aux moments passés ensemble." Je prend une gorgée de mon verre afin de me ressaisir et dans le rythme de la musique qui commence à résonner dans mes oreilles.

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
❝ Contenu sponsorisé ❞
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» - TOPIC COMMUN 4 □ HENRY & CAT ENGAGEMENT PARTY.
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: