Partagez|

Castaway | Alexanne ♥

avatar

Raphaël Laplace

Admin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bièreAdmin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bière
Nombre de message : 11
Date d'inscription : 10/01/2018
Ven 26 Jan - 11:29
« La vie est une pute, les gens sont méchants, tire toi de cet enfer !» voilà, ce que j'avais envie de dire au monde entier depuis quelques temps. Bientôt trois ans, maintenant. Trois ans que mes amis étaient morts, et qu'ils m'avaient sauvé la vie, alors que je m'étais caché parmi leurs corps sans vie. C'était là le déclencheur de mon épopée. J'ai fait mes valises peu après, pour ne pas dire immédiatement, et j'ai tout abandonné. Alexanne en faisait partie, de ce grand « tout ». Et quelle ne fut pas ma surprise, de la retrouver ici ! Je me suis senti con. Détestable. Et je l'étais probablement. Pourtant, on a réussi à se reparler, malgré tout. Dire que nous sommes de grands amis serait mentir, mais dire que nous sommes de grands ennemis serait de la mythomanie aussi. Elle me supporte. Enfin je crois. Je dirais que son poing n'a peut être plus envie de venir cotoyer de près mes dents. Et ce n'est pas si mal, quand on y pense !

Pourtant, dans mes moments de rare sobriété, je pensais à elle. En réalité, je pensais à elle tout le temps. Sa présence dans ma tête me protégeait de ma solitude, qui me bouffait, me foutait la trouille. Parce qu'au fond, j'étais intimement convaincu que j'allais finir seul, pour le restant de mes jours.

Ressassant des souvenirs heureux de notre vie passé, j'ai pris mon chapeau, de la monnaie, et ai filé en ville . Il me fallait des clopes. Mais traînant sur mon portable, j'ai cogné quelqu'un. Et lorsque j'ai relevé les yeux… Je les ai immédiatement écarquillés, stupéfait :

-Alex ? J'suis désolé… j'étais ailleurs.

Et l'aidant à se relever :

- Tu vas bien j'espère ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alexanne C. Dennings

Admin ღ Keep believing and never give up.Admin ღ Keep believing and never give up.
Nombre de message : 18
Age : 33
Date de naissance : 26/02/1984
Date d'inscription : 12/12/2017 Emploi/loisirs : Professeur de littérature
Habitation : une maison dans Midtown Albuquerque
Célébrité choisie : Stana Katic
Multicomptes : Angela, Daniella, Anaïs, Jenna & Annabelle
Gifs :
Lun 29 Jan - 16:59
CastawayRaphaël & AlexanneJe m'habitue de mieux en mieux à ma vie ici, à Albuquerque. C'est vrai que ça change énormément de ma vie d'avant mais mon Dieu, ça me plaît tellement ! J'ai laissé des mauvaises choses derrières moi, d'autres m'ont poursuivies jusqu'ici, comme Raphaël. C'est par le plus grand des hasard que nous nous sommes retrouvés ici. Lui qui s'est presque fait passé pour mort, qui a tout quitté sans même m'envoyer un message. Moi qui pensais qu'on était bien, qu'on était heureux... Mon Dieu, mais quelle quiche je fais ! Moi qui osais m'imaginer un futur avec lui, je me suis trompée sur toute la ligne. Ça a été douloureux, j'ai longtemps eu l'envie de lui mettre mon poing en plein visage ou alors, beaucoup moins violent, j'ai voulu lui dire ses quatre vérités pendant quelques mois après nos "retrouvailles" si on peut appeler ça ainsi. Il l'aurait mérité mais je n'ai rien fait de tout ça. Maintenant ? Je m'y fais... J'ai pas trop le choix. Le mal est fait quoi qu'il en soi. Qui plus est, j'ai pas envie de m'apitoyer sur mon sort alors que je vis malgré tous de très beaux moments.

Je préfère me concentrer sur les beaux moments, ceux qui me font sourire ou rire. Ceux qui me rappellent mon passé mais ceux aussi qui resteront graver en moi. Pourquoi voir le verre à moitié vide quand on peut le voir à moitié plein ? C'est stupide, enfin, je veux dire... J'y vois pas l'intérêt. J'ai des amis géniaux, j'ai un boulot qui me plaît, je m'amuse... Je sais qu'une part de moi est toujours rattachée à lui mais non, je ne veux pas. Il m'a fait souffrir et malgré moi, la peur que tout ça recommence est bien présente. Rien que pour ça, j'évite parfois de trop me rapprocher de lui. Mes pensées se tournent souvent vers lui, c'est pour ça que j'ai décidé de sortir... Ça me fera penser à d'autres choses. Je me dis que faire du shopping serait peut-être une bonne idée, pourquoi pas ? J'éviterais de réfléchir à un tas de choses pendant quelques heures, au moins ! Je privilégie même le fait d'y aller à pieds pour pratiquer un peu de sport.

Je sors de chez moi et marche donc tout en vérifiant un détail sur mon téléphone. Au bout de quelques minutes, on me rentre dedans et, durant ma chute, il m'échappe des mains. Je relève le regard pour voir de qui il s'agit quand je reconnais Raphaël. Je saisis sa main afin de me redresser, récupérant mon téléphone que je range dans mon sac à main. Je lui adresse un léger sourire.

Raph... Pas de problème, je vais bien. Et toi, comment tu vas ces derniers temps...?

© YOU_COMPLETE_MESS
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Never let me go.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.
avatar

Raphaël Laplace

Admin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bièreAdmin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bière
Nombre de message : 11
Date d'inscription : 10/01/2018
Mar 30 Jan - 12:04
Un portable qui vole, un chapeau qui tombe et une demoiselle parterre, ça aurait pu faire un super titre de bouquin. Et puis... ça résumait bien ma vie, aussi. J'étais incapable de retenir ce que j'aimais, ce qui était important pour moi. Je venais de laisser tomber Alex une seconde fois. Au sens propre du terme, cette fois. Peut être un sens propre, oui, mais qui faisait tout aussi mal que l'autre sens. Pour d'autres raisons, vous l'aurez compris. Enfin bon, je crois bien que je m'égare, là.

Je me sentais vraiment con, face à elle. Et même si l'on s'était "rabibochés", vous comprendrez bien qu'aux vues de la situation, je ne me sentais pas des plus à l'aise à cet instant précis... Enfin, on était déjà capables de se parler sans qu'elle me foute son poing dans la gueule. C'était déjà pas si mal, hm ?

La jeune femme à nouveau sur pieds, j'ai demandé si tout allait bien. Mais lorsqu'elle m'a retourné la question... je n'ai pas su quoi répondre. J'pouvais quand même pas lui dire "oh bah moi... ça pète la forme, hein. Toujours aussi aigri et alcoolique. D'ailleurs... tiens, j'commence à trembler. J'ai besoin de ma dose, tu manque à ma vie, et j'y arrive pas sans toi. On baise ?" non, franchement. C'était pas possible. Je mourrais d'envie de lui dire que cette fois, c'était la bonne, que j'avais changé. Mais il fallait voir la vérité en face: j'étais très loin du compte. Alors à la place, j'ai seulement dit:

-Je vais bien... Et toi ? C'est vrai que... ça fait longtemps qu'on ne s'était pas croisés. Je bousculerai des gens dans la rue plus souvent !
surtout si ça me donnait la certitude de la revoir plus souvent. Mais quelque chose me dit que de telles rencontres fracassantes, il ne pouvait pas y en avoir tous les jours. Ca finirait probablement par réduire nos coccyxs en miettes, ces conneries. Et puis... j'aurais très bien pu l'appeler, non ? Enfin soit. Ne voulant pas la laisser partir trop vite, j'ai hasardé:

- Tu as cinq minutes ? un café, ça te dit ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alexanne C. Dennings

Admin ღ Keep believing and never give up.Admin ღ Keep believing and never give up.
Nombre de message : 18
Age : 33
Date de naissance : 26/02/1984
Date d'inscription : 12/12/2017 Emploi/loisirs : Professeur de littérature
Habitation : une maison dans Midtown Albuquerque
Célébrité choisie : Stana Katic
Multicomptes : Angela, Daniella, Anaïs, Jenna & Annabelle
Gifs :
Jeu 1 Fév - 16:29
CastawayRaphaël & AlexanneHeureusement que je n'ai rien senti en tombant. Surtout vu les talons que j'ai mis, pour ne pas changer de mes habitudes. Oui, j'aime rester classe en toutes circonstances. J'essaie d'éviter de penser à nos moments, en France. C'est me faire souffrir inutilement, et surtout, pour rien. C'est du passé, après tout. Je me dois tout simplement d'avancer, il ne me reste pas vraiment d'autres choix en réalité. Pas vrai ? J'essaie d'avoir l'air toujours aussi heureuse, de ne rien laisser paraître de mes émotions comme je l'ai toujours fais d'ailleurs.

Lorsqu'on s'est revu pour la première fois, j'ai cru que j'allais faire un massacre ou fuir le pays dans les plus brefs délais. J'étais pas prête à le revoir alors que lui était parti sans même me prévenir. Et puis, peut-être qu'il aurait comprit ce que ça faisait, si j'étais partie ? Sauf que là, nous n'étions plus en couple. Ça aurait été moins douloureux que pour moi, vivant dans l'ignorance et qui pensait que oui, tout allait bien entre nous. Aussi bien qu'un couple en pleine instance de divorce, quoi !

Je lui ai gentiment retourné la question. On m'a apprit la politesse, de toute manière. J'allais pas lui dire "Oui, tout vas bien. Salut, hein ! À la prochaine !", quand même quoi... Je ne peux pas dire que mes sentiments se sont effacés, ça serait un énorme mensonge mais après tout, que pourrais-je lui dire ? Je suis pas prête à faire autrement, à prendre le risque de me faire blesser une seconde fois par la même personne...

Je ris doucement alors qu'il me retourne la question qu'il m'a déjà poser une fois depuis qu'il m'a fait tombé.

Tu sais, je vais toujours bien depuis... Deux minutes ? Même moins? Je préférerais quand même que tu évites de me bousculer une deuxième fois. Il existe d'autres moyens, pour voir les gens. Tu sais, leur proposer de se voir, tout ça... Sous-entendu "La prochaine fois, appelle moi si tu désires tant me voir." en gros.

Je suis assez surprise par sa proposition, à laquelle je réponds finalement par l'affirmative.

Oui, j'ai cinq minutes et tu connais mon addiction au café, bien-sûr que ça me dit !

© YOU_COMPLETE_MESS
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Never let me go.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.
avatar

Raphaël Laplace

Admin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bièreAdmin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bière
Nombre de message : 11
Date d'inscription : 10/01/2018
Ven 2 Fév - 18:17
Alex: 1 Raph: 0

C'était une bonne pique, que je venais de me prendre, dans les dents. Mais elle était totalement méritée. Après tout, elle n'avait pas tort: si elle me manquait tellement, je n'avais qu'à l'appeler, au lieu de laisser pourrir une situation déjà pas bien fraiche de base. J'avais tout faux avec elle. Comme si je n'avais qu'une hâte: qu'elle me déteste.

Alors prenant une mine affligée, comme si j'avais mal, j'ai fini par lui répondre, amusé:

- Ouuuh. Touché. Mais je prends note. Je... j'y penserai, la prochaine fois. J'suis désolé.

Comme si l'idée ne m'avait jamais effleuré l'esprit, tiens. En réalité, j'y pensais tout le temps. Mais j'avais honte de celui que j'étais devenu. J'étais incapable de me montrer ainsi face à elle: le plus gros alcoolique de la ville ? Qu'est ce qu'elle en aurait pensé ? probablement qu'elle serait déçue, une fois de plus.

Avec le recul, elle aussi aurait pu m'appeler. Mais ce n'était pas à elle de le faire. Ce n'était pas elle qui avait soudain fait le mort. Et même si la situation entre nous était censée être claire, il était vrai que rien ne pouvait redorer mon blason à son égard... Ou du moins pas tout de suite. Tout ce que je pouvais faire en attendait, c'était de rester tranquille. Ne pas faire de vagues. Alors je lui ai proposé un café, dans l'espoir de ne pas la voir disparaitre encore une fois. Et j'ai été agréablement surpris, lorsqu'elle a accepté.

- Ton addiction au café ? bien sûr que je m'en souviens. Tu sais comme moi que j'ai la même ! je pourrais passer ma vie à en boire.


Le seul inconvénient, c'est que ça fait pisser, ai-je pensé, partant en direction du starbucks le plus proche, accompagné d'Alexanne, bien entendu !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alexanne C. Dennings

Admin ღ Keep believing and never give up.Admin ღ Keep believing and never give up.
Nombre de message : 18
Age : 33
Date de naissance : 26/02/1984
Date d'inscription : 12/12/2017 Emploi/loisirs : Professeur de littérature
Habitation : une maison dans Midtown Albuquerque
Célébrité choisie : Stana Katic
Multicomptes : Angela, Daniella, Anaïs, Jenna & Annabelle
Gifs :
Ven 2 Fév - 22:54
CastawayRaphaël & AlexanneJe voulais clairement pas me montrer méchante ou désagréable. J'aurais juste aimé qu'il m'appelle, que les choses se déroulent autrement. Si il m'avait prévenue au moins, j'aurais pu comprendre. J'aurais pu faire de mon mieux pour lui, j'en sais rien. Et même ici, il ne fait pas un seul pas vers moi mais merde ! C'est pas moi qui suis partie, qui l'ai laissé comme une chaussette sale ! Je suis allée de désillusion en désillusion et ça fait vraiment mal.

Je lui souris légèrement, ajoutant à ça.

Après, tu fais ce que tu veux de cette information mais... J'espère que tu t'en serviras.

En gros, le sous-entendu est "J'espère que tu m'appelleras quand même, qu'on puisse essayer de passer un moment ensemble sans que ça ne soit le fruit du destin.". En plus, j'ai presque l'impression qu'il m'évite comme la peste. Je comprends pas trop ce que j'ai pu faire pour qu'on en arrive là tous les deux. Est-ce que je l'ai blessé en disant quelque chose ? Est-ce que j'ai fais quelque chose de mal ? Je ne l'ai jamais trompé, je ne voyais que par lui même si j'adorais voir mes amis. Il était le seul qui comptait à ce point pour moi et du jour au lendemain, il n'était plus là. On s'est expliqué et j'ai compris le pourquoi il est parti. C'est pas facile mais j'essaie de le pardonner et pourtant... On dirait deux étrangers.

Il me propose d'aller boire un café, moi qui lui glisse de manière très sous-entendue que j'aimerais qu'il m'appelle... Pourquoi refuser ? En plus, j'ai toujours cette même addiction au café que lorsqu'on vivait à Paris. Il semble s'en souvenir, ça me fait sourire. Il me connaît tout de même mieux que personne.

Je m'en souviens comme si c'était hier !

On se rend finalement au Starbucks. On patiente le temps que notre tour arrive. Je réfléchis déjà à ce que je vais prendre... La même chose que je prenais à Paris, pour pas changer. Notre tour arrive rapidement, je passe donc ma commande, laissant Raphaël choisir ce qu'il va prendre.

© YOU_COMPLETE_MESS
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Never let me go.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.
avatar

Raphaël Laplace

Admin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bièreAdmin ♦ Que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bière
Nombre de message : 11
Date d'inscription : 10/01/2018
Mer 7 Fév - 15:36

Je ne sais pas vraiment pourquoi je l'évitais. Parce que quoique je tente d'en dire, oui, c'était clairement ce que je faisais. Je passais mon temps à éviter celle qui pourtant, m'était si indispensable, au point que j'en rêvais la nuit, avant de faire les cents pas, dans mon appart', sous le regard médusé de mon chat à moitié endormi. Le genre de regard de jugement. Souvent, je me demandais à quoi ces petites bêtes pouvaient penser. Autres bien sûr que manger manger manger dormir manger dormir dormir... Et se lécher les parties, une fois de temps en temps, avant de vous bailler leur haleine de phoque au visage... vraiment, ça donnait presque envie d'en avoir. Et pourtant, allez savoir pourquoi, des milliards de gens sur cette Terre en étaient gagas. Moi le premier.

Mais à la remarque d'Alexanne, je me suis contenté de lui promettre que j'allais le faire, l'appeler. J'allais prendre sur moi. Il fallait que je le fasse. Avec le recul, si j'avais autant cherché à ne plus la voir, c'était sans doute pour ne plus jamais la faire souffrir comme j'avais pu le faire au par avant. Je ne voulais plus qu'elle pleure par la faute d'un type stupide, incapable d'avoir la moindre idée au sujet de la gestion de ses propres sentiments. J'avais beau plaider qu'il y avait "trop d'informations", tout le monde était dans le même bateau. Alors pourquoi avais-je plus de mal pour y faire face ? Fragile.

Et lorsqu'elle a répondu à l'affirmative à ma proposition d'aller boire un café, histoire de passer un peu de temps ensemble, j'ai souri. Je savais forcément, que je tapais juste. Mais je ne faisais pas ça pour la séduire. Seulement pour la garder un peu avec moi et pouvoir parler avec elle, rien de plus. Et même si la différence était légère, à peine perceptible... elle existait ! enfin soit.

Une fois là bas, je laisse commander son café à Alex, peu surpris de son choix. C'était le même que le mien. Le même que des années au par avant, comme si rien n'avait changé.

- La même chose, s'il vous plait !
Puis je me suis tourné vers ma jolie brune avant de lui lancer: On ne change pas une équipe qui gagne, hm ? Vas t'installer, si tu veux... je reviens avec nos boissons !
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [GAME ONE] diffusera "Miss CastAway"
» [ARTE] Demi-journée thématique Jacksonienne le 24 Juin.
» Miami (The Castaways Hotel - Jam) : 20 Mai 1968

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: