Partagez|

Heavy (Anaïs)

Invité

Invité
Ven 2 Fév - 3:20

HEAVY
So much more than I can carry I keep dragging around what's bringing me down.
L'air frais. Putain que ça t'avait manqué. Cinq ans derrière les barreaux, c'était trop pour toi et pour l'agent du FBI que tu étais. C'est dure de revenir à la réalité et ça te fait mal d'errer dans les rues sans savoir où aller. Tu ne peux pas rentrer chez toi, ta maison a été vendue, tes enfants son parti, tu ne sais où. Depuis trois ans tu n'as aucun contact avec eux et ça te fait mal, ils te manque, eux qui te gardaient la tête hors de l'eau. T'as l'impression de devenir fou, tout ce que tu as vécu, tout ce que tu as enduré, t'en as assez, tu as besoin de te rattacher à quelque chose, mais tu n'as aucune idée à quoi, à qui. Tu aurais du l'épouser et partir de ton côté et pourtant, tu l'as laissé te filer entre les doigts. Elle est morte et on t'a imposé sa mort et aujourd'hui, c'est l'impression que tu as sur le dos. Ton coeur se serre plus tu marches et tu n'arrives pas à mettre le doigt sur ce mal qui te hante. Tu replaces tes cheveux en t'engageant dans une rue comme les autres. Tu lèves les yeux et un duo d'hommes s'avance vers toi et ton coeur se serre. Tu t'écartes en te plaquant contre le mur pour les laisser passer. Tu te souviens la première fois qu'ils t'ont coincé en prison et les autres fois par la suite. Ta respiration se coupe et tu fermes les yeux pour retrouver ton calme. Tu repousses légèrement tes manches libérant tes mains et tes avant-bras. Tu as ce tatouage sur ton avant-bras qui te poursuit depuis tes dix-huit ans, un tatouage bien à toi. Tu ne l'as jamais caché à personne, du moins pas depuis que tu es sorti de prison. Une large cicatrice le traverse, un serpent, coupé.
code by bat'phanie

Invité

Invité
Ven 2 Fév - 13:17



Heavy
Joel & Anaïs
When did it get so heavy? This love that's in between us, it never used to feel this, feels so heavy.Can't get up off the ground, it's weighing us down




Je ressens une envie particulière en ce moment même. Laquelle, me diriez-vous ? Celle d'un bon café de chez Starbucks, tout simplement. Ni plus, ni moins. Moi qui y passe régulièrement, ça fait tout de même un long moment que je n'y suis pas aller et bon Dieu, que ça me manque. Je raffole tellement de leurs spécialités pour l'hiver en plus ! Surtout qu'aujourd'hui, ma journée de boulot s'est avérée plus courte. En effet, il n'y a pas grand monde aujourd'hui donc je peux profiter du reste de ma journée. Pourquoi résister à cette envie, après tout ? Rien ne m'y en empêche.

Je me rends donc jusqu'au Starbucks, réfléchissant déjà le long du trajet à ce que je vais prendre. Un chocolat chaud ? Un café tout ce qu'il y a de plus classique ? J'en sais trop rien. J'entre dans le Starbucks et patiente tranquillement que mon tour arrive. Je regarde un peu les menus. Je passe finalement commande, optant pour un Vanilla Latte. Une fois mon café en main, je sors et bois une gorgée de mon café. Ça fait tellement de bien !


Je passe dans les ruelles les plus simples, réfléchissant à la suite de ma journée. Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire ? Je pourrais très bien rentrer chez moi regarde une série si je ne lis pas un bouquin. Faire un peu de shopping peut aussi être une option parmi mon "programme" de la journée. Sinon, je pourrais toujours aller voir l'une de mes amies. Pourquoi pas de la pâtisserie, aussi ? Bref, j'ai un tas d'idées, il ne me reste plus qu'à me décider. Ça va sûrement être la partie la plus difficile pour moi.

Je sors finalement de mes pensées, apercevant un homme collé au mur. Quelqu'un qui me dit quelque chose. Je m'approche, il faut tout de même bien que j'emprunte cette voie quoi qu'il en soit. Plus je m'approche et plus mon coeur se serre. Je le reconnais entre mille maintenant que j'ai une vue plus nette de qui il s'agit. Depuis quand est-il sorti ? Je suis sur le cul, je dois l'admettre. Alors que je suis proche de lui, un seul mot sort de ma bouche. Ou plutôt, son prénom. Joel...?

Invité

Invité
Dim 4 Fév - 2:35

HEAVY
So much more than I can carry I keep dragging around what's bringing me down.
Si on t'avait donné le choix, tu aurais préféré être en taule. Retrouvé ta liberté, c'est quelque chose, c'est vrai. Mais tu as de la difficulté a t'intégrer à nouveau dans la société. Le FBI t'aurait redonné ton boulot, mais leur faire confiance après ce qu'ils t'ont fait, tu n'es pas prêt. Tu as le coeur qui saigne de cette trahison. Ils n'ont pas voulu te croire, ils t'ont foutu derrière les barreaux, ils t'ont traité comme un chien fini. Ah! Sortir dans les rues te rend fou, tu pourrais perdre la tête et te mettre à frapper qui voudrait bien t'approcher. Ce n'est pas pour rien que tu es là, plaqué contre le mur avec le souffle coupé. Ton coeur se serre, ta respiration se coupe. Une main se serre contre ton torse. Tu veux foutre le camp, retourner dans cette chambre qui semble être devenu ta seule maison.

Puis vient cette voix, douce et calme qui se glisse à tes oreilles. « Joel...? » Tu cesses de respirer avant de te redresser en douceur. Tu as cru à un ralentissement du temps avant que tes yeux se posent sur les chevilles de la demoiselle qui t'aborde. Tu ne sais pas qui sait, du moins, tu n'as aucune idée de qui est cette jeune femme. Tu lèves les yeux tout en te redressant difficilement. Ton regard se pose enfin sur elle et tu fronces les sourcils. Tu ne sais pas si tu devrais chercher à savoir qui elle est, ou si te serais mieux de partir. Tu fronces les sourcils ton coeur tambourinant un peu trop fort dans ta poitrine. Puis soudainement, ça te frappe. « An... Anaïs? » Tu fermes les yeux en calant ta tête entre tes épaules. Même elle tu n'étais pas là pour la voir grandir. Tu n'avais aucune idée de comment elle allait réagir. Tu t'installes le dos droit, ton dos posé contre le mur, la tête basse.
code by bat'phanie

Invité

Invité
Lun 5 Fév - 14:29



Heavy
Joel & Anaïs
When did it get so heavy? This love that's in between us, it never used to feel this, feels so heavy.Can't get up off the ground, it's weighing us down




Je suis ce genre de fille assez simple. Un rien me fait plaisir et je suis contente avec les petits plaisir de la vie. C'est con, je sais, mais quand on se dit que du jour au lendemain, notre vie peut prendre un tournant décisif, comment sommes-nous sensés agir? C'est pour ça que je profite à fond des petits moments et que je vis au jour le jour. Je ne veux pas me préoccuper de l'avenir alors qu'on ne sait même pas comment va se dérouler le présent.

La chaleur du café me fait un bien fou. Il est bien chaud, exactement comme je l'aime. Je ne suis pas très difficile non plus, mais j'en suis réellement fan. Et puis, qui peut dire non à un café aussi bon ? Certainement pas moi. J'aime boire au moins un café par jour mais ce n'est pas non plus une addiction. Je peux m'en passer sans problème si besoin est.


En me levant ce matin, je n'aurais jamais cru que cette journée aussi banale en apparence se révélerait être surprenante en tout point. Je me retrouve face à Joel, cet homme que j'ai longtemps considéré comme un second père pour moi. Celui qui m'épaulait et était présent pour moi. J'ai été lui rendre visite quelques fois en prison, les deux premières années. Ça l'a radicalement changé, il n'était plus le même... Il me manquait terriblement, en plus.

Je m'approche de lui, sa voix me fait l'effet un électrochoc. Je pourrais m'en aller, si je le voulais. Rien ne me retenait auprès de lui. J'admets que je ne sais pas non plus comment il va se comporter envers moi, c'est sûrement la chose qui m'effraie le plus. Je m'approche doucement de lui. Je ne savais pas que tu étais sorti de prison... Je me sens tout de même impuissante de n'avoir pas pu l'aider à surmonter tout ça, comme lui m'aidait à surmonter mes chagrins. C'est difficile pour moi de le voir ainsi.

Invité

Invité
Dim 25 Fév - 14:11

HEAVY
So much more than I can carry I keep dragging around what's bringing me down.
La prison ce n'était pas pour toi, mais c'est ce que tu as connu pendant les cinq dernières années. On dirait que la prison t'a un peu trop marqué. L'adaptation à l'extérieur n'est plus la même, Ton coeur se serre à chaque fois que tu croises quelqu'un. Et si l'un d'eux te reconnaissait et te foutait son poing en pleine gueule ? Qu'est-ce que tu ferais ? Comment est-ce que ton corps réagirait ? En fait, tu n'as aucune idée. Tu aurais deux solutions qui s'ouvrent à toi, sois tu te laisses crever sous les poings, sois tu frappes à ton tour. Tu serais capable de frapper, tu n'as pas peur, ce qui te fait peur c'est de savoir jusqu'ou tu irais avant de t'arrêter.

C'était trop pour toi, toute cette nouveauté, tu en avais assez pour la journée, tu voudrais aller te cacher dans un coin, assimiler ton retour tranquille. Tu fermes les yeux, là, accroupi sur se mur avant que cette voix douce et réconfortante prononce ton nom. Si tu avais su que tu croiserais quelqu'un de ton passé , tu serais resté couché ce matin. Tu laisses un regard perdu vers elle, un regard vide par la même occasion. Tu ne savais pas vraiment comment agir, ni comment elle agirait face à toi. Tu t'es redressé le dos droit et t'es calé contre le mur retenant ton souffle un faible instant. Elle s'approche, puis encore un peu. Tu retiens ton souffle, tu ne sais pas ce qui arrivera, tu ne sais pas comment elle agira. Tu fermes les yeux un moment, tu étais prêt à recevoir une gifle. Mais non, tout ce que tu as, ce sont ses mots qui coulent si bien dans tes oreilles. Tu ouvres les yeux à nouveau et la regarde l'instant d'une seconde avant de baisser les yeux vers tes mains tremblantes. « quelques jours... Je suis sorti il y a quelques jours... » Une main nerveuse se glisse sur ta nuque et tu soupires lourdement. Tu n'as pas l'impression que cette discussion pourrait tourné mal, mais tu es rouillé.
code by bat'phanie
[/quote]

Invité

Invité
Sam 17 Mar - 17:40



Heavy
Joel & Anaïs
When did it get so heavy? This love that's in between us, it never used to feel this, feels so heavy.Can't get up off the ground, it's weighing us down




Je m'estime heureuse de ma vie. Je suis bien entourée, j'ai un boulot qui me plait et rien de mauvais ne m'est pas arrivée. Je ne me suis pas fais écraser, personne n'a essayer de m'arracher la vie ou que sais-je. J'ai une vie simple qui me satisfait pleinement et c'est probablement ça le plus beau en soi. Qui a dit qu'il fallait une vie hors du commun pour être heureux après tout ?

Je m'attendais à une journée assez simple en apparence, rien de bien compliqué quoi. Une journée comme celle d'hier et probablement comme celle de demain. Qui aurait cru que je ferais face à une telle surprise ? À revoir celui que je considère comme un père ? Pas même moi. Vu l'état dans lequel il était la dernière fois que je l'ai vu, j'aurais même pas imaginé le voir hors de prison pour être très sincère, même si j'espérais au plus profond de moi qu'il changerait positivement parlant. J'ai toujours été pleine d'espoir.


En même temps, comment je suis supposée réagir ? Je suis agréablement surprise de le voir là. Bon, je m'attendais pas à un appel de sa part pour me dire qu'il est sorti non plus vu tout le temps qu'il s'est passé depuis la dernière fois. Je ne m'attendais pas à ce qu'on me  prévienne pour faire plus global à vrai dire donc imaginez ma surprise sur le moment. Il me dit finalement qu'il est sorti il y a quelque jours. Je comprends donc mieux pourquoi je ne l'ai pas revu plus tôt.

Tu sais, je ne t'ai pas oublié... Lui avouais-je finalement. Non, jamais je n'aurais pu oublier quelqu'un comme lui. Je repense encore aux beaux moments que j'ai pu passer avec son fils chez eux. Ce sont des moments que je garde gravés en moi à tout jamais. Je me faisais du soucis pour lui mais aller le voir n'aurait pas été une bonne idée vu son état, j'en suis sûre...

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: